Comité provisoire de Poulo : Dioncounda Samabally rend sa démission et le Stade Malien de Bamako clarifie sa position

8

C’est dans la précipitation que la liste des 19 membres du Comité provisoire ou “la Fédération” de Poulo a été établie. D’ores et déjà, beaucoup de membres ne sont pas prêts pour y figurer. Ils ont entendu seulement leur nom à la radio et à la télévision, sans aucune concertation au préalable. C’est le cas du président d’honneur du Stade Malien de Bamako, Dioncounda Sambally. Selon nos informations, il a protesté auprès du département des Sports afin que son nom soit enlevé. En d’autres termes, il n’est plus membre de ce Comité provisoire.  Selon un communiqué en date du 15 mars, le Stade Malien de Bamako a décidé de clarifier sa position dans cette affaire. “Le Comité exécutif informe l’opinion nationale et l’ensemble du monde sportif que le Stade Malien de Bamako reste cohérent avec la démarche suivie depuis le début de la crise qui secoue le football malien. Cette démarche n’est autre que de rester attaché à la légalité et à l’aspiration de la majorité des acteurs du football dans le respect des textes nationaux et internationaux qui régissent cette discipline. Le Comité exécutif reste fidèle à l’esprit de la déclaration commune du 9 mars 2017 signée par un groupement de 13 clubs de Ligue 1 dès l’annonce de la dissolution de l’organe directeur de la Fédération malienne de football par le ministre des Sports. Le Comité exécutif  suit avec beaucoup d’attention l’évolution du dossier auprès des instances internationales et souhaite un dénouement heureux à cette crise” précise Youssouf Traoré, président du Stade Malien de Bamako. Après Dioncounda Sambally, d’autres démissions sont en vue.                                                                                  A.B. HAÏDARA

PARTAGER

8 COMMENTAIRES

  1. La gestion du foot au Mali est différente de celle de l’Espagne. Que le gouvernement ne déboursé plus un sou pour le foot malien. Nous verrons si c’est la FIXA ou la CAF qui vont le faire pendant tout un mandat. C’est parce que le ministère des sports investie dans la femafoot et dans le sport en général qu’il à un droit d’ingérence dedans.

  2. C dommage pour toi, la réunion d’installation à afficher complet. Samabaly sous la pression du stade à démissionné et à été remplacé. La vie continue , le foot aussi.

  3. C’est son problème et celui du stade on s’en fout éperdument le comité provisoire existera avec ou sans SAMABALLY.

  4. Mais ce que je comprends toujours pas le ministre il était médiateur ou il était déjà dans ce conflit? Pourquoi c’est lui qui endosse tout? C’est seulement parce qu’il est ministre ou il a quelques chose à gagné ou a perd?

    • Le Ministre a été Mediateur avec que ne se melle cet ignard à l’assemblée nationale. Parmis les accords conclus avec l’ ignard de l’assemblée, figuraient entre autres: la reprise du championnat, la levée des sanctions contre les personnes physiques et morales. Le championnat a repris et que fait Baba: il organise une mascarade à Sikasso pour confirmer les sanctions. Que fait cet ignard? Rien. Je ne suis pas surpris de la revelation d’un journaliste car un homme qui ne tient paroles est capable de tout.
      Du courage M. le Ministre. Que la fifa aille au diable avec ses sanctions. Réinvestissez, entre temps, le quart du budget alloué au football à d’autres disciplines comme le basketball ou l’athletisme. On verra bien.

  5. Au lieu du referendum on devait aller aux élections présidentielles anticipées tellement q u il y’a une incapacité de gestion du plus petit des dossiers de notre pays,vraiment j ai honte pour mon pays du sommet à la base.Quel Presidence désastreuse.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here