Des chocs, des montagnes et des souris

0
0

Comme chaque lundi, nous avons sélectionné onze matches européens qui ont attiré notre attention ce week-end. A l’image de Barcelone-Santos ou de PSGLille, les chocs tant attendus ont parfois accouché d’une souris. Mais pas tous. Man City-Arsenal et Séville-Real ont tenu leurs promesses.

PSG – LILLE : 0-0

 

Ligue 1 – 18e journée

On retiendra de PSG-Lille qu’il restera probablement le choc qu’il fallait manquer cette saison. Un temps glacial, une pluie battante, une pelouse du Parc des Princes en triste état, deux équipes qui avaient oublié l’envie de jouer au vestiaire et deux stars, Eden Hazard et Javier Pastore, totalement absentes des débats pour un triste 0-0. Circulez, il n’y a rien à voir. Même pas David Beckham, malgré les rumeurs qui annonçaient la présence de la star du football anglais dans les travées de l’enceinte parisienne. Nul sur toute la ligne !

BARCELONE-SANTOS:4-0

 

Mondial des clubs – Finale

Barcelone – Santos, alléchante finale d’une Coupe du monde des Clubs, qui a accouché d’une souris. Ou d’une montagne, c’est selon. Ou encore les deux. Problème, la montagne catalane a écrasé la souris brésilienne. Quatre-vingt-dix minutes pour un titre de champion du monde qui n’a jamais semblé pouvoir échapper aux Barcelonais, et Messi, qui a encore une fois prouvé qu’il y avait lui et les autres. Neymar faisant évidemment partie de la deuxième catégorie. Le frêle attaquant de Santos n’a jamais paru aussi fragile que dimanche dans l’immensité de Yokohama.

BREST – AUXERRE : 1-0

 

Ligue 1 – 18e journée

Brest-Auxerre a été un match hors du commun dans le championnat de France. Mais pas du fait de la victoire bretonne (1-0) face à un autre concurrent au maintien. A la 54e minute, Kamel Chafni a été expulsé après deux cartons jaunes. Contestant une décision d’un arbitre assistant, il est entré dans une rage violente. Selon lui, M. Perruaux lui a répondu “casse-toi l’Arabe”. Et il aurait plusieurs témoins. Le corps arbitral, lui, nie les faits. Un évènement grave et inédit en Ligue 1, quelle que soit la vraie version de l’histoire. La LFP a ouvert une enquête. Cette rencontre va continuer à faire parler.

WIGAN – CHELSEA : 1-1

 

Premier League – 16e journée

Après avoir infligé sa première défaite à Manchester City, Chelsea abordait avec confiance son déplacement chez un relégable, Wigan. Mais les Blues n’ont pas du tout livré une prestation du même acabit. Peu brillants, ils ont tout de même pris l’avantage avant de concéder le nul dans les dernières minutes. La faute, une fois n’est pas coutume, à une bourde de Cech. Le seul point commun avec la journée précédente est la grande forme de Sturridge, buteur sur un exploit personnel. Insuffisant toutefois pour poursuivre la série de trois victoires en Premier League des Londoniens.

FC SEVILLE – REAL MADRID : 2-6

 

Liga – 17e journée

Oublié le Clasico perdu face à Barcelone, le Real Madrid a donné une leçon au FC Séville sur sa propre pelouse (6-2). Cristiano Ronaldo a lui signé un triplé. “Cela va m’aider à faire taire les personnes qui me critiquent, elles ne comprennent rien au football, a-t-il réagi. Peu m’importe ce qu’on dit sur moi, car je fais mon travail et je le fais bien”.L’équipe madrilène dans son ensemble a bien fait les choses en prenant rapidement le large. José Callejon, Angel Di Maria et Hamit Altintop ont aussi marqué. Pas Karim Benzema, mais le Français a signé deux passes décisives et obtenu un penalty. Le Real a prouvé que sa place de leader n’était pas galvaudée.

QUEENS PARK RANGERS – MANCHESTER UNITED: 0-2

 

Premier League – 16e journée

Dimanche sur le terrain des Queens Park Rangers, Manchester United a fait étalage de tout son potentiel. Les choses ont visiblement été recadrées après l’élimination en Ligue des Champions. Sérieux, appliqués, les hommes d’Alex Ferguson ont joué simplement et efficacement, les attaquants étant tout aussi impliqués dans les tâches défensives qu’offensives. Le but de Wayne Rooney au bout de 52 secondes de match -pour porter son total de la saison à 12, soit une unité de plus que sur l’ensemble de l’exercice précédent- a sans doute facilité les choses pour MU, qu’on n’avait pas vu aussi serein depuis longtemps. Le score aurait pu être plus sévère pour QPR, loin de jouer les faire-valoir, sans les arrêts de Cerny qui n’a cependant rien pu faire sur le but en solitaire de Carrick qui retrouvait le chemin des filets pour la première fois depuis près de deux ans (2-0). Le club mancunien signe là son 134e déplacement sans encaisser de but,  un record en Premier League.

NAPLES- ROMA: 1-3

 

Serie A – 16e journée

L’AS Rome a forgé son succès dimanche soir à Naples (1-3) grâce à deux premiers quarts d’heure de mi-temps rondement menés. Avec un 4-3-3 résolument offensif proposé par Luis Enrique, avec Pablo Osvaldo en pointe, les Romains ont effectué un pressing haut, qui a asphyxié les Napolitains. Avec ce résultat positif, Luis Enrique a remporté son pari de l’offensive et son équipe, l’AS Rome, recolle à son adversaire du soir au classement (8e avec 21 points). Une surprise tout de même puisque Naples, qualifié en Ligue des Champions la semaine dernière, patine complètement en Serie A (une seule victoire sur ses six derniers matches). Dur dur de courir deux lièvres à la fois…

SCHALKE 04 – WERDER BREME: 5-0

 

Bundesliga – 17e journée

Raul avait sorti son costume de Père Noël samedi lors du carton de Schalke 04 face au Werder Brême (5-0). Auteur d’un coup du chapeau, le vétéran espagnol a régalé les supporters de “NulVier”. A 36 ans, l’ancienne idole de Bernabeu n’a rien perdu de sa classe. C’est le neuvième triplé de sa glorieuse carrière. Il faut dire que le Werder a été une victime un peu trop consentante, comme souvent. Raul est d’ailleurs le troisième attaquant à signer un triplé cette saison contre Brême. Les hommes de Thomas Schaaf ont pris la mauvaise habitude d’ouvrir les vannes derrière ces derniers temps. Lors de leurs trois derniers déplacements, ils ont bu la tasse à Monchengladbach (5-0), pris cher à Munich face au Bayern (4-1), avant de sombrer ce week-end contre Schalke. Ça commence à faire beaucoup. Voilà comment le Werder, pourtant cinquième, se retrouve avec une différence de buts négative.

MANCHESTER CITY – ARSENAL: 1-0

 

Premier League – 17e journée

Battus à Chelsea lors de leur dernière sortie en championnat (1-2), les Citizens devaient rebondir à la maison face à une équipe d’Arsenal invaincue depuis huit journées. Les hommes de Roberto Mancini ont souffert face à des Gunners valeureux, mais les tentatives de Gervinho et Van Persie, ainsi que les coups de pied arrêtés de Vermaelen, ont tous été stoppés par un excellent Joe Hart. Et dans ce match où les gardiens se sont illustrés, le maître à jouer Citizen David Silva a fini par faire la différence devant Szczesny (52e). Manchester City conserve les commandes de la Premier League, deux points devant son grand rival Manchester United.

LAZIO ROME – UDINESE : 2-2

 

Serie A – 16e journée

Avant les vacances de Noël, la Lazio Rome et l’Udinese ont expérimenté les chassés-croisés dimanche soir. Les deux équipes ont eu l’occasion de faire la course en tête mais n’ont pu se départager sur la ligne (2-2). Dans une Serie A prolifique ces dernières semaines, les deux équipes ont offert un visage séduisant et n’ont pas voulu lâcher prise. Doublés en seconde période après un meilleur départ, les Frioulans sont revenus, comme à leur habitude, par le jeu. Di Natale s’est cette fois mué en passeur pour préserver la place des siens sur le podium, juste devant les joueurs de la capitale.

VALENCE – MALAGA : 2-0

 

Liga – 17e journée

Malaga à la lutte pour le podium de Liga, ce n’est pas encore pour tout de suite. Face à un Valence bien plus rôdé, les quelques mouvements observés en 45 minutes ont été loin d’être suffisants. D’autant plus avec un Roberto Soldadoen pleine forme en face. Le possible remplaçant de David Villa en sélection a signé un doublé sur deux passes lumineuses. Un premier but plein de maîtrise en première période et une superbe volée à l’heure de jeu pour porter son total à 11 buts en 14 titularisations cette saison. Valence est solide leader de “l’autre championnat”, derrière le Real et le Barça.

Eurosport

 

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.