Comité national olympique et sportif du Mali (CNOSM) : Le Mali dispose désormais de ses propres jeux nationaux de la jeunesse

0

Démarrés le 24 décembre dernier, les 1ers Jeux nationaux de la jeunesse seront officiellement clôturés ce samedi, à travers une cérémonie de remise de médailles au Stade du 26 Mars. Sous l’initiative du Comité national olympique et sportif du Mali, cette première édition, qui a regroupé plus de 800 jeunes venus de toutes les régions, a tenu toutes ses promesses compte tenu de l’engouement suscité auprès du public. Pour un coup d’essai, ce fut un coup de maître. En tout cas, l’ambition du président Habib Sissoko, c’est de faire de ces Jeux un accélérateur de la cohésion nationale.

ça y est ! Le rêve du président du Comité national olympique et sportif du Mali (Cnosm) est devenu aujourd’hui une réalité. Il s’agit bien de la tenue de la première édition des Jeux nationaux de la jeunesse dont le coup d’envoi officiel a été donné, le 25 décembre, dans la salle de basket-ball du Stade du 26 Mars. L’événement était placé sous la présidence du ministre de la Jeunesse et de la Construction citoyenne, Amadou Koïta, représentant son homologue des Sports, Housseini Amion Guindo.

La marraine de ces jeux nationaux s’appelle Mme Kéïta Aminata Maïga, membre du Comité national olympique et sportif du Mali (Cnosm) et de l’Académie nationale olympique. Elle était présente lors de la cérémonie de lancement qui s’est déroulée dans une ambiance très festive, avec le défilé des différentes délégations : Bamako, Kayes, Koulikoro, Sikasso, Ségou, Mopti, Gao, Tombouctou, Kidal, Taoudénit et Ménaka.

Après le mot de bienvenue du représentant du maire de la Commune 6, l’occasion était bonne pour le président du Cnosm, Habib Sissoko de prendre la parole pour rappeler le contexte de l’événement en ces termes : “Nous sommes heureux et fiers ce jour 25 décembre 2017 du lancement des 1ers Jeux nationaux de la jeunesse. Depuis plusieurs années, nous avons nourri l’espoir de créer pour notre jeunesse un espace de communion et de fraternité. Ce vœu était devenu nécessaire face aux menaces diffuses et persistantes qui tentent d’hypothéquer l’avenir. Les enfants du Mali de brassage, de convivialité et de solidarité semblaient condamnés à la perte de repères culturels et historiques. Alors, le mouvement olympique et sportif a tenu à assurer ses responsabilités”. Avant de préciser : “De toute notre énergie nous travaillons à la défense et à l’illustration des valeurs culturelles et du patrimoine sportif de notre pays. Et c’est dans un esprit de paix et de cohésion patriotique que plus de 800 jeunes de nos régions participent aux 1ers Jeux nationaux”.

Le président Habib Sissoko a saisi cette opportunité pour remercier le président de la République, Ibrahim Boubacar et le ministre des Sports, Housseini Amion Guindo, pour leur soutien dans le cadre du développement du sport malien. “L’honneur est fait au président de la République, Ibrahim Boubacar Kéïta à qui nous exprimons notre gratitude, lui dont la détermination à accomplir sa mission donne sens à l’engagement patriotique et espoir à notre pays. La confiance du président IBK en la jeunesse malienne est foi en l’avenir du Mali. Monsieur le Ministre des Sports, pour parler tout net, vous représentez le Mali qui réussit. Vous avez été au commencement de notre projet et avez ouvert toutes les voies pour sa réalisation” dira-t-il.

Un vibrant hommage a été rendu à Mme Kéïta Aminata Maïga : “Vous êtes l’Ambassadrice du mouvement olympique malien pour la paix. Votre passion pour le sport est naturelle. Votre engagement actuel est le reflet de la période agitée du Mali aux besoins immenses de paix, de développement et d’épanouissement social. Energique présidente de l’Académie nationale olympique, mais surtout mère de bon sens, par vos idées et vos actions, vous écrivez une belle page de l’éducation olympique au Mali. Nous sommes heureux d’être ensemble, avec vous”.

Dans l’esprit de l’Agenda 2020, le Comité national olympique et sportif du Mali réaffirme, dira Habib Sissoko, son adhésion aux recommandations prioritaires à savoir l’accès universel des activités physiques et sportives aux femmes et aux hommes de tous âge, l’optimisation de la contribution du sport au développement durable, à la paix et la protection de l’intégrité du sport.

Selon lui, le Comité national olympique doit son dynamisme et sa constante dans l’action grâce à l’accompagnement de certains partenaires engagés. “Nous saluons l’engagement solidaire et responsable des présidents des fédérations sportives nationales et des Comités régionaux olympiques. Nous tenons principalement à remercier le directeur général de Sotelma-Malitel pour son attachement à promouvoir le lien entre la culture sportive et la citoyenneté. Nos remerciements s’adressent également au Pdg du Pmu-Mali dont l’appui a offert aux administrateurs des fédérations le privilège de la révolution informatique” dira-t-il. 

Notons que ces Jeux nationaux connaitront son épilogue ce samedi par la cérémonie de remise de médaille aux plus méritants. Aux dires de Habib Sissoko, “ce rassemblement sportif fera date, eu égard au jeune âge des athlètes et à l’époque historique de reconstruction de la conscience nationale ébranlée par tant de défis. Nous estimons que le sport doit prendre toute sa part dans la quête de l’unité de notre pays. Les Jeux nationaux, au rythme biennal, raffermissent la foi de notre jeunesse en un avenir radieux pour le Mali et pour les institutions sportives nationales”.

Notons que pour cette première édition, sept disciplines ont été retenues. Il s’agit de l’athlétisme (filles et garçons) le basket-ball féminin 3 contre 3, le football féminin de salle 6×6, le handball (garçons), le volley-ball (garçons), le karaté (filles et garçons), le taekwondo (filles et garçons).

“Les Jeux nationaux de la jeunesse vous offrent le cadre idéal pour nouer de nouvelles amitiés et consolider les anciennes et aimer le Mali. Le Cnosm garde constamment la jeunesse malienne éveillée et orientée essentiellement vers des objectifs nationaux. Il n’y a pas de doute que cette jeunesse gagnera le combat de la paix et de la cohésion nationale” a conclu Habib Sissoko.

Le ministre de la Jeunesse et de la Construction citoyenne, Amadou Koïta, a salué cette belle initiative du Cnosm de rassembler toute la jeunesse malienne autour du sport, facteur de cohésion sociale.             

    A.B. HAÏDARA

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here