Découverte: un jeune talent malien Alassane Diallo signe au Standard de liège.

0
Découverte: un jeune talent malien Alassane Diallo signe au Standard de liège.
Alassane Diallo

Formé par l’Académie Aspire du Qatar à Eupen, un jeune malien de 16 ans du nom de Alassane Diallo est au cœur d’un grand imbroglio juridique.

Se considérant comme libre alors que l’AS Eupen annonçait que son jeune milieu défensif malien avait unilatéralement mis un terme à son contrat “après avoir refusé un transfert en D1 espagnole, préférant une D1 belge“, Alassane Diallo s’est engagé avec le Standard de Liège ( L1 Belge).

Même si le club n’a pas communiqué la durée du contrat sa perle africaine, issue du projet Aspire Football Dreams, selon nos informations, celui-ci porterait sur quatre saisons.

Mais voila la complexité du dossier semble rendre compliqué la validité du transfert car Alassane est encore mineur et un grand flou entoure son précédent contrat avec l’US Eupen (L2 Belge).

En tout état de cause, le Standard n’a pas laissé passé l’occasion et compte prêté son joyaux malien compte tenu de son effectif pléthorique.

Découverte: un jeune talent malien Alassane Diallo signe au Standard de liège.
Alassane Diallo

Après s’être séparé de son club, le jeune talent Alassane Diallo a signé un contrat professionnel au Standard de Liège. Dans un 1er temps, le but de notre club est de prêter le joueur. En effet, le Standard dispose déjà d’assez de joueurs à cette position (médian) et il faut surtout du temps de jeu au joueur pour continuer sa progression, selon le Standard.

Vu les circonstances de ce transfert, ce sera à l’Union belge de football de valider ou non ce transfert, précisent le club belge

En effet, le manque de cadre juridique clair pour la pratique du sport rémunéré induit le joueur et les clubs professionnels à devoir s’en remettre à des décisions ad hoc. Le sport professionnel, et surtout le football qui s’est fortement développé ce dernier demi-siècle en partant d’associations d’amateurs, devrait pouvoir bénéficier d’un cadre juridique mieux adapté aux enjeux financiers des acteurs. Dans le contexte actuel, il n’est pas facile, ni pour les clubs, ni pour les joueurs, ni pour les autres acteurs, de prendre des décisions bien fondées“, peut-on lire sur le site du Standard.

En tout état de cause, Alassane Diallo sera à suivre pour le bonheur du football malien.

Source: malifootball.com

PARTAGER