Coupe d’Afrique des Nations – La Zambie, 16 ans après

0
1

En battant nettement le Soudan (3-0), la Zambie s’est hissée en demi-finale de la CAN pour la première fois depuis 16 ans. Sa sixième apparition à ce stade de la compétition. Les hommes d’Hervé Renard affronteront donc le vainqueur de Ghana-Tunisie pour une place en finale.

Les Chipolopolos grandissent: sortis dès le premier tour en 2008 puis en quart en 2010, ils atteignent pour la première fois depuis seize ans le dernier carré du tournoi continental, qu’ils n’ont jamais remporté. Leur souhait de voir la finale et Libreville demeure intact. C’est au large de la capitale gabonaise que l’avion de l’équipe nationale s’était en effet écrasé en 1993. “Leurs âmes sont quelque part là-bas…”, avait relevé vendredi le capitaine zambien, Christopher Katongo.

Ce succès en quart valide la méthode d’Hervé Renard, sélectionneur qui s’était assigné comme objectif de “faire mieux qu’en 2010”, lorsque son équipe avait cédé aux tirs au but face au Nigeria après avoir eu pourtant la maîtrise du jeu. La naïveté d’alors s’est évaporée sous le soleil de Guinée équatoriale. Car la Zambie a cette fois doublé cette maîtrise d’efficacité. Elle a surclassé le Soudan en se montrant plus complète, plus solide en défense et plus tranchante en attaque, là où son adversaire progressait trop lentement et ne pouvait percer le rideau orange. Plus déterminée.

Première période cauchemardesque

La Zambie a pris les commandes d’entrée de match, et le but de Sunzu de la tête (15e), servi par Kalaba sur coup franc, ne faisait que concrétiser cette domination, qui mettait le gardien soudanais Akram à l’épreuve (7e, 14e, 18e, 34e, 90e+3). Après la mi-temps, elle baissait de pied, un peu comme face au Sénégal lorsqu’elle menait déjà 2-0. Mais le Soudan avait du mal à se relever d’une première période cauchemardesque, accumulant les fautes, les cartons jaunes et les blessures musculaires.

Et le carton rouge pour le défenseur Saif Eldin, occasionnant un penalty obtenu par Kalaba et transformé en deux temps par Katongo, tuait le match (66e). Le capitaine en profitait pour rejoindre le Gabonais Aubameyang et le Marocain Kharja en tête du classement des buteurs du tournoi (3 buts). Le troisième but signé Chamanga (86e) alourdissait encore la note. Le Soudan, qui avait disparu de la CAN entre 1976 et 2008 (élimination au premier tour sans point ni but), est au moins revenu dans le top 8 africain. La Zambie, elle, désormais, vise le top 2. Elle affrontera mercredi à Bata le vainqueur du quart Ghana-Tunisie qui se dispute dimanche à Franceville.

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.