Directeur Technique National (DTN) : Mohamed Magassouba choisi parmi quatre autres candidats

0

Le nouveau Directeur Technique National (DTN) s’appelle désormais Mohamed Magassouba. Selon un communiqué de la Fédération Malienne de Football publié le vendredi 14 octobre, cet technicien doté d’une riche carrière d’entraîneur de football a été choisi suite à un appel à candidature. Il était en compétition avec quatre autres postulants : Mory Goïta, Djibril Dramé, Kidian Diallo et Mamadou Diané. 

L’ancien entraîneur du Stade Malien de Bamako (octobre 2006- mars 2007) Magassouba n’a jamais fait mystère de ses compétences. Il nourrit, depuis belle lurette, beaucoup d’ambitions pour sortir le football malien de l’ornière. Le nom de Mohamed Magassouba dit certainement quelque chose au public sportif malien, pour avoir prouvé ses talents et sa compétence. Il est doté d’une riche carrière  d’entraîneur de football à travers le continent.

Né le 12 février 1958 à Nara, Mohamed Magassouba est  diplômé en sciences économiques de l’Ecole Nationale d’Administration de Bamako (ENA). Pour être entraîneur de football, Magassouba est passé par plusieurs étapes. Raison pour laquelle, il possède plusieurs diplômes de stage d’entraîneur, à commencer par le diplôme C de football, décerné par la Fédération Malienne de Football, le certificat de deuxième degré de football de la Fédération Internationale de Football et du Comité international olympique, le certificat de troisième degré de stage continental pour entraîneur d’élite. Sans oublier le certificat d’entraîneur de football de la Fédération Française de Football (3è degré) et les stages de formation et de recyclage effectués dans de nombreux pays, notamment en Italie, Turquie, Maroc, Belgique, Afrique du Sud, France, Cameroun, pour ne citer que ceux-là.

 S’agissant de son métier d’entraîneur de football, Mohamed Magassouba a débuté sa carrière  en tant qu’entraîneur et joueur de la sous-section de l’Hippodrome en Commune II du District. C’est après cette petite expérience que l’homme a décidé de tenter sa chance à l’extérieur. Il choisira la République Démocratique du Congo (RDC). Où il fut  d’abord Directeur Technique Style du Zaïre avant d’occuper plusieurs postes : entraîneur adjoint de l’AS Vita Club de Kinshasa puis entraîneur principal du même club en 1992, ensuite Directeur Technique de l’Union Sportive Bilombe de Kinshasa et, enfin, entraîneur principal du Daring Club Motema Pembé. Pendant dix mois (mars-décembre 2006) Magassouba fut sélectionneur national des Léopards du Zaïre et des Simbas de la RDC. Il a servi dans plusieurs clubs avant de se rendre au Gabon où il a été entraîneur de Téléstars FC de Libreville .

Après avoir passé deux saisons dans ce pays, Magassouba a été appelé par les responsables du Stade Malien de Bamako. Malheureusement, il n’est pas resté très longtemps à la tête des Blancs de Bamako. D’octobre 2006 à mai 2007, Magassouba s’est amicalement séparé d’avec les responsables du club.   Précisons qu’il  avait postulé pour le poste de Directeur Technique National (DTN), après la fin de la mission de l’Allemand Joackim Fickert, suite à l’appel à candidature lancé par la Fédération Malienne de Football. Ils étaient au nombre de cinq candidats. Il s’agit de Mory Goïta (cadre au ministère de la Jeunesse et des Sports) Kidian Diallo (ancien joueur et entraîneur) Mamadou Diané (président de l’Association des entraîneurs du Mali) et Djibril Dramé (ancien entraîneur de l’équipe junior, du Stade Malien de Bamako et actuel entraîneur de l’équipe olympique). Au finish, le choix s’est porté sur Mohamed Magassouba, selon un communiqué publié le vendredi 14 octobre par la Fédération Malienne de Football. Pour bon nombre d’observateur, Mohamed Magassouba est un bon choix.  Cet homme, très discret et respectueux, nourrit beaucoup d’ambitions pour sortir  notre sport-roi de l’ornière.

En 2010, Mohamed Magassouba fut parmi  les meilleurs entraîneurs du Sénégal avec à la clé une bourse de stage en Hollande au KNVB en mai 2010.  Cette récompense vient s’ajouter à d’autres titres honorifiques : diplôme d’honneur comme notabilité ayant marqué l’année 1993  décerné par l’Association des journalistes de libre opinion pour le développement branche spécialisée de l’UPZA en 1994 ; le trophée Kabasongo Nyuny décerné  par l’Association francophone de la presse sportive, diplôme de meilleur entraîneur du Zaïre …

Il est nécessaire de rappeler que le nouveau directeur technique national a  passé des moments  inoubliables avec la Jeanne d’Arc de Dakar, au Sénégal.  A cause de son expertise, cette formation a été sauvée de la relégation en 2009. En 2010, le club fut sacré vainqueur  du tournoi Widad Athletic Cup au Maroc. 

Bon vent à Magass !

Alou B HAIDARA

 

PARTAGER