Coupe de la Confédération: Al Ahly impose sa loi devant Sewe

0
Coupe de la Confédération: Al Ahly impose sa loi devant Sewe
L’Egyptien Bassem Ali (à droite) d’Al Ahly à la lutte avec l’Ivoirien Anebil Kodjo de Séwé.
REUTERS/Amr Abdallah Dalsh

Les Egyptiens d’Al Ahly ont emporté la Coupe de la Confédération en battant 1-0 les Ivoiriens de Sewe (1-2 à l’aller) grâce à un but de Meteb dans les arrêts de jeu. Pour les Diables rouges du Caire, il s’agit du 19e titre continental de leur histoire, un record.

 

La finale retour de la Coupe de la Confédération est allée jusqu’au bout du suspens. Battu 2-1 en Côte d’Ivoire il y a une semaine à l’aller par Sewe Sport, les Cairote d’Al Ahly l’ont emporté 1-0 grâce à un but d’Emad Meteb inscrit après six minutes de temps additionnel en seconde mi-temps.

Dans l’ambiance surchauffée du stade du Caire, où le public retrouvait son équipe fétiche après dix mois, les Ivoiriens de Sewe sont pourtant passés bien près de l’exploit. Leur infortune finale, ils la doivent à la persévérance d’un adversaire qui n’a jamais rien lâché, mais aussi à un manque de réussite sans doute causé par leur inexpérience à ce niveau.

Car le Sewe s’est procuré de nombreuses occasions qu’il n’a su concrétiser. Le capitaine Souleymane Dembélé a ainsi frappe la barre transversale égyptienne en première mi-temps, tandis qu’Essis Aka et Roger Assalé, buteur à l’aller, manquaient, durant la seconde-période, le but à l’extérieur qui aurait décidé du sort de la rencontre.

Et alors que la chance des Ivoiriens était passée, les Cairotes croyaient encore en la leur dans une ambiance de plus en plus survoltée. On jouait d’interminables arrêts de jeu quand soudain le vétéran Meteb s’est élevé dans les airs pour, sans être attaqué par un quelconque défenseur adverse, reprendre un centre de Walid Soliman et tromper le gardien Sylvain Ghobouo.

Grâce à son but marqué il y a une semaine à Abidjan, Al Ahly l’emporte donc sur l’ensemble des deux matchs et enlève sa première Coupe de la Confédération, soit son 19e trophée continentale, un record en Afrique. « En une année, c’est mon quatrième trophée, ça fait vraiment plaisir, a déclaré l’international burkinabé d’Al Ahly Moussa Yedan. On avait besoin de cette Coupe vue la situation de l’Egypte qui ne s’est pas qualifiée pour la CAN. Le public nous a donné encore plus d’envie et de courage. »

Pour Sewe, qui jouait pour la première fois une finale africaine, ce n’est sans doute que partie remise. « On constate que dame Coupe est capricieuse, a estimé Rigo Gervais, l’entraîneur de Sewe. On a été victime de ce caprice. Mais on a une jeune équipe qui est en train de monter en puissance. On va tout faire pour retenir la leçon et repartir à nouveau. Ce soir, on a beaucoup de regrets, surtout devant le but. On est mal récompensé, mais l’avenir nous appartient. »

Par RFI

PARTAGER