Demi-finale de la coupe Caf : L’autopsie de la défaite des rouges

4 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

Le Djoliba athlétique club de Bamako a plié l’échine le vendredi dernier en déplacement au Soudan face à Al Hilal en demi-finale allé de la coupe de la Confédération Africaine de Football. Avant de recevoir les Soudanais, les poulains du coach Alou Badra Diallo doivent changer de fusil d’épaule pour venir à bout d’Al Hilal.

Badra Alou Diallo dit Konty, entraîneur du Djoliba

L’équipe du président Karounga Keita était sur une très bonne lancée, elle enchainait les victoires jusqu’à la toute dernière journée de la phase des poules où au stade de Dolisie, elle s’est inclinée devant  les Léopards par le score de 3 buts à zéro, une défaite qui ne pouvait en rien saper le moral des poulains d’Alou Badra Diallo Conti, car ils étaient rassuré de terminer à la première place de leur poule. Cette contreperformance des coéquipiers du capitaine Issa Traoré au Congo a-t-elle sapée le moral de conquérant dont ils ont toujours montré durant toute la saison ?

Le match contre les soudanais d’Al Hilal semble le prouvé, car malgré une domination, et des occasions à gogo, ils n’ont pas puis trouvé le chemin des filets.

Nonobstant la très bonne lecture de l’excellent gardien des rouges Aly Yirango, les soudanais sont parvenus à mettre deux buts. Des buts marqués sur des erreurs défensives.  La paire Mohamed Konaté et Salif Coulibaly ne rassurait  pas autant comme dans les autres matchs des rouges. La meilleure défense du championnat perçoit-elle la fatigue ?          Après avoir dominé la phase des poules, les joueurs de hèrèmakono doivent savoir que le bonheur n’est plus très loin et pour l’avoir, ils doivent encore redoubler d’effort et d’abnégation. Ils ont juste perdue une bataille et non la guerre, ils peuvent et, ont les moyens de déjouer les pronostics en leur faveur.

Pour atteindre cet objectif, le public sportif malien doit faire l’union sacrée autour de l’équipe d’Alou Badra Diallo Conti afin que les rouges atteignent la finale et remporter la coupe de la Confédération Africaine de Football.

Le moins que l’on puisse dire est qu’ils doivent vite aller à la reconquête du moral de fer dont ils ont fait l’objet durant toute la saison. Ils ont désormais une épée de Damoclès au dessus de la tête qu’ils doivent enlever en venant à bout des soudanais d’Al Hilal qui ont barré la route au Club Olympique du Mali.

Moussa Samba Diallo

 
SOURCE:  du   7 nov 2012.    

4 Réactions à Demi-finale de la coupe Caf : L’autopsie de la défaite des rouges

  1. tienkelen

    En tous les joueurs du DJOLIBA AC ont leur destin en main et face à l’histoire. Il n’ont que trois (3) matchs dont le prochain à gagner par 3 but d’écart pour rentrer dans l’histoire le 26 novembre 2012. A cet effet, ils doivent cravacher dur dur dur et se défoncer pour venir à bout des soudanais d’abord.

    Bonne chance au DJOLIBA pour l’essor du foot malien.

  2. tienkelen

    En tous les joueurs du DJOLIBA AC ont leur destin en main et face à l’histoire. Il n’ont que trois (3) match dont le prochain à gagner par 3 but d’écart pour rentrée dans l’histoire le 26 novembre 2012. A cet effet, il doivent cravacher dur dur dur et se défoncer pour venir à bout des soudanais d’abord.

    Bonne chance au DJOLIBA pour l’essor du foot malien.

  3. zolkossa

    bien sur rien est perdu mais il faut dire au coach que l heure n est pas au repos des joueurs comme il prêtent le dire a chaque fois et puis il est temps de laisser évoluer devant un seul attaquant ,en plus d abandonner le jeu de 3 récupérateurs merci

  4. tienkelen

    Les joueurs n’ont qu’à travailler dur pour venir à bout de ces Soudanais. Aussi, il faut que Aly Yirango fasse un profil-bas il n’est pas suffisant d’abord (c’est un apprenant). Honnêtement, il n’est pas exempt de critique sur les deux (2) buts du match aller.