Coupe du monde 2014 : L’Uruguay s’incline d’entrĂ©e face au Costa Rica (1-3)

0
Coupe du monde 2014 : L'Uruguay s'incline d'entrée face au Costa Rica (1-3)

Demi-finaliste en 2010, l’Uruguay a pris un faux dĂ©part en s’inclinant face au Costa Rica (1-3), Ă  Fortaleza, dans un groupe D qui compte aussi l’Angleterre et l’Italie. Sans Luis Suarez.
Le Costa Rica devait être la victime idéale de ce groupe D, composé de trois anciens champions du monde. Il a finalement renversé le demi-finaliste de l’édition précédente, l’Uruguay (1-3). Sur la pelouse de l’Estadio Castaleo de Fortaleza, les joueurs de la Celeste pensaient avoir assuré l’essentiel en trouvant l’ouverture sur un penalty de Cavani (21e), face à une équipe très regroupée à l’arrière. Mais trois minutes de folie en seconde période ont suffi aux Costaricains pour renverser le match. Campbell (54e) puis Duarte (57e) ont permis au Costa Rica de prendre les devants. Urena (84e), pour son premier ballon en Coupe du monde, a conclu la marque. L’équipe d’Amérique centrale prend la tête du groupe D en attendant le choc 100% européen entre l’Angleterre et l’Italie (00h00). La suite de la compétition s’annonce très dure pour l’Uruguay qui espère retrouver Luis Suarez, forfait pour ce premier match.
En plus, la Celeste a fini Ă  dix…La neuvième a Ă©tĂ© la bonne pour le Costa Rica. Avant ce samedi soir, les Ticos n’avaient jamais rĂ©ussi Ă  battre l’Uruguay en huit confrontations. Ils ont rĂ©alisĂ© cette performance au meilleur moment et signent l’une des premières grosses surprises de ce Mondial 2014. Ce succès a pourtant mis du temps Ă  se dessiner. En ceinturant Lugano en pleine surface de rĂ©paration, Diaz a faillir anĂ©antir tous les espoirs de son pays. Cavani n’a pas tremblĂ© au moment de transformer le penalty offert par le dĂ©fenseur adverse (24e, 1-0). Mais l’ouverture du score, n’a pas suffi Ă  libĂ©rer des Uruguayens jusque-lĂ  peu inspirĂ©s. MalgrĂ© une belle occasion de Forlan (44e), ils ne se sont jamais mis Ă  l’abri.

Acharnés, les Costaricains ont recommencé à pousser dès le retour des vestiaires. Face à une défense centrale Lugano-Godin dépassée, les brèches se sont ouvertes pour Campbell, flamboyant sur le front de l’attaque. Le joueur d’Arsenal a trouvé la faille sur une très belle action collective en reprenant un centre de demi-volée au deuxième poteau. Trois minutes plus tard, Duarte a doublé la mise, enfonçant définitivement des Uruguayens perdus sur le terrain. Le but d’Urena, lancé dans la profondeur a donné au score encore plus d’ampleur. Et pour conclure cette soirée cauchemardesque pour la Celeste, Maxi Pereira a reçu un rouge sur une faute à la… 94e. Le demi-finaliste 2010 est en danger.

Source: eurosport.fr

PARTAGER