Coupe de la Confédération : DJOLIBA-REAL, l’heure de vérité

0

DJOLIBA-REAL, l’heure de véritéUne semaine après la première manche remportée 2-1 par les Scorpions, les frères ennemisse retrouvent pour le deuxième et dernier round qui désignera l’heureux élu pour la phase de poules.

 

Les matches retour des barrages de la coupe de la Confédération se disputent ce week-end. A l’issue de ces rencontres, on connaîtra le nom des 8 équipes qualifiées pour la phase de poules. Mais d’ores et déjà, on sait que le Mali est assuré de participer à la phase de poules, quel que soit le résultat des barrages. L’explication est simple : parce que l’une des affiches de ce tour de cadrage oppose deux clubs maliens à savoir le Djoliba et le Réal. La semaine dernière, Scorpions et Rouges se sont affrontés pour la première manche qui a tourné à l’avantage des pensionnaires de Djicoroni-Para courts vainqueurs 2-1 (buts de Moussa Doumbia et Moussa Koné pour le Réal, contre une réalisation de Hamidou Sinayoko pour le Djoliba). Pour cette première manche, c’est le Réal qui recevait et les Scorpions ont réussi l’essentiel en s’imposant à…domicile.

 

Ce dimanche, le public assistera au 2è round et ce sont les Rouges qui seront les hôtes de cette confrontation 100% malienne. Les calculs sont les suivants. Pour valider son ticket, les Scorpions n’ont besoin que d’un nul et ce, quel que soit le score. Pour les Rouges en revanche, la victoire est impérative mais un succès par le strict minimum peut suffire au bonheur des pensionnaires du complexe sportif de Hérémakono.

Pour le Réal, le match sera placé sous le signe de la confirmation, alors que le Djoliba jouera pour se racheter. Laquelle des deux équipes décrochera le précieux sésame ? A priori, il est difficile de répondre à cette question, mais on peut s’autoriser à dire qu’il y a des signes qui plaident en faveur du Réal. Sur le plan comptable d’abord, les Scorpions disposent d’un but d’avance acquis lors de la manche aller.

Sur le plan mental également, l’équipe de Djicoroni-Para a bien préparé le choc en s’imposant 2-0 en championnat face au Débo club de Mopti, mercredi en clôture de la 16è journée. Il y a un troisième point non négligeable pour les Réalistes : le retour du défenseur central, Mohamed Camara absent lors de la manche aller pour cause de suspension.

lors de leurs 14 derniers matches, toutes compétitions confondues, les Scorpions n’ont enregistré que deux défaites. Aussi, le Réal a toujours marqué au moins un but sauf contre Enyimba (1-0) et l’Espérance Tunis (3-0) lors des 16è et  8è de finale de la Ligue des champions. Ainsi, en 7 matches de coupes d’Afrique, le capitaine Mohamed Camara et ses coéquipiers ont marqué 8 buts pour 10 encaissés contre 14 en championnat et seulement 2 encaissés lors de leurs 7 derniers matches.

Ces statistiques prouvent la puissance de frappe des Noirs et blancs mais surtout la régularité de l’équipe dans les performances, contrairement à un Djoliba en plein doute depuis plusieurs semaines et qui ne cesse d’accumuler les contreperformances. Dernier échec en date des Rouges, le nul 1-1 concédé en championnat face à la lanterne rouge, Elewidj.

Ce match nul est la parfaite illustration des difficultés de l’équipe Hérèmakono qui, lors de ses 7 derniers matches en championnat, n’a enregistrée que 2 victoires pour 4 nuls, 1 défaite, 3 buts marqués, 2 encaissés. Aussi, si la défense djolibiste semble imperméable en championnat national, elle est plutôt poreuse en coupe de la Confédération avec les 6 buts encaissés en 5 matches par le vieux briscard, Cheick Oumar Bathily.

On remarque également que depuis le début de cette campagne africaine, le Djoliba a toujours perdu à l’aller avant de renverser la situation au retour. Question : les Rouges pourront-il refaire le même coup dimanche face au Réal ? L’entraîneur Abderrazak Chlil est optimiste. «Nous devons absolument gagner pour se qualifier et nous jouerons pour ça», déclare le technicien qui ajoute que le fait de récupérer les joueurs blessés à l’aller peut permettre à son équipe de faire la différence. Abderrazak Chlil n’a pas cité de noms, mais on penser que le technico fait allusion à Samba Diallo, Idrissa Naman Laïco Traoré et Lassine Diarra qui étaient tous absents dimanche dernier.

Du côté du Réal, Nouhoum Diané annonce que son équipe restera fidèle à sa philosophie et ne dissimile pas sa confiance pour la suite des événements. «Nous sommes en train de préparer le match comme  à l’aller. Nous sommes très confiants», assure le technicien. «En principe, l’équipe sera au complet; au delà de toutes les considérations, nous allons faire notre jeu et on verra», ajoutera l’entraîneur du Réal. Dimanche dernier lors de la manche aller, le Réal a dominé le Djoliba dans le jeu, mais les Rouges ont obtenu plus d’occasions nettes que leurs adversaires.

Des deux côtés, il y a eu des déchets techniques et les deux gardiens de but, Cheick Oumar Bathily et Almamy Sogoba sont passés à côté de leur match. Abderrazak Chlil et Nouhoum Diané ont-ils tiré tous les enseignements de cette première manche ? Faut-il s’attendre à des réaménagements tactiques dans les deux camps ? Le Djoliba a-t-il les moyens de renverser la situation ? Voilà autant de questions qui brûlent les lèvres des supporters, à maintenant 48h du verdict de ce combat fratricide et passionnant.

L. M. DIABY

 

Dimanche 27 avril au stade Modibo Keïta

17h : Djoliba-Réal

Arbitrage du Mauritanien Ali Lemghaifry assisté de ses compatriotes

Abderahmane Warr et Abdoulaziz Sall

Commissaire : Ardiouma Koné (Côte d’Ivoire).

 

LES AUTRES MATCHES

Difaa Hassani El Jadidi-Al Ahly

C.A.B.-Nkana

Medeama-AC Leopards

ASEC-Kaizer Chiefs

Atletico Petroleos-Coton Sport

ES Sahel-Horoya

PARTAGER