Coupe Moussa Kouyate de Kati : L’Espoir de Samè a remporté la 3e édition

Commentaires fermés [-] Texte [+] Email Imprimer

La finale de la 3e édition de la Coupe du grand marabout Moussa Kouyaté a opposé l’Espoir de Samè au FC Colo Colo de Kati Sanafara, le samedi 17 novembre 2012. L’Espoir de Samè l’a remporté aux tirs aux buts, après le nul 1 but partout. C’était en présence du maire de Kati, Hamalla Haïdara, du donateur, Moussa Kouyaté, et de plusieurs autorités de la ville de Kati.

 

L’Espoir de Samè, en plus de son invincibilité tout au long de la compétition, vient de remporter son tout premier trophée de l’édition de la coupe du grand marabout Moussa Kouyaté de Kati. Au coup d’envoi de la rencontre, l’Espoir habillé en rouge était en face d’une équipe de Sanafara hyper-motivé devant son public, habille en blanche.

Malgré la forte mobilisation des supporteurs de Colo-colo, les rouges de Samè ont su gardé le mental pour développer leur jeu collectif. Ce qui leur donnera de belles occasions à la 7e, 10e et 12e minute. Mais il a fallu attendre la 16e minute pour voir le goaleador Mamadou Kouyaté d’ouvrir la marque, suite à un centre du dossard numéro 10.

Ce sourire des rouges de Samè n’aura duré quelques minutes puisque Abdoulaye Diarra trouvera une passe de la part du capitaine Yacouba Togola et fera une décharge électrique de mille magnétiques qui sera ramassé dans la case de Sanassi Kéita, à la 29e. 1 but partout, c’est le score à la pause.

A l’image du premier quart d’heure de jeu, les rouges de Samè, à la reprise vont jouer avec agressivité pour affoler le mental des blancs de Sanafara. Mais, devant la défense solide de Colo-colo, les rouges n’ont pas pu réaliser leur rêve au temps réglementaire. Dans la séance des tris aux buts,  l’espoir a marqué 6 tirs contre 5 de Colo-colo de Sanafara remportant ainsi le trophée et récompensé par  un bœuf et une enveloppe. Quant à Colo-colo, il s’est réjouit avec un mouton et une enveloppe.

Le donateur, Moussa Kouyaté, a laissé entendre « j’organise cette coupe chaque année pour mobiliser les jeunes autour d’un objectif commun et aussi pour le renforcement de la cohésion sociale. Parce qu’en étant unis, nous pouvons faire tout, mais si nous ne sommes pas unis, nous ne pouvons réaliser ce que nous envisageons. Cette année compte tenue de la situation socio sécuritaire j’ai décidé de placer l’événement sous le signe de la paix et de la stabilité nationale« .

Nabila Ibrahima Sogoba

SOURCE:  du   20 nov 2012.