Crise au sein du football malien : La FIFA déclare son incompétence et les deux parties renvoyées devant le Tribunal arbitral du sport

12

Contrairement aux informations distillées dans la presse selon lesquelles la FIFA aurait officiellement reconnu le bureau de l’Inspecteur général de Police Boubacar  Baba Diarra, une correspondance de l’instance dirigeante  du football mondial vient de jeter le pavé dans la mare.  Dans cette lettre en date de ce mercredi 25 février signée du Secrétaire général adjoint Markus Kattner, la FIFA précise une fois de plus, que la crise au sein du football malien « présente un caractère exclusivement qui ne tombe pas sous la compétence de ses organes ». Avant de tirer la conclusion en ces termes : « Par conséquent, et au vu de ce qui précède ne peut intervenir dans ce dossier ». Des précisions  de taille qui sont diamétralement opposées à celles apportées par Baba et son clan qui affirment sur tous les toits que carte blanche leur a été donnée par le même organe pour décider du sort du football malien. Cela, dans une autre  correspondance provenant de Zurich en date du 12 février 2015

Depuis que cette note du 25 février a été rendue publique aujourd’hui, des doutes commencent à s’installer sur l’originalité et l’authenticité de la fameuse lettre du 12 février.

« Même si la lettre est signée des mains de Joseph Blatter le patron de la FIFA, nous avons eu la certitude qu’il en est rien pour son contenu. Toute chose qui  nous faire croire que la note a été rédigée avec des complicités de haut niveau non seulement avec le clan Baba mais aussi avec certains agents véreux de la FIFA qui auraient abusé de la signature de Blatter » nous indique une source proche du dossier. Ce qui est clair, c’est qu’avec cette correspondance d’où la FIFA évoque son incompétence, c’est qu’elle renvoie implicitement les deux parties devant le Tribunal arbitral du sport, dont l’une des parties à ce bras de fer compte saisir cette juridiction dans des meilleurs délais. Ces démarches prouvent à  suffisance que la  fin de la crise au sein du football malien n’est pas pour demain et qu’il est prématuré pour l’une ou l’autre partie de crier victoire.

 

A titre de rappel, ce sont plusieurs griefs qui sont formulées contre Boubacar Baba Diarra. Il s’agit entre autres, des suspensions illégales, l’attribution arbitraire des signatures des  bancaires de la Femafoot au secrétariat général sans approbation du comité exécutif; la surfacturation multiple de prestations, la mauvaise gestion du renouvellement du contrat de sponsoring Orange et un conflit avec les clubs de ligue 1.

A Soufoutera

Une correspondance particulière

FIFA_001

 

La rédaction de maliweb.net 

PARTAGER

12 COMMENTAIRES

  1. Mr le journaliste sans connaître exactement le fond de cette affaire donc sans prise de position pour l’une quelconque des deux parties permettez que je vous écrive que votre article n’a rien à avoir avec la correspondance de la fifa, veuillez svp prendre le temps de le relire et réecrire votre article.
    Dans l’attente d’une suite favorable veuillez agreer mes encouragements à ne pas persévérer dans le manque de recyclage. Un lecteur avec simple avis.
    Cordialement

  2. A Soutoufera, vous êtes bien journaliste?
    Vous avez bien pris fait et cause pour une partie et vous publiez quand même la lettre authentique ( en tout cas celle-là est authentique et n’est nullement en faveur de ceux que vous défendez) qui exige des plaignants de passer par l’instance reconnue par la FIFA., c’est à a dire FEMAFOOT. Une lettre qui nous dit tout le contraire de ce que vous essayez de nous ingurgiter Monsieur ou Madame le (la) journaliste.
    Aucune rédaction sérieuse n’accepte de publier des choux du genre.

  3. comme si on ne sais pas lire et comprendre le sens et contenu d’une lettre. Messieurs laisser notre sport tranquille avec vos foi plein d’égoïsme et de méchanceté on avance et le comité de Baba avance continuer à aboi bande d’égoïsme.

  4. quand kola etait élu ,Moussa Konaté disait ” je ne travaillerais avec un malhonnete ,M’pah sylla disait les memes , quand kola avait chasser les kolo , Hamala NIMAGA , Mahaman Almahadan qui est devenu ministre des sports apres et un autre ancien joueur du djoliba au profits des memes moussa konaté ,les Mpah sylla qui a dit mot ;et ses memes personnes les moussa konaté les mpah sylla qui ont cries sur tout les toits pour faire partir SALIF keita et karounga pour un sois-disant affaire de contrat Orage mal negocier et ce meme moussa avait mentit sur les ministre des sports à cheick diabaté voulant l’exclure de l’EN pour une demande d’ouverture de compte refuser par ce dernier pour lui. Moussa konaté , Mpah sylla ,Bassalifou Sylla ,et Bakari monzon tous lutte pour leurs propres intérêts pas celui du foot malien .MAIS SOYONS HONNETE LE RIDICULE NE TUE PAS AU MALI SINON SES N’OSERONT JAMAIS PARLES DU FOOT AU MALI LA TETE HAUTE CAR IL N’ONT JAMAIS MONTRE DE BONS EXEMLPES AU MALI.

  5. :mrgreen: En somme la FIFA ne reconait pas les rebellions , c’est regrettable que certains maliens ( dans la monde sportif ) ne vivent que de crise !

  6. Notre football n’a pas besoin de ça ; ces individus ne pensent qu’à leur propre intérêt. De grâce épargner nous vos conneries.

  7. C’est dommage pour le football Malien et pour nous tous qui aimons ce sport. Comment comprendre que pendant plus de 20 ans les mêmes individus sans vergogne continuent leurs basses besognes en se nourrissant de notre football faisant croire qu’ils sont là pour l’intérêt de ce sport alors qu’ils vivent de ça . Que l’état prenne sa responsabilité en saisissant les instances du football international en nous débarrassant de ses malhonnêtes inconscients .
    Que Dieu sauve le Mali !

  8. je me demandes si le journaliste comprend bien français, de grâce arrêter de pourrir notre sport roi. ces genres d’allégations mérite une poursuite à l’encontre de l’auteur de l’article pour diffamation.

  9. Est ce que journaliste comprend bien ce qui est écrit dans cette lettre. Au cas si cette lettre est aussi authentique, qu’il regarde bien le contenu avant de le lire.
    ” de passer par la FEMAFOOT” ce qui signifie que seul la FEMAFOOT est reconnu.

  10. Il faut plutôt les renvoyer devant le tribunal correctionnel pour administrer une bonne correction à ces guignols de la FEMAFOOT…..

  11. Si je comprends bien c’est la partie adverse qui a envoyé cette correspondance, et il est claire que ca été rejeté… La FIFA leur rappelle meme qu’ils doivent passer par la Femafoot, ce qui veut dire celle-ci ne les autorisera pas à aller porter l’affaire ailleurs.. ET L’Etat mne peut rien faire pour degager tous ces vauriens qui pourrissent notre foot???

  12. 👿 👿 👿 Laissez nous en paix avec vos balivernes et chicaneries, on veut plus de crise dans notre sport roi Allah Kama aw yè an toyé sa. si je me fâche moi, je vous chasserai tous du Mali et occupera idéalement le fauteuil dont vous desirez tant 😉 😈 🙄 😳 :mrgreen:

Comments are closed.