Coupe du monde 2014 : Les Pays-Bas battent le Brésil (3-0) et terminent à la 3e place

0
Coupe du monde 2014 : Les Pays-Bas battent le Brésil (3-0) et terminent à la 3e placeHumilié par l’Allemagne en demi-finale (1-7), le Brésil n’a pas su sauver les apparences lors de la petite finale face aux Pays-Bas (3-0), samedi à Brasilia. Les Oranje terminent à la troisième place du Mondial.

Le Brésil sort de sa Coupe du monde par la petite porte. La très petite porte. Quatre jours après sa déroute face à l’Allemagne en demi-finale (1-7), la Seleçao a été dominée par les Pays-Bas (0-3) à Brasilia pour la petite finale du Mondial 2014. Les joueurs de Louis Van Gaal n’ont eu besoin que de quatorze minutes pour assommer les Brésiliens. Le temps pour Robin Van Persied’ouvrir le score sur penalty (3e) et pour Daley Blind, esseulé dans la surface Auriverde, de doubler la mise (17e). Le but de Wijnaldum dans le temps additionnel a parachevé le succès des Oranje (90e+2). Les Pays-Bas terminent leur campagne brésilienne sur une victoire et une troisième place. Le Brésil, lui, en termine avec une semaine cauchemardesque.

Van Gaal s’interrogeait sur l’utilité de ce dernier match. Cela ne l’a pas empêché de jouer le coup à fond. Le sélectionneur des Pays-Bas a aligné son onze-type sur la pelouse de Brasilia, à l’exception de Wesley Sneijder, blessé à l’échauffement et remplacé par De Guzman. Bien en place dans leur 3-4-1-2 habituel, les Oranje n’ont pas traîné pour se mettre en action. Parti seul au but sur une ouverture de Robin Van Persie, Arjen Robben est accroché par Thiago Silva. La faute du capitaine brésilien a commencé en dehors de la surface de réparation mais l’arbitre désigne le point de penalty. Van Persie ne se fait pas prier et trompe Julio César d’une frappe puissante sur la gauche du portier Auriverde.

On joue depuis à peine trois minutes sur la pelouse de l’Estadio Nacional et le Brésil est déjà mené 1-0. Mais le pire est encore à venir pour les joueurs de Luis Felipe Scolari. Sur un bon travail de Robben, De Guzman centre à destination de Van Persie. David Luiz est le premier sur la balle. Mais son dégagement de la tête trouve Daley Blind, seul au point de penalty, qui n’a plus qu’à ajuster Julio César d’une frappe du droit.

Netherlands’ forward and captain Robin van Persie (L) celebrates with Netherlands’ midfielder Dirk Kuyt after scoring a goal during the third place play-off football match (AFP) – AFP

Oscar aurait mérité un penalty

A 2-0 après seulement dix-sept minutes de jeu, le Brésil a vu ressurgir le fantôme de l’Allemagne. Sauf que cette fois, la Seleçao a eu de l’orgueil. Emmenés par Oscar, qui n’a pas hésité à redescendre très bas sur le terrain pour relancer son équipe, les Brésiliens se sont procurés plusieurs occasions de revenir au score. À la 38e minute, il n’a manqué que quelques centimètres à Jô et David Luiz pour reprendre le coup franc d’Oscar depuis la droite de la surface. À l’heure de jeu, la frappe de Ramires a bien failli trouver le petit filet de Cillessen (63e).

Mais la réussite n’était pas avec le Brésil. L’arbitre non plus. Une nouvelle fois à l’attaque, Oscar est fauché par Daley Blind sur la droite de la surface néerlandaise (68e). L’arbitre siffle et adresse un carton jaune au Brésilien pour une simulation. Le contact entre les deux joueurs était pourtant bien réel. Le défenseur des Oranje a même dû sortir sur civière, blessé au genou sur cette action. Rien n’a souri au Brésil dans cette petite finale. Et le but de Wijnaldum au bout du temps additionnel de la seconde période (90e+2) n’a été qu’un affront de plus pour la Seleçao et ses supporters, qui ont terminé le Mondial par des sifflets.

Source: eurosport.fr

PARTAGER