Cricket, tournoi feu Urbain Sangaré : Du spectacle et de l’émotion

0

CricketL’édition 2014 qui s’est achevée dimanche avec le sacre des Phoenix de l’école Kariba Boïté face aux Dolphins du lycée Ba Fanta Coulibaly, restera comme l’une des plus relevées de l’histoire du tournoi.

Si la 8è édition du tournoi feu Urbain Sangaré n’est pas la meilleure jamais organisée par la Fédération malienne de cricket (FeMaCrik), elle restera comme l’une des plus relevées de l’histoire de la compétition. Dimanche sur le terrain de l’ASKO, le monde du cricket malien a vibré. Non seulement les deux finalistes, les Dolphins de l’école Kariba Boïté et les Phoenix du lycée Ba Fanta Coulibaly ont produit du spectacle, mais il y avait également beaucoup d’émotion avec ce témoignage poignant de la fille aînée de feu Urbain Sangaré. «Notre père est décédé il y a près d’une décennie, mais grâce à la Fédération malienne de cricket, il est devenu immortel. Nous serons toujours reconnaissants à l’endroit du monde du cricket malien», dira Mme Diallo Augustine Sangaré la gorge nouée. «Mon père s’est battu pour la promotion et le développement de ce sport au Mali, nous sommes fiers de constater aujourd’hui que son combat n’a pas été inutile parce que le cricket est devenu une réalité au Mali», ajoutera la porte-parole de la famille feu Urbain Sangaré, avant de rendre hommage à la FeMaCrik pour ses efforts en faveur du développement du cricket au Mali. Auparavant, Mme Diallo Augustine Sangaré et le reste de la famille de feu Urbain Sangaré avaient assisté à la finale du tournoi qui a mis aux prises les Dolphins du lycée Ba Fanta Coulibaly et les Phoenix de Kariba Boïté. Une confrontation remportée haut la main par l’équipe de Kariba Boïté large vainqueur 98 courses (10 éliminés en 15 séries) à 81 courses (10 éliminés) du côté des Dolphins. Les Phoenix l’ont donc emporté par 17 courses. Dans la section des U15 ans où la finale opposait deux formations de Kariba Boïté, c’est l’équipe Mixte qui s’est hissée sur la plus haute marche du podium en s’imposant 72 courses (7 éliminés) à 71 courses (7 éliminés en 9 séries) face aux Pharaons. Le trophée des Filles (U17) a également pris la direction de l’école Kariba Boïté puisque les Dynamic Girls n’ont laissé aucune chance aux Leaders de Ba Fanta Coulibaly balayées 88 courses (4 éliminées) à 87 courses (10 éliminées en 15 séries). C’est dire que les trois trophées ont été remportés cette année par les scolaires de Kariba Boïté qui deviennent ainsi les premiers à réaliser un tel exploit. Cerise sur le gâteau pour les protégés du coach Bréhima Doumbia, trois joueurs de l’école ont remporté des prix spéciaux. Il s’agit de Mamadou Konta, d’Astan Sow et de Youssouf Soumaoro élus, respectivement Meilleur serveur, Meilleure serveuse et Meilleur batteur de cette 8è édition du tournoi feu Urbain Sangaré. Dans la section des U17 Garçons, le trophée de Meilleur serveur est revenu à Oumar Nimaga du lycée Ba Fanta Coulibaly, tandis que Bakary Doucouré a été élu Meilleur batteur et Meilleur joueur du tournoi. En trois matches, le jeune sociétaire de LyMaTra a totalisé 97 points et éliminé 5 joueurs. Une performance qui sera saluée par le président de la Fédération malienne de cricket, Kawory Berthé et le chargé d’affaires de l’Ambassade d’Afrique du Sud au Mali, Reinhelt Djesel présent dimanche sur le terrain ASKO. Dans son allocution de clôture, le premier responsable de la FeMaCrik insistera justement sur le niveau technique du tournoi, indiquant que toutes les attentes de la fédération ont été comblées sur ce plan. «Je dis un grand merci aux femmes et aux hommes qui ont contribué à la réussite de la compétition et je félicite les équipes pour leur belle prestation», dira Kawory Berthé. «Au cricket, indiquera le président de la fédération, nous cultivons l’excellence, nous valorisons le mérite et nous priorisons le respect de l’autre, quelles que soient nos différences. Au cricket, nous privilégions l’honnêteté et l’intégrité et nous mettons un accent particulier sur l’endurance et le travail bien fait. Ces valeurs, nous les avons trouvées en feu Urbain Sangaré. De son vivant, Urbain Sangaré n’a jamais ménagé ses efforts en faveur du cricket. Nous regretterons toujours sa disparition», conclura Kawory Berthé. Après la cérémonie de remise des médailles et des trophées, place sera faite à la séance des photos de famille. Toutes les équipes ayant participé au tournoi pauseront pour l’éternité avec le président de la FeMaCrik, le chargé d’affaires de l’Ambassade d’Afrique du Sud au Mali et la famille de feu Urbain Sangaré. Vivement la 9è édition !

S. B. 

PARTAGER