Coupe du monde U-17 : le mali dans la poule D

0

Aiglons-U-17Le tirage au sort de la Coupe du monde U-17 a été effectué jeudi dernier au théâtre du Centro de las Artes 660, l’un des principaux pôles culturels de la capitale chilienne. La cérémonie s’est déroulée en présence de plusieurs personnalités dont Michelle Bachelet, la présidente de la République de Chili, de Sunil Gulati, membre du Comité exécutif de la FIFA et président de la Commission d’organisation du Mondial U17, de Cristian Varela, président du Comité organisateur local, de Sergio Jadue, président de la Fédération chilienne de football professionnel (ANFP).

Les 24 équipes qualifiées pour la phase finale ont été réparties en 6 poules de 4. La poule A est composée du pays organisateur, le Chili, de la Croatie, du Nigeria et des Etats-Unis. Dans la Poule B on retrouve l’Angleterre, la Guinée, le Brésil et la République de Corée, tandis que l’Australie, l’Allemagne, le Mexique et l’Argentine s’affronteront dans la poule C. Le champion d’Afrique en titre, le Mali est logé dans la poule D en compagnie de la Belgique, du Honduras et de l’Equateur, alors que la poule E est constituée par l’Afrique du Sud, le Costa Rica, la RDP Corée et la Russie. Quant à la poule F, elle regroupe la Nouvelle Zélande, la France, la Syrie et le Paraguay.
Les Aiglonnets de Baye Bah en découdront donc au premier tour avec deux équipes d’Amérique latine (l’Honduras et l’Equateur) et une équipe européenne, la Belgique. Joint hier, le sélectionneur national, Baye Bah s’est dit soulagé de connaître le nom de ses adversaires dès maintenant, expliquant que cela lui permettra d’élaborer son programme de préparation. «C’est la fin du suspense, je connais désormais le nom des pays que nous affronterons au premier tour. C’est très important de connaître à temps ses adversaires de la phase initiale, soulignera le technicien.
On s’entraîne depuis plusieurs semaines mais on ne connaissait pas les sélections qu’on allait affronter au premier tour. Maintenant que chose faite cela va beaucoup nous aider dans notre travail de préparation», dira Baye Bah. «Concernant notre poule, elle n’est pas facile et il va falloir se battre pour se qualifier. De toute façon, toutes les poules sont difficiles parce qu’en Coupe du monde ce sont les meilleurs de chaque continent qui se retrouvent. Le Mali est champion d’Afrique en titre et je fais confiance aux enfants pour faire honneur à notre statut et au drapeau national», insistera le sélectionneur national qui se fixe comme objectif d’atteindre au moins le deuxième tour.

B. THIERO
Composition des groupes :
Groupe A : Chili, Croatie, Nigeria, Etats-Unis
Groupe B : Angleterre, Guinée, Brésil, République de Corée
Groupe C : Australie, Allemagne, Mexique, Argentine
Groupe D : Belgique, Mali, Honduras, Equateur
Groupe E : Afrique du Sud, Costa Rica, RDP Corée, Russie
Groupe F : Nouvelle-ZĂ©lande, France, Syrie, Paraguay
—

Supercoupe d’Europe : RECORD EN VUE POUR LE BARÇA
Le FC Barcelone et Séville vont s’affronter pour la deuxième fois en Supercoupe d’Europe. En 2006, le Barça avait gagné la Ligue des champions et Séville la coupe de l’UEFA. Après Monaco, c’est cette fois à Tbilissi (Géorgie) que les deux équipes s’affronteront aujourd’hui, pour un spectacle assuré. Depuis la défaite lors de la Supercoupe de 2006 face à Séville (3-0 en 2006), le Barça et Séville se sont affrontés 25 fois (18 en Liga, 4 en coupe du Roi, 2 en Supercoupe d’Espagne et la Supercoupe d’Europe). Le bilan entre les deux équipes est favorable aux blaugranas, avec 16 victoires, pour 5 nuls et 4 défaites. Lors de ces matches, le Barça a marqué 55 buts, pour seulement 26 encaissés. La moyenne de buts des 25 derniers matches entre les deux clubs et de 3,2/match. À deux reprises pourtant, les deux équipes se sont quittées sur un match nul et vierge. En coupe du Roi en 2007-08 et lors de la 9è journée de la Liga 2011-12.
Après 15 éditions disputées au stade Louis II de l’AS Monaco FC entre 1998 et 2012, le site du rendez-vous annuel entre le vainqueur de la Ligue des champions et celui de l’UEFA Europa League change désormais chaque année. Après le stade Eden de Prague et le Cardiff City Stadium, c’est au tour de la Géorgie d’accueillir sa première finale de football UEFA après avoir déjà organisé la phase finale de coupe de futsal de l’UEFA 2013. Barcelone va disputer sa neuvième Supercoupe d’Europe, un record. Un succès à Tbilissi et le Barça égalerait le Milan AC, le seul quintuple vainqueur, Barcelone l’ayant emporté en 1992, 1997,2009 et 2011 mais s’étant incliné en 1979, 1982, 1989 et 2006 – cette dernière année sur le score de 3-0 face à Séville à Monaco dans la seule finale 100 % espagnole avant l’an dernier.
Il s’agissait par ailleurs de la seule défaite des Catalans en tant que vainqueur de la coupe des champions. Séville elle, participe à la compétition pour la deuxième année de rang. À Cardiff l’an dernier, les Sévillans se sont inclinés 2-0 contre le Réal Madrid pour leur troisième participation à la Supercoupe. Les Andalous ont battu le Barça 3-0 en 2006, mais ont perdu 3-1 contre le Milan AC un an plus tard, une rencontre secouée par le décès du joueur sévillan Antonio Puerta. Quel que soit le résultat de la confrontation d’aujourd’hui, l’Espagne s’échappera un peu plus au classement des nations les plus titrées en Supercoupe d’Europe. Elle détient déjà le plus grand nombre de victoires – 11 – et le plus grand nombre de participations – 20 – des chiffres qui passeront à 12 et 22 respectivement. En 15 rencontres depuis que le vainqueur de la coupe UEFA/UEFA Europa League y participe, le vainqueur de l’UEFA Champions league l’a emporté huit fois.

 

PARTAGER