Coupe du monde U-17 : Mali-Belgique : Un match très regrettable qui peut coûter très cher si…

1

Mali-BelgiqueSi la rencontre entre le Belgique et le Mali, ce dimanche 18 octobre à Talca, a été  équilibrée pendant les 20 premières minutes, les Diablotins étaient bien heureux de terminer cette rencontre sans encaisser de but. C’est un véritable déluge d’occasions franches qui s’est abattu sur les cages de Jens Teunckens, mais les Maliens se montraient incroyablement maladroits au moment de conclure, à l’image de Boubacar Traoré qui voyait son but refusé pour hors-jeu (25′), son missile rebondir sur l’équerre (30′) puis ses deux tentatives de la tête échouées d’un cheveu (32′, 44′). Le manque de réalisme de Traoré, intenable, le suivait après la pause avec une nouvelle frappe juste à côté (46′). Les Maliens dominaient tout aussi copieusement la seconde période, avec moins d’occasions franches mais avec le même manque criard  de sang-froid devant le but. Les Belges, inexistants durant cette rencontre si ce n’est défensivement, tenteront de se montrer plus inspirés contre le Honduras le 21 octobre prochain lors de la deuxième journée de ce groupe, tandis que les poulains de Baye BAH s’efforceront de régler la mire face à l’Equateur.

Ils ont dit :

  1. Bob Browaeys, sélectionneur de la Belgique: Pour être honnête, ce n’est pas un résultat très juste. Le Mali a été plus fort et a joué de manière fantastique avec un beau football. Je ne peux que féliciter l’entraîneur, l’équipe et la fédération. Ils ont joué avec une belle agressivité et de l’aisance technique. Cependant, je veux également féliciter mon équipe qui a très bien défendu et a tout essayé. Notre philosophie est d’avoir le ballon, mais aujourd’hui notre adversaire était trop fort. Nous sommes bien entendu satisfaits de ce point.

Baye Ba, sélectionneur du Mali :Nous avons eu beaucoup de malchance aujourd’hui. Nous avons eu de nombreuses occasions mais nous n’avons pas su marquer. La Belgique a bien défendu, surtout en seconde période. Ils ont bien fermé les espaces et il était plus difficile pour nous de nous procurer des occasions. Nous sommes d’ordinaire beaucoup plus efficaces, comme nous l’avons démontré au championnat d’Afrique. Néanmoins, nous pouvons être très fiers de notre performance aujourd’hui.

 

                                                                                                              Rassemblés par Mohamed DIAKITE

 

Coupe du monde U-17 Chili 2015 : Portrait du Mali

C’était hier…
Le Mali s’est qualifié trois fois de suite pour la Coupe du Monde U-17 de la FIFA entre 1997et 2001. Mais au sortir de cette période faste, les Aiglons sont restés absents plus de dix ans. En 1997, les Maliens ont échoué en quarts de finale face à l’Allemagne, aux tirs au but. Le penalty décisif a été manqué par Seydou Keita, qui a ensuite collectionné les titres sous les couleurs de grands clubs européens comme Marseille, Barcelone et l’AS Rome. Deux ans plus tard, le Mali s’est retiré à l’issue de la phase de groupes mais, en 2001, les Africains sont à nouveau passés tout près d’une accession au dernier carré. Cette fois, l’Argentine leur a barré la route en s’imposant 2-1 après prolongation.

Aujourd’hui                                                      
Le Mali est parvenu à prendre part à la  Coupe d’Afrique grâce à une erreur administrative du Bénin, qui avait aligné quatre joueurs inéligibles au premier tour des qualifications. Les Aiglons ont pourtant survolé leur sujet au Niger. Vainqueurs sur le Cameroun (3:1) et  la Côte d’Ivoire (1:0), ils se sont adjugés la première place de leur groupe au terme d’un nul spectaculaire (2-2) avec l’Afrique du Sud. Leur billet pour Chili 2015 en poche, les Maliens ont poursuivi sur leur lancée en terrassant  la Guinée (2-1) en demi-finale. Ils ont ensuite dominé l’Afrique du Sud en finale (2-0) pour s’adjuger le premier titre continental de leur histoire.

Et demain ?
Ce triomphe au Niger a été accueilli avec enthousiasme par tout un peuple. Le président malien a été le premier à s’en féliciter et a même offert une villa à tous les joueurs et leurs encadrements : “Je suis fier de ces jeunes, qui ont planté le drapeau du Mali au sommet de l’Afrique durant cette compétition”. Les Maliens attendent maintenant de  voir leur équipe faire des étincelles durant la phase finale au Chili. Le sélectionneur Baye Bah a d’ores et déjà promis que ses joueurs feraient honneur au football africain. “Notre objectif est d’aller le plus loin possible. Mes garçons ont les qualités mentales pour se hisser en demi-finale ou même en finale d’une Coupe du Monde.”

Faits et chiffres

Stars du passé
Seydou Keita, Mahamadou Diarra, Adama Coulibaly, Mamadou Diallo, Drissa Diakité

Joueurs-clés
Aly Malle, Sidiki Maiga, Boubabcar Traoré

 La stat
10 – Comme le nombre de buts inscrits en cinq matches au Niger par le Mali, meilleure attaque du tournoi.

                                                                                                                Rassemblés par Mohamed DIAKITE

PARTAGER

1 commentaire

  1. Waouh, un grand merci a l’entreneur de la Belgique pour son fair play et son honnete.
    Courage les Aiglonnets, vous en êtes capables. Bonne chance.

Comments are closed.