Coupe de la Confédération Orange 2013 : Le Stade malien en demi-finales

0
Boukary Sidibe Kolon
Boukary Sidibe Kolon

Après un début de matches de poule laborieux, le Stade malien de Bamako vient d’accéder aux demi-finales de la Coupe de la Confédération africaine Orange 2013, grâce au match nul (0-0) obtenu sur le terrain du Club Sportif Sfaxien de Tunisie, le dimanche 22 septembre 2013 à l’issue de la 6ème et dernière journée.  Les Blancs et Bleus terminent ainsi deuxième de la poule avec 8 points, devant l’Etoile du Sahel de Sousse (6 points) et Saint Georges d’Ethiopie (4 points). Le Club Sportif Sfaxien a fini en tête avec 14 points.

 

 

 

«Notre ambition est de faire du Stade malien de Bamako, le club le plus professionnel au Mali et de jouer le premier rôle sur le plan africain…», tels étaient les ambitions du président du Stade malien de Bamako, Boukary Sidibé dit Kolon en début de saison.

 

 

Avec cette qualification pour les demi-finales de la Coupe CAF, le président Kolon avait bien raison de croire à ses ambitions et de ne pas lésiner sur les moyens en s’offrant les services du technicien français, Pascal Janin.

 

 

Au regard des prestations des Blancs et Bleus, il paraît plus évident que seul le travail paye.

Le Stade malien, sous l’impulsion de son jeune président Boukary Sidibé Kolon,  ambitieux et soucieux du devenir du Stade malien et du football malien, constitue aujourd’hui la fierté de notre football.

 

 

Une ambition qui le pousse à briguer la présidence de la Fédération malienne de football. Selon le président du Stade malien, il ne se reconnaît pas et n’est pas en phase avec les méthodes et politiques de gestion de notre sport roi. «En légaliste, nous avons dénoncé et combattu ces velléités pour faire entendre notre voix contre les graves violations des textes auprès de l’instance dirigeante du football mondiale, la Fifa. C’est ainsi que des voix se sont élevées pour me demander de me présenter à la présidence de la Fédération malienne de football, les 5 et 6 octobre prochains», nous a expliqué, Boukary Sidibé Kolon.

 

 

En demi-finales, le Stade malien croisera le Tout-Puissant Mazembé, coaché par l’ancien sélectionneur des Aigles, Patrice Carteron qui a abandonné le Mali en pleine campagne des éliminatoires de la Coupe du Monde 2013. On se rappelle que les Aigles avaient une chance inouïe de jouer les barrages. Mais, après deux nuls consécutifs contre le Rwanda et le Bénin à Bamako, les nôtres se sont fait devancer par l’Algérie qui affrontera mi-octobre, le Burkina Faso au compte de la manche aller des barrages.

 

 

Après l’élimination des Aigles au second tour des éliminatoires du Mondial 2014, tout l’espoir de notre football repose sur le Stade malien de Bamako pour rééditer l’exploit de 2009, où les Blancs avaient remporté le même trophée.

 

 

A retenir que la demi-finale aller est prévue à Bamako le vendredi 4 octobre prochain au Stade Modibo Kéïta, soit 24 heures avant le début de l’Assemblée générale élective de la Fédération malienne de football, prévue les 5 et 6 octobre à Mopti, sous la supervision de la Caf et de la Fifa.

 

 

Mamadou DIALLO «Mass» 

PARTAGER