Crise au sein du football malien : Vivement un dénouement heureux !

2
Le ministre des sports Housseini A Guindo (D) saluant  le 1er vice-president de la Femafoot, Boukary Kolon Sidibé lors de sa visite au siège de la fédération
Le ministre des sports Housseini A Guindo (D) saluant le 1er vice-president de la Femafoot, Boukary Kolon Sidibé lors de sa visite au siège de la fédération

Ce n’est plus pour l’intĂ©rĂŞt de notre sport roi, mais plutĂ´t des intĂ©rĂŞts personnels. Heureusement, les “contestataires” ont vite compris que la bataille pour un “coup d’Etat” contre le ComitĂ© exĂ©cutif est perdue d’avance. Ils sont donc obligĂ©s de faire marche arrière pour Ă©viter une humiliation totale. Ils oublient qu’un mandat est impĂ©ratif. Sa durĂ©e est de quatre annĂ©es et non une comme le voudraient certains. C’est vraiment dommage dans ce pays oĂą le ridicule ne tue plus. Comment peut-on comprendre que les ennemis d’hier soient devenus, en un temps record, de “vrais amis” aujourd’hui ? Ceux qui ont combattu Hammadoun Kolado CissĂ© (ancien prĂ©sident de la FEMAFOOT) sont dans le regret aujourd’hui. Ils veulent, Ă  tout prix, combattre cette fois-ci Boubacar Baba Diarra parce que, tout simplement, il gère la FEMAFOOT avec loyautĂ©. A notre avis, un PrĂ©sident de la FEMAFOOT est jugé  sur son bilan. En d’autres termes,  ses rĂ©alisations durant ses quatre annĂ©es de gestion. C’est dans cet esprit que nous avons toujours dĂ©fendu le bilan de Hammadoun Kolado CissĂ© lorsqu’il Ă©tait prĂ©sident de la fĂ©dĂ©ration.

Dieu merci, aujourd’hui, le fait que les “contestataires” ont exprimĂ© leur accord pour la reprise du championnat national Ligue 1 Orange est un grand pas de franchi. MĂŞme si les clubs boycotteurs du championnat sont peu nombreux. La suspension du championnat par la FĂ©dĂ©ration Malienne de Football, Ă  la demande du ministre des Sports, semble avoir portĂ© les fruits espĂ©rĂ©s. Ce fut une dĂ©cision très salutaire et responsable pour calmer les ardeurs et mettre l’intĂ©rĂŞt du football malien au dessus de tout le reste.. Les clubs boycotteurs sont dĂ©sormais obligĂ©s de jouer leurs matches. Ils avaient pris l’engagement auprès du ministre de tutelle reprendre le championnat, une fois le rideau tirĂ© sur la CAN 2015.

Maintenant, les propositions auxquelles ils conditionnent leur participation au championnat est un faux dĂ©bat. Puisque le championnat national de Ligue 1 Orange a Ă©tĂ©, de tout le temps, organisĂ© par le SecrĂ©taire gĂ©nĂ©ral adjoint de la fĂ©dĂ©ration. En d’autres termes,  c’est lui qui fait, en rĂ©alitĂ©, la programmation et la dĂ©signation des matches des diffĂ©rentes journĂ©es.  C’est dire que l’actuel SecrĂ©taire gĂ©nĂ©ral, Yacoubadjan TraorĂ©, n’a rien Ă  lui reprocher.   Et que les “contestataires” qui exigent son retrait dans l’organisation du championnat, passent Ă  cĂ´te.

S’agissant de la suspension du PrĂ©sident CS Duguwolofila, Gaoussou N’Pa Sylla, pour trois ans de toutes les activitĂ©s du football par la Commission centrale d’Ă©thique et de fair-play, la position de la FEMAFOOT reste intacte.  Pas question de lever cette suspension sauf si l’intĂ©ressĂ© lui-mĂŞme sollicite la clĂ©mence de la FEMAFOOT Ă  travers une correspondance. Si les “contestataires” disent ne pas reconnaitre l’actuel bureau fĂ©dĂ©ral, qui doit donc lever la suspension de Gaoussou N’Pa Sylla ?

Puisque jusqu’Ă  la date d’aujourd’hui, c’est le ComitĂ© exĂ©cutif qui est reconnu par toutes les instances du football africain et mondial Ă  savoir la ConfĂ©dĂ©ration Africaine de Football (CAF) et la FĂ©dĂ©ration Internationale de Football Association (FIFA). La prĂ©sence du patron de la FEMAFOOT, Boubacar Baba Diarra, au siège de la FIFA Ă  Zurich (Suisse) dans le cadre de la rĂ©union prĂ©paratoire de la Coupe du Monde de Beach Soccer en est la preuve palpable. Il est l’unique Africain membre de la Commission d’organisation de cette compĂ©tition.   En tout cas, la 7ème journĂ©e du championnat national Ligue 1 Orange dĂ©bute le 19 fĂ©vrier prochain au Stade Mamadou KonatĂ© avec deux matches. En première heure, l’AS RĂ©al affrontera l’ASB tandis que l’AS Police reçoit l’ASOM Ă  partir de 18 heures.

 A.B. HAÏDARA

 

 

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. autant j’apprecie l’indĂ©pendant, autant ce mercaliste de haidara me dĂ©goĂ»te. lui mĂŞme Ă©tait et mangeait kola, en attaquant baba, aujourd’hui le valet de kolon. et pour quand????

Comments are closed.