CISA 2012 : Succès sur toute la ligne

0
0

Plus d’une centaine d’invités, toutes couches sociales confondues (dirigeants sportifs, athlètes, journalistes, experts) ont participé à la 6è édition de la Convention internationale du sport en Afrique (CISA) qui s’est déroulée du 1er au 3 mars à Bamako.


Cette année, l’événement a été marqué par plusieurs innovations dont le forum de discussion, la soirée de gala et l’intronisation au Panthéon de la gloire du sport africain.
Ainsi, notre compatriote Salif Keïta dit Domingo, premier Ballon d’or africain, a reçu le trophée du Meilleur athlète masculin intronisé au Panthéon de la gloire 2011, tandis que la nageuse sud africaine Penelop Heyns a été sacrée Meilleure athlète féminine. Pour les dirigeants sportifs, le prestigieux trophée est revenu au Sénégalais, Abdoulaye Sèye Moreaux, ancien président de la Fédération sénégalaise de basket-ball et du comité national olympique de son pays.
L’ancien sélectionneur des Fennecs d’Algérie, Rabah Saadane a été désigné Meilleur technicien du continent, tandis que le président de l’Association des comités nationaux olympiques d’Afrique (ACNOA), l’Ivoirien Lassana Palenfo a reçu le trophée décerné au Meilleur dirigeant. Pour mémoire, Rabah Saadane a participé à cinq phases finales de CAN et trois Coupes du monde avec la sélection algérienne. Outre ces prix, cinq autres distinctions ont été décernées par les organisateurs de cette 6è édition de la CISA : le trophée Meilleur développement sport qui a été remporté par le Comité national olympique et sportif du Mali, le prix Fair play qui est revenu au footballeur togolais, Kodjovi Obilalé, la Meilleure action humanitaire et la Meilleure infrastructure sportive qui ont été décernées, respectivement à la Fédération africaine de Netball et à l’Afrique du Sud. Lancée en 2007, la CISA n’avait jamais décerné autant de prix, sans compter les deux séminaires organisés à l’intention des journalistes sportifs et des athlètes et anciennes gloires. Ces deux sessions ont regroupé une centaine de participants venus d’Afrique et d’Europe et se sont déroulées simultanément au centre pour sportifs d’élite de Kabala deux jours avant la cérémonie d’ouverture de la CISA. Cette participation record et l’intérêt suscité par l’événement feront dire au président de l’ACNOA, Lassana Palenfo que la CISA doit désormais être « un tableau de bord » pour tout le monde.
Dans son allocution d’ouverture, le président du Comité national olympique et sportif (CNOS) Habib Sissoko abondera dans le même sens en affirmant que la CISA est devenue une référence pour tous ceux qui aiment le sport et travaillent à son développement. « Les thèmes qui ont été débattus à Bamako sont d’un grand intérêt », soulignera Habib Sissoko. Actualité oblige, le premier responsable du CNOS a également évoqué la situation qui prévaut dans le nord Mali depuis plusieurs semaines. « Des hommes voulaient effacer les témoignages de la démocratie exemplaire du Mali et de la belle expérience de la gestion des minorités nationales établies ici depuis le moyen âge.
Mais ils ont échoué dans leur ignoble tentative face à l’opposition des forces armées et du peuple malien et grâce aux efforts d’un homme de paix et de passion pour le Mali, le président Amadou Toumani Touré », dira le président du CNOS.
« Grand passionné de sport, ATT nous invite à porter le même regard sur le développement en Afrique. Dans cette vue, il nous exhorte à multiplier les cercles d’échanges et à les renforcer en y associant les gouvernants et la société civile. Ce qu’il veut et qui demeure aussi notre souhait ardent est que la session de Bamako amorce effectivement l’avenir du sport africain », conclura Habib Sissoko sous les ovations nourries de l’assistance. La cérémonie d’ouverture était présidée par le ministre de la Jeunesse et des Sports, Djiguiba Keïta, en présence du ministre des Sports et du Loisir du Burkina Faso, colonel Yacouba Traoré, du président de Jappo, Diamil Faye, du directeur de la communication du Comité national olympique (CIO) Mark Adams et du président de l’Union de la presse sportive de l’Afrique francophone, Hegeaud Ouattara. La 6è édition de la CISA terminée, les regards sont désormais tournés vers la 7è qui se déroulera en 2013 au Burkina Faso.

Souleymane Bobo Tounkara

Mardi 6 mars 2012

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.