Coupes africaines : Les pesanteurs du non-démarrage du championnat se font sentir

0

Malgré l’arrêt de notre championnat national, sanctionné par une mauvaise préparation, nos quatre clubs qui ont participé aux tours préliminaires de la Ligue africaine des champions et à la Coupe de la confédération africaine, se sont bien débrouillés. Mais seul, le Stade malien de Bamako a eu une victoire sur le Racing club de Bobo Dioulasso (3-1).

À l’instar de la Ligue des champions, on a disputé les matches aller du tour préliminaire de la Coupe de la confédération de africaine, le week-end dernier. Malgré l’arrêt du championnat national Ligue 1/Orange, le Stade malien a su tirer son épingle du jeu en battant  le samedi dernier le Racing club de Bobo Dioulasso sur le score de 3 buts à 1. Le deuxième représentant de notre pays dans cette Ligue des champions, les Onze créateurs de Niaréla, s’est incliné 1 contre 2,  le dimanche dernier au Stade Modibo Keïta.
En Coupe de la Confédération africaine de football, l’AS Bakaridjan de Barouéli a été tenue en  échec, un but partout, à domicile par le Stade Gabésien de Tunis, qui a d’ailleurs ouvert le score avant que l’AS Bakaridjan n’égalise par Mohamed Maïga.

Dans cette compétition, l’USFAS, en déplacement  chez le Sporting club de Gagnoa, a été battue sur le score de  2 buts à 0.

Comme on le voit, les représentants maliens en compétitions africaines des clubs sont mal engagés, hormis le stade malien de Bamako qui abordera  son match retour avec plus de sérénité. Quant aux autres, ils devront batailler dur pour renverser la vapeur. Ces défaites s’expliquent par le fait que les autres sont bien avancés dans leur championnat, pendant que notre football tarde encore à sortir de sa crise.
Abdoul Karim KONATE

PARTAGER