Côte d’Ivoire-Japon: début renversant des «Eléphants» au Mondial

7
Côte d’Ivoire-Japon: début renversant des «Eléphants» au Mondial
Les Ivoiriens Gervinho (à gauche) et Didier Drogba.
REUTERS/Ruben Sprich

L’équipe de Côte d’Ivoire a réussi ses débuts en Coupe du monde 2014 de football, ce 15 juin à Recife. Les Ivoiriens ont battu le Japon 2-1 dans le groupe C (buts de Bony et de Gervinho), après avoir été menés au score pendant une heure.



L’équipe de Côte d’Ivoire a remporté la troisième victoire de son histoire en phase finale de Coupe du monde de football, ce 15 juin 2014 à Recife. Un succès 2-1 face au Japon qui permet aux « Éléphants » de bien rentrer dans ce Mondial 2014 et d’envisager sérieusement une qualification en huitièmes de finale. Mais que ce fut dur pour des Ouest-Africains maladroits devant le but pendant une heure !

Un moment d’égarement fatal

L’équipe de Côte d’Ivoire, avec Yaya Touré finalement titulaire et Didier Drogba sur le banc des remplaçants, entame bien la rencontre. Mais sa domination est stérile. Tout le contraire du Japon qui ouvre le score contre le cours du jeu. A la 16e minute, l’attaquant Keisuke Honda réalise un enchaînement contrôle du pied droit, frappe du pied gauche dans la lucarne : 0-1. Sonnés, les Ivoiriens frôlent ensuite la catastrophe sur un tir enroulé du défenseur Atsuto Uchida (20e), puis sur un centre-tir de Honda (21e). Heureusement pour eux, leur gardien de but Boubacar Barry Copa s’interpose les deux fois.

Les Éléphants tentent alors de réagir avec des coups francs de Yaya Touré (24e) et d’Arthur Boka (31e). A la 35e minute, ce dernier décoche une frappe très puissante qui force Eiji Kawashima, le portier adverse à repousser la balle (35e). Boka frappe encore en force juste avant la pause, alors que Kawashima est sur la trajectoire (45e).

Didier Drogba sonne la charge

En deuxième période, la nervosité commence à gagner les rangs ivoiriens. Sabri Lamouchi, leur sélectionneur, décide donc de faire rentrer Didier Drogba (62e). L’entrée du grand avant-centre produit un électrochoc dans l’Arena Pernambuco.

Effet immédiat avec Wilfried Bony qui trouve la faille. Sur un centre du défenseur Serge Aurier,  l’attaquant catapulte le ballon au fond des filets avec une tête plongeante : 1-1, 64e. L’équipe du Japon explose une seconde fois, deux minutes plus tard. Nouveau centre tendu d’Aurier et coup de tête de Gervinho au premier poteau, qui surprend Kawashima : 2-1, 66e.

Les « Eléphants » sont encore dangereux sur un coup franc puissant de Drogba que Kawashima doit boxer en corner (82e). Drogba dont un tir est ensuite dévié de justesse (85e). Kalou se procure une dernière grosse occasion avec un tir dans un angle très fermé (89e). Le score n’évoluera plus.

L’équipe de Côte d’Ivoire pourrait faire un grand pas vers le second tour, lors du prochain match, le 19 juin au Stade National de Brasilia, face à la Colombie (coup d’envoi à 16h00 TU).

par David Kalfa / rfi.fr

PARTAGER

7 COMMENTAIRES

  1. 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆
    ALLEZ LES ÉLÉPHANTS …. IL FAUT TOUT PIÉTINER SUR VOTRE PASSAGE ….!!!!

    Moussa Ag,…

  2. Le Japon n’a pas une bonne équipe de foot et je crains que les Ivoiriens l’apprennent à leurs dépends prochainement. C’est une victoire en trompe l’œil, wait and see!!

  3. un éléphant çà pèse quand meme plus lourd qu’un aigle surtout quand ce dernier a les pattes collées dans le fumier :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

    • Blanche neige quel rapport même dans le sport tu est obligé de dénigré le mali oublie un peut le mali si tu aigrît ces pas la faute des maliens

  4. Une equipe vieillissante mais battante quand même.. Merci d’avoir ainsi honoré notre continent apres la débâcle du Cameroun..

Comments are closed.