CHAN 2016 : Il y a de la place pour les aigles locaux

0
CHAN 2016 : IL Y A DE LA PLACE POUR LES AIGLES LOCAUX

Auteurs d’un nul 2-2 contre l’Ouganda, les nôtres doivent améliorer le jeu produit lors de la première journée pour espérer venir à bout du Zimbabwe, demain à Rubavu.

Le Mali fera sa 2è sortie dans la phase finale du CHAN, Rwanda 2016, demain samedi contre le Zimbabwe au stade Umuganda de Rubavu. Ce match est très important pour les deux sélections. Si une défaite est presque synonyme d’élimination pour le Zimbabwe, elle compromettrait également les chances de qualification du Mali. Auteurs d’un match nul lors de la première journée contre l’Ouganda (2-2), les Aigles locaux doivent s’imposer ou à défaut obtenir le match nul pour garder leurs chances de disputer les quarts de finale en attendant les matches de la dernière journée de la phase de poules.

Lors de leur première sortie, les hommes de Djibril Dramé sont revenus deux fois au score pour prendre ce point précieux. Ce match nul n’élimine pas le doute mais suscite de l’espoir. Contre l’Ouganda, les Aigles locaux ont certes mal démarré la partie mais ils se sont bien repris après. La 2è période a été à l’avantage du Mali. Demain le sélectionneur Djibril Dramé et ses hommes doivent s’appuyer sur cette 2è période pour aborder le match contre le Zimbabwe.

Le jeu produit contre l’Ouganda doit être amélioré pour bien aborder ce 2è match combien important. Les Aigles locaux sont conscients qu’ils ne gagneront ce match qu’après un gros effort collectif et individuel. La rencontre ne sera pas facile surtout que le Zimbabwe a perdu son premier match. Les Warriors (surnom de la sélection du Zimbabwe, ndlr) n’accepteront pas une 2è défaite qui les condamnerait définitivement.
Malgré la défaite concédée face à la Zambie, les Zimbabwéens ont fait un bon match lors de la première journée. Les Warriors ont bien joué mais l’équipe a manqué de percussion en attaque. Le Mali a donc tout intérêt à se méfier des Zimbabwéens qui détiennent, avec la RD Congo le record de participation à la phase finale du CHAN. Les deux pays comptent, en effet, quatre participations sur quatre à la compétition, soit un ratio de présence à 100%.

Pour le Zimbabwe, le meilleur résultat reste celui obtenu en 2014 lorsque l’équipe a terminé 4è en perdant le match de classement face au Nigeria (1-0).
Lors de ses deux premières participations au CHAN, le Zimbabwe a été éliminé deux fois au premier tour, terminant à chaque fois 3è de son groupe. Le Mali est à sa 3è participation après celles de 2011 et 2014. C’est lors de la précédente édition que notre pays a réalisé sa meilleure performance.
Il y a presque deux ans jour pour jour en Afrique du Sud, le Mali a été éliminé en quarts de finale par le Zimbabwe. Pour Djibril Dramé beaucoup d’eaux ont coulé sous le pont. «Notre prochain match c’est contre le Zimbabwe. Ils nous ont éliminés en quarts il y a deux ans en Afrique du Sud, mais les choses sont différentes maintenant. Ce ne sont plus les mêmes équipes, les acteurs non plus», a déclaré le sélectionneur national après la première sortie de ses protégés contre l’Ouganda.

Le 25 janvier 2014, le Zimbabwe a dominé 2-1 le Mali grâce aux réalisations de Simba Sithole (11è min) et Kudakwashe Mahachi qui a éliminé toute la défense malienne pour inscrire le 2è but de son équipe (56è min). Entré en cours de jeu, Hamidou Sinayoko réduira le score pour le Mali en toute fin de partie (89è min).
Après cette réduction du score, les Aigles locaux jetteront toutes leurs forces dans la bataille, mais en vain. Parmi les rescapés de 2014 figurent Hamidou Sinayoko, Yaya Samaké, Oumar Koné et Issiaka Samaké, alors que l’effectif zimbabwéen ne compte qu’un seul joueur qui était présent en Afrique du Sud : le défenseur Hardlife Zvirekwi.

Après le match Zimbabwe-Mali, l’Ouganda affrontera la Zambie en deuxième heure. Une nouvelle victoire suffira aux Zambiens pour valider leur ticket pour les quarts de finale, tandis que l’Ouganda doit s’imposer ou obtenir le match nul pour rester en vie dans la poule.
Pour le moment, la Zambie occupe seule la tête du groupe avec 3 points, devant le Mali et l’Ouganda qui ont chacun une unité au compteur tandis que le Zimbabwe ferme la marche avec 0 point.

L. M. DIABY

Samedi 23 janvier à Rubavu
13h : Zimbabwe-Mali
Arbitrage du Kenyan Davies Ogenche Omweno assisté de ses compatriotes Marwa Range et Gilbert Cheruiyot.
16h : Ouganda-Zambie
Arbitrage du Burkinabé Juste Ephrem Zio assisté du Camerounais Elvis Guy Noupue Nguegoue et le Sénégalais Serigne Cheickh Touré.

PARTAGER