Coupe du monde 2014 – Argentine-Suisse (1-0 ap) : L’Albiceleste qualifiée pour les quarts de finale

0
Coupe du monde 2014 - Argentine-Suisse (1-0 ap) : L'Albiceleste qualifiée pour les quarts de finaleBallotée par une séduisante sélection suisse, l’Argentine a attendu la prolongation pour décrocher son billet pour les quarts de finale du Mondial (1-0). Angel Di Maria a inscrit l’unique but de la rencontre, sur un service de Lionel Messi (118e). L’Albiceleste retrouvera samedi en quart de finale à Brasilia le vainqueur du match entre la Belgique et les Etats-Unis (22h00).

L’Argentine rejoint le club. Comme le Brésil, les Pays-Bas et l’Allemagne, l’Albiceleste a vu le spectre de l’élimination de très près avant de s’imposer au bout de la prolongation face à la Suisse (1-0 a.p.) en huitième de finale de la Coupe du monde mardi, à São Paulo. Pourtant impérial, Diego Benaglio, le portier de la Nati, a fini par céder devant Angel Di Maria (118e), qui a su exploiter un bon travail de Lionel Messi pour délivrer le peuple argentin avant que la Suisse ne trouve le poteau sur une tête de Blerim Dzemaili (120e+1). L’équipe d’Alejandro Sabella affrontera le vainqueur de la rencontre entre la Belgique et les Etats-Unis (22h00) pour une place en demi-finale samedi à Brasilia (18h00).

La lumière est une nouvelle fois venue de Lionel Messi pour l’Argentine. Dans un ultime raid, le quadruple Ballon d’Or a mis la défense suisse hors de position avant de servir Angel Di Maria, dont la frappe enveloppée du pied gauche a trompé Diego Benaglio (1-0, 118e). La Nati a cependant eu une énorme opportunité d’égaliser par Blerim Dzemaili. Après avoir placé une reprise de la tête repoussée par le poteau de Sergio Romero, le milieu suisse a vu le ballon lui rebondir dessus et finir sa course en sortie de but (120e+1). Un dernier coup franc de Xherdan Shaqiri (120e+4) renvoyé par le mur argentin a mis un terme aux derniers espoirs de la Nati, passée tout près de l’exploit.

Benaglio avait tout sorti

Diego Benaglio avait fait ce qu’il fallait pour que son équipe se donne la chance de le réaliser en retardant l’échéance face à des Argentins dominateurs à partir de la seconde période. Mais souvent maladroits dans le dernier geste et considérablement gênés par la très bonne organisation du bloc défensif de la Nati. Le portier suisse a quand même dû sortir le grand jeu sur une percée de Lionel Messi ponctuée par une frappe à ras de terre (78e), après avoir déjà réalisé deux parades importantes sur un tir de Marcos Rojo(59e) et une reprise de la tête de Gonzalo Higuain (62e), et avant d’être décisif devant Angel Di Maria en prolongation (109e).

Auparavant, l’Argentine avait quand même connu toutes les peines du monde à résoudre le problème tactique posé par la Suisse. L’équipe d’Ottmar Hitzfeld a notamment très bien géré le cas Lionel Messi, souvent pris dans la tenaille constituée par Gokhan Inler et Valon Behrami. Il a manqué du réalisme à la Nati pour que son plan fonctionne parfaitement, sur une frappe de Granit Xhaka après un excellent travail de Xherdan Shaqiri (28e) et, surtout, sur une tentative de ballon piqué totalement manquée par Josip Drmic, seul face à Sergio Romero (39e). Il lui a aussi manqué la réussite dans les tous derniers instants pour arracher une séance de tirs au but. En fait, il ne lui a vraiment pas manqué grand-chose. Mais c’est l’Argentine qui reste en course.

Source: eurosport.fr

PARTAGER