Course Hippique à Ségou : Madoufing met les chevaux au galop

0

Le champ hippique de Ségou en ce moment est devenu les dimanches le lieu de rendez-vous des ségoviens. Rarement une discipline sportive a fédéré autant de monde à Ségou. Loin d’être un fait du hasard cet engouement est coaché par un homme Mamadou N’Diaye dit Madoufing un natif de Ségou.

Mamadou N’Diaye remettant un prix au vainqueur du grand prix Haidara
Mamadou N’Diaye remettant un prix au vainqueur du grand prix Haidara

Initiateur et président d’honneur de l’association des propriétaires de chevaux (AMPC) Madoufing est un féru des courses de chevaux. Avec l’imbroglio qui existe autour de la fédération malienne de course hippique et le champ hippique de Bamako, Madoufing s’est replié sur son Ségou natal. Dans ses bagages, il amena plus de 40 chevaux dont les frais de transports avoisinent les 4 millions de FCFA. Mieux, il incita plusieurs de ses camarades de l’AMPC à faire comme lui. Le champ hippique de Ségou est resplendissant aujourd’hui grâce à la touche du président d’honneur les tribunes sont en réfection et la piste de course quadrillée par du fer sur plus de 1,5 Km. De l’avis d’un soudeur le cout de ses travaux peut être estimé entre 5 et 6 millions. L’amoureux du cheval a pris lui seul en charge tous ces travaux. Il incita d’autres comme Seydou Djiré Babani de Ségoucoura à l’aider avec ses bulldozers à délimiter la piste de course. Aussi tous les dimanches une course d’un ami est organisée dans les trois catégories : Moyens, Demi -cracks et cracks. Soufi Bilal, Danaya  Seydou Djiré et bientôt Toguna.

L’avenir des courses hippiques à Ségou est promoteur. Elle demande seulement un peu d’ordre. Madoufing s’y attèle.

                                                                   Daouda Coulibalyhippique

PARTAGER