Coupe d’Afrique des Nations – CAN : Vus… et approuvés #3

0
0

Ce ne sont pas des Drogba ou encore des Ayew mais ces joueurs de la Coupe d’Afrique des nations méritent aussi de sortir de l’ombre. Troisième volet de notre série avec le Tunisien Mskeni, le Soudanais Bashir, le Zambien Kalaba ou encore l’Equato-guinéen Travieso.

YOUSSEF MSEKNI (Tunisie, 21 ans, Espérance Tunis)

Msekni a été de loin le meilleur joueur de Niger-Tunisie. L’ailier gauche de l’Esperance de Tunis a mis la misère plus d’une fois aux défenseurs nigérians par sa vitesse, ses crochets courts. C’est sur une de ses actions de génie qu’il a ouvert le score de l’intérieur du pied droit. Jusqu’au bout, il aura multiplié les courses proposant de nombreuses solutions à ses partenaires à gauche, dans l’axe ou même parfois à droite. Msekni sait également se montrer altruiste, il aurait pu être passeur décisif sur une passe en retrait pour Jamal à la 77e.

AMMAR JEMAL (Tunisie, 26 ans, défenseur)

Le latéral gauche tunisien Jemal a fait un grand match. Il n’a pas arrêté de prendre son couloir pendant tout le match, le joueur de Cologne a beaucoup combiné avec Msekni. Le joueur de 26 ans aurait même pu marquer mais il a été contré par un défenseur. Défensivement, il a rarement été pris en défaut. Un vrai match plein.

MOHAMED AHMED BASHIR (Soudan, 24 ans, milieu)

Mohamed Ahmed Bashir a beaucoup pesé sur la défense angolaise durant toute la rencontre. Le Soudanais de 24 ans a réussi plusieurs fois à parfaitement se démarquer et à se retrouver en position de faire la différence. Une différence qu’il a faite à deux reprises avec deux beaux buts, totalement différents dans leur conception (le premier de la tête le second d’une demi-volée), le joueur d’Al-Hilal a prouvé toute sa facilité technique ce soir, il n’a pas compté ses efforts se retrouvant aussi bien à gauche, à droite ou dans l’axe et a donc offert beaucoup de solutions à ses partenaires.

RAINFORD KALABA (Zambie, 25 ans, milieu)

Le milieu de terrain Rainford Kalaba a su tirer son épingle du jeu malgré l’état calamiteux de la pelouse de Bata pour le match Libye – Zambie (2-2). Le numéro 17 s’est accommodé des conditions déplorables et a, malgré tout, pu se mettre en évidence et porter le danger devant la cage du gardien libyen. Sur son côté gauche, le joueur du Tout Puissant Mazembe (Congo) s’est montré très actif. On l’a vu tirer les coups francs et les corners et multiplier les centres astucieux. Sans surprise, il a été à l’origine de l’égalisation zambienne en délivrant une passe décisive à son attaquant Mayuka.

JEAN-JACQUES GOSSO (Côte d’Ivoire, 28 ans, milieu)

Les supporters de Monaco le connaissent depuis déjà un bout de temps. Jean-Jacques Gosso, 28 ans, a joué trois saisons sous les couleurs rouges et blanches. Il fut même l’un des rares éléments à donner satisfaction lors d’une saison 2011 cauchemar pour le club de la principauté. Milieu récupérateur ou latéral, son abattage est conséquent et son apport en phases offensives certain. Alors qu’il n’avait honoré que 6 sélections avant cette CAN, son travail s’avère ainsi très précieux pour lancer Drogba et/ou Gervinho. Le banc des Eléphants ne s’y est pas trompé contre le Burkina Faso, applaudissant chacune de ses interventions.

AHMED SAAD OSMAN (LIBYE, 32 ans, milieu)

Si la Libye a tenu tête à la Zambie (2-2), ce n’est pas grâce à l’état déplorable de la pelouse de Bata. Mais bien grâce à Ahmed Osman. Positionné ailier gauche, le joueur, qui évolue au Club Africain en Tunisie, a fait preuve d’une redoutable efficacité. Il est parvenu à marquer les deux buts de son équipe sur ses deux premières tentatives. Un appel tranchant et un enchainement parfait contrôle – tir du plat du pied lui ont d’abord permis d’ouvrir le score. Puis, un crochet plein de sang froid dans la surface lui a offert un doublé. Mais tous ses efforts n’ont pas suffi pour l’emporter.

DAVID ALVAREZ AGUIRRE (Guinée équatoriale, 27 ans, défenseur)

David Alvarez Aguirre, dit Kily, risque de vite devenir un héros dans son second pays. Pourtant, ce natif d’Avilés dans le nord de l’Espagne, joue pour Langreo en… troisième division espagnole. Naturalisé, puis appelé en équipe nationale, depuis 2006, ce latéral droit de 27 ans aura en tout cas été l’homme du match lors de la rencontre décisive entre son pays et le Sénégal. Passeur décisif sur l’ouverture du score d’Iyanga, Kily a crucifié les Sénégalais sur une frappe monstrueuse à la 94e minute. Ce but restera longtemps dans les mémoires de ses compatriotes, puisqu’il qualifie son pays pour les quarts de finale. Alors que c’est leur première participation en phase finale d’une compétition internationale.

IBAN IYANGA TRAVIESO (Guinée équatoriale, 24 ans, milieu)

Né à Las Palmas, aux Canaries, il y a 24 ans, le milieu de terrain récupérateur n’a toujours pas quitté son île. Il joue encore pour le club de sa ville natale en deuxième division espagnole, mais sa prestation opportuniste lui ouvrira peut-être des portes. Lui permettant peut-être d’atteindre le niveau supérieur pour jouer dans la Liga.

Eurosport

sam, 28 janv  2012

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.