Contre performance de l’Us Bougouni : Le président du club prend sa responsabilité

Commentaires fermés [-] Texte [+] Email Imprimer

Dans la parution du 25 janvier dernier du journal « Le Relais » votre mensuel d’informations générales, nous avons fait cas de la contre performance de l’Union Sportive de Bougouni lors de ses matchs du 29 décembre 2012 et des 5 et 12 janvier 2013. Suite aux interpellations  du comité de soutien de l’USB présidé par le préfet de Bougouni Moussa D. Diarra, des supporteurs et des sympathisants du club, le président Morifing Cissé a pris  sa responsabilité.

 Onze_US-bougouniNous vous rappelons que la rédaction du journal « Le Relais » avait constaté avec une grande amertume un conflit de leadership et trop de subjectivités au sein du comité directeur face aux questions de développement du club. Cependant, en plus de notre rédaction d’autres acteurs impliqués dans le sport à Bougouni ont interpellé le comité directeur de l’USB pour les deux matchs nuls et une défaite  du club concédés respectivement, le 29 décembre 2012 et les 5 et 12 janvier dernier lors des matchs de la ligue2 de la région de Sikasso, début de la saison sportive 2013- 2014.

En réponse aux différentes questions posées sur les raisons de ces résultats décevant, le président du club, a au cours de notre entretien du 6 février 2013, affirmé  que ces résultats s’expliquent par 3 facteurs :

Le recrutement d’un nouvel entraîneur qui a besoin de connaître individuellement et collectivement les joueurs, l’arrivée de nouveaux joueurs qui ont besoin du temps pour s’intégrer dans l’ancienne équipe et enfin l’excès de confiance chez certains joueurs après avoir remporté la coupe du Mali, édition 2012. Selon lui, ces derniers avaient commencé à tricher les séances d’entraînement.

Cependant, de nos jours ce qui importe est le fait que les  critiques et les suggestions faites par les uns et les autres ne sont pas tombées dans les oreilles de sourds. Pour preuve, le président du club, M.  Morifing Cissé, a engagé sa responsabilité en prenant des mesures draconiennes afin  de rehausser l’image de l’équipe et de lui permettre  de retrouver sinon de dépasser sa précédente performance. Tout a commencé par l’assainissement de la gestion financière de l’équipe en instituant une procédure de décaissement permettant d’éviter toutes les dépenses compromettantes. L’amendement des textes du club pour  définir clairement les prérogatives de chaque membre du comité directeur afin de mettre fin aux conflits de pouvoirs au sein du club. La relecture des textes du club aura aussi l’avantage de corriger les qui-pro-quo entre le comité directeur et le district de football de Bougouni.  Ensuite, le président de l’USB et ses vice-présidents ont instruit au staff technique, le secrétaire et ses adjoints, de tenir régulièrement les séances de critique après les entraînements aussi bien que les matchs de tournoi afin que les atouts et les faiblesses de l’équipe soient identifiés à temps.

Enfin, en ce qui concerne les joueurs et l’entraîneur, le comité directeur a pris des mesures afin que la discipline sportive règne dans le fonctionnement de l’équipe et a demandé à l’entraîneur d’être attentif aux suggestions  des joueurs lors des matchs.

Bon vent à l’USB !

Seydou KONE

SOURCE:  du   23 fév 2013.