Cyclisme 5ème édition du Grand criterium de la paix : Tidiane Sanogo remporte le trophée

0

Le 30 janvier dernier, s’est déroulé sur le Boulevard de l’indépendance la 5ème édition du Grand critérium de la paix organisé par la Fédération malienne de cyclisme. Tidiane Sanogo de l’Usfas a survolé ces adversaires, en parcourant les 130 km en 3 h 33mn.

La cérémonie était présidée par Pr Dioncounda Traoré, ancien président de la République, en présence de Mahamadou Sidibé, directeur national des Sports, d’Amadou Togola, Président de la Fédération malienne de cyclisme. On notait aussi la présence de plusieurs responsables sportifs du pays et du président de l’Association pour le développement de Koumantou, l’ancien ministre de la Sécurité, Général Tiécoura Doumbia.   Cette 5ème édition du Grand critérium de la paix a enregistré la participation de 51 cyclistes venant des ligues de Kayes, Koulikoro, Sikasso, Ségou en plus de ceux du district de Bamako. Agés de 18 ans et plus ils ont tous couru une distance de 130 Km, soit Bamako-Bankoumana-Bamako (116 Km), Bamako-Koulouba-Bamako (10 Km) et 2 tours du Boulevard de l’indépendance (4 km). Après le coup d’envoi donné sur le Monument de la paix, le peloton a vite pris la direction de Bankoumana où le premier point chaud a été remporté par le jeune Abou Diallo de la ligue de Sikasso. Au retour, deux cyclistes, Salia Diarra et Tidiane Sanogo, s’échappent du peloton et foncent sur le Boulevard de l’indépendance. Et c’est Salia Diarra de la ligue de Bamako qui remporte le deuxième point chaud. A Koulouba, il est devancé par Tidiane Sanogo qui s’offre le troisième et dernier point chaud de la compétition. Le cycliste de l’Usfas maintient la cadence et s’impose au sprint final avec un chrono de 3h 33mn. Il est suivi de l’autre échappé du peloton, Salia Diarra de la ligue de Sikasso. Bourama Coulibaly, le meilleur espoir du tour cycliste de la Cedeao est troisième. Oumar Sangaré, ancien champion du Mali, arrive quatrième devant son coéquipier, Yaya Diallo, cinquième.

Selon Amadou Togola, ce Grand critérium se veut une réaction de la  Fédération malienne de cyclisme en faveur de la paix, de l’intégrité du territoire et de l’unité nationale. La tenue de cette compétition, a fait savoir Amadou Togola, est l’illustration du retour de la paix au Mali. ” La paix, ce concept socio-philosophique qui fait partie de l’essence même de l’homme, sonne désormais comme un leitmotiv dans le langage de l’ensemble des Maliens “, a-t-il déclaré. La Fédération, a-t-il souligné, réitère son engagement à ne ménager aucun effort pour la consolidation de la paix au Mali.

Il a demandé le concours des responsables sportifs et leurs partenaires du pays pour faire du cyclisme un sport de paix, une activité distinguée à l’image de nos voisins du Faso, voire de l’Europe. Le président du Bureau fédéral a remercié la Sotelma-Malitel, les Assurances Bleues, l’Imprimerie Lino, Pmu -Mali, la Bms-sa, la direction du sport militaire et tous ceux qui soutiennent le cyclisme.

Quant au directeur national des Sports, il a remercié et félicité la Fédération malienne de cyclisme pour l’organisation réussie de cet événement, avant de promettre l’engagement du département des Sports.Le parrain de l’événement, Pr Dioncounda Traoré, a félicité la Fédération malienne de cyclisme et a réaffirmé son attachement à la paix.

Mohamed Traoré

 

PARTAGER