Coupe Cheick Kouyaté : Pour perpétuer la mémoire d’un pionnier du football

0
4

La troisième édition de la coupe feu Cheick Kouyaté a connu son épilogue samedi avec le sacre de l’AS Monaco face au Milan AC défait 2-1 au terme d’une finale qui a tenu toutes ses promesses.

Les deux buts de l’AS Monaco ont été marqués en première période par Aboubacar Coulibaly « Gerrard » (23è min) et Karounga Keïta (28è min) tandis que l’unique réalisation des « Milanais » porte la signature d’Alassane Camara (62è min). L’AS Monaco succède ainsi au palmarès aux Pays-Bas qui avaient remporté l’édition de 2010. Outre le trophée, le vainqueur a reçu des ballons et une enveloppe de 100.000F cfa, contre 75.000F cfa et trois ballons pour le finaliste malheureux. Le meilleur buteur Aboubacar Coulibaly (3 réalisations) et le meilleur joueur, Karounga Keïta ont également reçu des prix spéciaux. Cette année, quatre équipes ont participé à la compétition organisée en la mémoire du premier secrétaire général de la Fédération malienne de football (FMF) et du Comité national olympique et sportif (CNOS) arraché à l’affection du public sportif le 16 août 1988. Feu Cheick Kouyaté qui a été membre de la CAF pendant huit ans, restera comme l’artisan principal de l’affiliation de notre pays à l’instance dirigeante du football continental. C’est donc pour perpétuer la mémoire de l’illustre disparu que les jeunes de Djicoroni-Para organisent chaque année ce tournoi appelé coupe feu Cheick Kouyaté.

La finale de samedi était présidée par l’un des fils de Cheick Kouyaté, Mamadou Kouyaté dit Jagger, en présence de plusieurs personnalités dont Boubacar Touré, 3è vice-président de la FMF et ancien compagnon de l’illustre disparu, l’ancien président du Stade malien, Mahamadou Samaké dit Sam et notre collègue, Mamadou Diarra qui était également un grand ami de l’illustre disparu. « Je suis très reconnaissant à l’endroit des jeunes de Djicoroni-Para pour l’instauration de cette compétition. Aussi, je remercie tous ceux qui ont contribué de loin ou de près à l’organisation du tournoi. C’est un honneur et une fierté pour ma famille de voir autant de symboles du football malien apporter leur soutien à l’initiative des jeunes de Djicoroni-Para. La finale s’est déroulée dans un bon esprit, toutes les attentes de ma famille ont été comblées. Inch Allah, on sera encore là l’année prochaine », dira Mamadou Kouyaté. A l’instar de son père, notre confrère (il a travaillé pendant plusieurs années au Quotidien national L’Essor) est également bien connu du monde sportif pour avoir été le premier président de la commission média de la Fédération malienne de football (FMF), un poste qu’il a occupé pendant plus d’une décennie. Aussi, Jagger fut membre de la commission média du Comité d’organisation de la CAN 2002 organisée par notre pays.

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.