Chan 2014 : Le Mali ira en Afrique du Sud

2

CHANMalgré leur défaite 1-0, dimanche au stade du 28 Septembre de Conakry face au Syli de Guinée, les Aigles «A» se sont qualifiés pour la phase finale du Chan, les nôtres ayant gagné 3-1 à l’aller

 

Les Aigles locaux seront donc présents en Afrique du Sud l’année prochaine. Le keeper-capitaine Soumaïla Diakité et ses partenaires se sont qualifiés pour la phase finale du Chan, Afrique du Sud 2014 et ce, malgré leur défaite 1-0 face au Syli de Guinée, dimanche au stade du 28 Septembre de Conakry. Il y a trois semaines, les Aigles locaux s’étaient imposés 3-1 au stade Modibo Keïta. Devant son public, l’équipe guinéenne a assuré le service minimum, mais il en fallait plus aux joueurs du technicien Mohamed Kanfory Bangoura pour espérer se qualifier. Pourtant, les autorités guinéennes ont tout mis en œuvre pour permettre au capitaine Fodé Camara et à ses coéquipiers de remonter les deux buts et valider leur ticket pour le rendez-vous Sud africain. Dès leur retour à Conakry après le match aller, le coach Mohamed Kanfory Bangoura et ses hommes ont directement commencé leur stage de préparation et la presse locale a passé plus de deux semaines à mobiliser les supporters et sensibiliser les Guinéens sur les enjeux de la rencontre. Résultat : les supporters sont sortis massivement et ont commencé à converger vers le stade du 28 Septembre plusieurs heures avant le coup d’envoi du match. Ce vaste mouvement provoquera un embouteillage monstre à Conakry et à une heure du coup d’envoi de la rencontre, le stade était déjà plein. Pour son onze de départ, l’entraîneur Mohamed Kanfory Bangoura prend presque tout le monde à contre pied en préférant Sambégou Bangoura au meilleur buteur du championnat guinéen Balla Diarra qui restera sur le banc comme au match aller. Comme il fallait s’y attendre après les déclarations faites par le technicien et ses joueurs à l’issue de la manche aller, le Syli national commence la partie sur les chapeaux de roues. Les deux premières alertes sont signées Sambégou Bangoura (3è min) et Bangaly Camara (6è min) mais la défense malienne veillait au grain. Abdoulaye Sissoko et Adama Traoré répliquent du côté malien, mais sans inquiéter véritablement le gardien adverse. Mis sur orbite par Cheick M. C. Doumbia, Mamadou Coulibaly se présente seul face au portier adverse, mais au lieu de placer le ballon ou tirer en force, l’attaquant des Aigles choisit le lob que capte facilement l’expérimenté Kémoko Camara (30è min). Les deux équipes iront à la pause sur ce score nul et vierge. Les locaux débutent la 2è période comme la première. Sous pression, ils jettent toutes leurs forces dans la bataille. Le coach Mohamed Kanfory Bangoura renforce son secteur offensif en intégrant Naby Laye Keïta et Ibrahima Sory Camara dit Drogba. Dans son couloir droit, le deuxième intraitable et cause des misères à la défense malienne. Les Guinéens dominent le match et multiplient les alertes dans la surface de Soumaïla Diakité, à l’image d’Oumar Touradé Bangoura dont le missile oblige le keeper-capitaine des Aigles à se détendre pour dévier le cuir en corner (56è min). Face à la vivacité d’Ibrahima Sory Camara le couloir gauche malien n’existe plus. Et c’est sur ce côté que le Syli trouve finalement la faille. Suite à une bourde du latéral Oumar Koné, Ibrahima Sory Camara récupère le ballon et trompe Soumaïla Diakité (63è min, 1-0). Dans la foulée, les Guinéens obtiennent un penalty (sévère) sifflé par l’arbitre algérien, Abid Charef Mehdi. Tout le stade du 28 Septembre se lève et retient son souffle. Si Drogba marque, la Guinée se qualifie pour la phase finale à la faveur du but marqué à l’aller sur terrain adverse. Visiblement confiant, le jeune ailier droit de l’Athlético Coléah prend le ballon et le dépose au point de penalty. On connaît la suite : quand Drogba tire, le keeper-capitaine des Aigles Soumaïla Diakité plonge du bon côté et se couche sur le ballon, (67è min). Le rêve du Syli venait d’être brisé par le gardien de but international malien qui propulsait ainsi les Aigles à la phase finale du Chan prévue l’année prochaine au pays de Nelson Mandela. Les Aigles ont souffert jusqu’au bout et avec eux, les supporters qui ont pu suivre le match à la télévision guinéenne. Mais le keeper-capitaine, Soumaïla Diakité et ses coéquipiers ont réussi l’essentiel qui est la qualification et le sélectionneur national, Djibril Dramé et ses joueurs ont un peu plus de cinq mois pour préparer la phase finale du Chan.

 

Envoyés spéciaux L. M. DIABY N. SAMAKE

 

Dimanche 28 juillet au stade du 28 Septembre Guinée-Mali : 1-0 But d’Ibrahima Sory Camara (63è min). Arbitrage de l’Algérien Abid Charef Mehdi assisté de ses compatriotes Mohamed chokry Bechirene et Hamza Hammou. Commissaire : Birama N’Diaye (Sénégal). Guinée : Kémoko Camara, M’Bemba Sylla, Naby Laye Youssouf Camara, Abdoulaye Cissé, Fodé Camara (cap), Oumar Tourade Bangoura, Mohamed Camara (Balla Camara), François Kamano, Aly Badara Soumah (Ibrahima Sory Camara), Sambégou Bangoura (Naby Laye Keïta) et Bangaly Camara. Entraîneur : Mohamed Kanfory Bangoura. Mali : Soumaïla Diakité (cap), Oumar Koné, Issaka Samaké, Souleymane Konaté, Ousmane Keïta, Cheick M. C. Doumbia, Mandala Konté, Abdoulaye Sissoko, Adama Traoré, Mahamadou Doumbia (Ibourahima Sidibé) et Mamadou Coulibaly (Mamadou Sidibé). Entraineur : Djibril Dramé.

 

–

 

LES AIGLES «A»DEBARQUENT TOT A KONAKRY

 

Les Aigles locaux sont arrivés mercredi soir à Conakry. Aussitôt après leur arrivée, le sélectionneur Djibril Dramé et ses joueurs prendront leurs quartiers à l’hôtel Riviera Royal, situé à Kaloum au cœur de la capitale guinéenne. La délégation malienne a quitté Bamako mercredi pour éviter tout éventuel problème de vols d’avion dont sont coutumières les sélections nationales. «On est venu ici (Conakry, ndlr) mercredi parce qu’il n’y a que deux vols par semaine entre Bamako et Conakry. On a préféré venir tôt pour mettre l’équipe à l’abri de toute mauvaise surprise», a ainsi expliqué le coach Djibril Dramé. Entre jeudi et samedi, les Aigles ont fait trois séances d’entraînement. «On est en pleine compétition chez nous. On est à la 29è journée du championnat national et le gros contingent de l’équipe vient du Stade malien qui est engagé en compétition africaine. Les joueurs sont trop sollicités, il faut essayer de les ménager», ajoutera Djibril Dramé. Les deux premières séances des Aigles se sont déroulées sur le gazon synthétique du terrain annexe du stade du 28 Septembre. C’est seulement samedi, soit 24h avant leur confrontation avec le Syli, que le capitaine Soumaïla Diakité et ses partenaires vont découvrir la pelouse naturelle du stade du 28 Septembre. Cette 3è séance d’entraînement de la sélection nationale à Conakry se déroulera en présence de quelques centaines de jeunes guinéens qui avaient pris d’assaut les gradins. Parmi les spectateurs, il y avait des vendeurs de billets dont le prix oscillait entre 3000 francs guinéens (environ 300 F cfa) et 5000 francs (environ 500 F cfa). La fin de la séance d’entraînement de la sélection nationale coïncidera avec l’arrivée au stade du 28 Septembre des arbitres algériens de la rencontre.

 

L. M. D.

 

–

 

ILS ONT DIT…

 

Djibril Dramé, entraîneur du Mali : «Ce fut un match difficile. On avait en face une équipe guinéenne engagée et motivée. L’objectif était la qualification, c’est fait. Mais disons-le sans ambages, nous ne pouvons pas aller en Afrique du Sud comme ça. Il faut faire des retouches». Mohamed Kanfory Bangoura, entraîneur de Guinée : «On a préparé ce match pendant deux semaines. Nous avons corrigé nos lacunes et amélioré nos forces. Mais malheureusement ça n’a pas marché. J’ai des regrets car cette équipe guinéenne méritait de participer au Chan».

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. Felicitations aux notres vous meritez votre victoire, vous etes toujours aux front pour defender le drapeau national alors d’autres se dechirent pour une portion de pouvoir a Bamako.Bonne Chance pour le reste!

Comments are closed.