Crise du football guinéen : L’activisme d’Amadou Diakité décrié par ses compatriotes

1

Depuis un certain temps, notre compatriote au Comité exécutif de la CAF (Confédération africaine de football),

Amadou Diakité, est vivement critiqué par le monde du football malien. Les observateurs ne comprennent pas qu’Amadou Diakité soit resté muet alors que le football malien a frôlé la catastrophe avec la crise qui l’a secoué depuis le 10 janvier 2015. Aujourd’hui, il s’active pour régler la crise du football guinéen.

«Amadou Diakité au four et au moulin pour gérer la crise au comité exécutif de la Fédération guinéenne de football mais totalement muet à la crise au sein du football malien», a commenté un journaliste sur sa page facebook, estimant qu’il tire les ficelles de la crise du football malien. «Cette situation l’intéresse, la Guinée, il veut imposer un président qui les arrange», ajoute notre confrère.

Sous l’impulsion de notre compatriote, Amadou Diakité, l’Italien Corvaro Primo, chef de département des associations membres de la FIFA était en Guinée, le 22 Avril dernier, pour rencontrer les protagonistes de la crise. La FIFA a ainsi tranché la crise du football guinéen et décidé que la Fédération Guinéenne (FGF) va être dirigée par un comité de normalisation.

Cette décision a été actée jeudi par l’instance dirigeante du ballon rond conformément à l’art. 8, al. 2 des statuts de la FIFA, et annoncée ce vendredi. “Ledit comité aura pour mission de gérer les affaires courantes de la FGF, de réviser ses statuts et d’organiser des élections d’ici au 28 février 2017”, indique un communiqué de l’instance zurichoise.

“Les membres du comité de normalisation seront entre cinq et sept et seront désignés par une mission conjointe FIFA/CAF qui devrait être dépêchée très prochainement. Cette décision a été prise à la suite des luttes intestines existant au sein de la FGF et qui ont entraîné l’arrêt total de toutes les compétitions de football”, après la grève entamée par les arbitres. Avant de se prononcer, la FIFA avait déjà envoyé sur place une mission conjointe avec la CAF.

 

La Rédaction

PARTAGER

1 commentaire

Comments are closed.