Coupe de la CAF : Finale inédite Djoliba Ac / Ac Léopards

2 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

Le Djoliba Ac a accédé à sa première finale de coupe Caf, en venant à bout de El Hilal du Soudan par 7 tirs au but à 6, après avoir rattrapé ses 2 buts de retard enregistrés au match aller à la fin des 90 minutes de jeu. C’était le dimanche 11 novembre 2012 au Stade omnisport Modibo Keïta de Bamako.

 

Impossible n’est pas malien ! Le Djoliba Ac de Bamako l’a confirmé car après avoir perdu par 2 buts à 0 à Omdurman, lors de la manche aller, elle a réalisé l’exploit de s’emparer du ticket de la qualification pour la finale. Si un revirement de situation n’était pas prévu par bon nombre d’observateurs, le Djoliba Ac l’a pourtant réussi à Bamako. Qu’à cela ne tienne, les joueurs de Alou Badra Diallo (l’entraineur du Djoliba Ac), dos au mur au coup d’envoi, devaient marquer au moins 2 buts sans en encaisser un seul. Ils ont donc été contraints d’être patients face à une équipe soudanaise bien organisée derrière durant la première période. Ce qui fait que les deux équipes ont rejoint les vestiaires sur le score de 0 -0.

A la reprise, visiblement, les joueurs d’El Hilal étaient satisfaits de leurs 2 buts d’avance et se contentaient de défendre leur cage pour les conserver. Les Djolibistes ne se sont point découragés, en dépit du score de 0-0 observé à la mi-temps. Leur abnégation a fini par payer.

Effectivement, à la 51e minute, Boubacar Bangoura, l’avant centre du Djoliba Ac, lancé par Mahamane Cissé, a été déséquilibré dans la surface de réparation par le gardien de l’équipe soudanaise (Bahaa Eldin Mohamed Abdalla). L’arbitre Sénégalais, Badara Diatta, siffla logiquement le penalty. Le coup de pied de réparation a été transformé par Idrisa Traoré à la 52e minute.

Il a fallu attendre l’entrée en jeu de l’expérimenté Sedenoude Janvier Abouta à la place de Mahamane Cissé (76e minute) pour voir le Djoliba    revenir à la hauteur d’El Hilal. Ce fut un coaching payant car le joueur entrant va marquer le deuxième but du Djoliba, par une reprise en demi-volée d’un bon ballon adressé par Samba Diallo, pratiquement intraitable ce soir là. C’était à la 80e minute. Le match est arrivé à terme sur le score de 2 buts à 0 en faveur du Djoliba Ac. Comme le stipule le règlement, on a eu recours aux tirs au but pour départager les deux équipes. C’est le Djoliba qui l’a remporté par 7 tirs contre 6. Il faut signaler que le Djoliba Ac est le troisième club malien à atteindre ce stade de la compétition africaine après l’As Réal en 1966, puis le Stade malien de Bamako qui a remporté le trophée de la Coupe Caf en 2009.

La deuxième ½ finale qui a opposé le El Merreickh du Soudan à l’Ac Léopars de Dolisié, une ville non loin de Pointe Noire au Congo, est arrivée à terme sur le score nul et vierge de 0 but partout. Mais les Congolais se sont qualifiés au profit de leur victoire de 2 buts à 1 enregistrée à l’aller, au Congo. Contre toutes les attentes, les deux clubs soudanais (El Hilal et El Mereickh) ont été privés de cette finale de la 9e Coupe de la confédération.

La finale aller est prévue le dimanche 18 novembre 2012 au Stade du 26 mars de Bamako à partir de 20 heures Tu. Et la manche retour se jouera à Dolisié au Congo Brazzaville une semaine plu tard.

Yacouba TANGARA

 Ils ont dits après le match

Alou Bagayoko (milieu de terrain du Djoliba Ac) : La clé du match, c’est qu’on n’a pas douté un seul instant. On a continué à travailler et cela a payé. On a pu remonter les 2 buts, les tirs au but ont été décisifs. Mais il faut remercier Dieu, on a été chanceux sur ce coup-là. Je lance un appel à tous les Maliens de nous faire des bénédictions afin qu’on remporte la victoire finale.

Sedenoude Janvier Abouta (attaquant du Djoliba Ac): J’étais conscient qu’avec deux buts de retard on pouvait remonter ça. J’avais pris l’engagement devant quelques supporters, qu’on pouvait renverser cette avance de 2 buts. Nous allons maintenant préparer minutieusement cette finale.

Alou Badara Diallo Konti (Entraineur du Djoliba Ac) : Je dédie la victoire aux populations du nord de notre pays. On rend grâce au tout puissant Allah. C’est vrai qu’on n’a pas été lucide devant les buts car on aurait pu remporter le match bien avant les tirs au but. Je remercie les entraîneurs du Mali et la presse malienne qui m’ont aidé pour arriver à ce niveau. Je connais mes joueurs, il y a des joueurs qui jouent d’emblée, mais cela ne veut pas dire qu e les autres ne sont pas bons. Aujourd’hui, c’est Cheick Adoul Cadry Sy (le gardien remplaçant) qui a fait la différence dans l’épreuve des tirs au but. Cela veut dire qu’une équipe c’est un groupe. Nous allons faire face à la finale qui n’est pas facile. Mais on va faire avec.

Diego Garzittto (Entraîneur de El Hilal du Soudan) : Il y a une équipe qui a joué au football et une équipe n’a pas joué. Nous on aurait dû jouer au football. Si c’était le cas, le résultat final allait être tout autre. Bien au contraire, c’est le Djoliba Ac qui a fait le jeu. Mais aujourd’hui, on n’est pas qualifié pour la finale, cela est dû aussi à l’arbitrage qui est à revoir en Afrique.

Yacouba TANGARA

 
SOURCE:  du   15 nov 2012.    

2 Réactions à Coupe de la CAF : Finale inédite Djoliba Ac / Ac Léopards

  1. tounk

    Sacrés Rouges! bon vent et merci aux supporters des autres clubs

  2. Oumarou Niamou

    Merci au bon Dieu pour avoid exhause nos prierres.continuons a prier pour la finale.s’est tout le Mali qui a gagne au dela du djoliba.bonne chance pour la finale.