Direction nationale des sports et de l’éducation physique : Du sang neuf pour plus d’efficacité et de rentabilité

0

Avec le retour de M. Dramane Coulibaly (directeur sortant de l’INJS) aux commandes, la Direction Nationale des Sports et de l’Education physique vient de connaître un important mouvement du personnel. Des changements qui visent naturellement à insuffler du sang neuf à ce service central du Ministère de la Jeunesse et des Sports afin de lui permettre de jouer pleinement son rôle dans la conception et la mise en œuvre des stratégies de développement des disciplines sportives et des activités physiques ainsi que dans la gestion des infrastructures sportives du pays.

Au sein même de la DNSEP, on note la nomination de nouveaux responsables de divisions (Vie associative ; Education Physique et Sport Scolaire et Universitaire ; Législation, Formation et Evaluation ; Infrastructures et Equipements).

Le Stade Modibo Kéita est désormais géré par le tandem Alkaya Touré (Directeur) et Wassa Diawara (adjointe). Le Stade du 26 Mars de Yirimadio enregistre l’arrivée de Fanieri Diarra secondé par Makan Kéita. Le Stade Mamadou Konaté a désormais Alassane Kanouté comme directeur.

Les régions sont aussi concernées par cette vague de nominations à la DNSEP. Le Stade Amary NDaou de Ségou est désormais sous la direction d’Ousmane Faye qui a Daouda Diakité comme adjoint. Le duo Samba Sow (Directeur) et Drissa Dembélé a désormais la destinée du Stade Babemba Traoré de Sikasso dans ses mains. Au Stade Abdoulaye Makoro Sissoko de Kayes, Allaye Samassékou et Moussa Doumbia ont la responsabilité de rentabiliser davantage cette infrastructure.

Il faut noter que Mme Sangaré Aminata Kéita reste à Kabala même si elle quitte le Centre d’Entrainement pour Sportifs d’Elite «Ousmane Traoré» pour la Direction du Lycée sportif «Ben Oumar Sy» dont le directeur sortant, Mahamadou Sidibé, est nommé comme adjoint du Directeur national des Sports et de l’Education physique. La direction des études du lycée est maintenant assurée par Mohamed El Kaïf Ould Aba.

C’est Mohamed Kélétigui Dembélé qui succède à Mme Sangaré au Centre d’Entrainement pour Sportifs d’Elite «Ousmane Traoré». Il est secondé par Moussa Sogoré. A l’Institut National de la Jeunesse et des Sports, Cheick Konaté alias «Takala» prend les rennes. La direction des études y est désormais assurée par Job Téra.

Et Hamadou Amadoun, Ibrahim Baradji Touré, Djibril Gueye, Niakalé Traoré, Augustin Dembélé et Seydou Diarra y arrivent comme «chargés de cours». Au niveau des Directions régionales de la Jeunesse et des Sports, Souleymane Touré et Mamadou Togola sont respectivement nommés DRJS de Ségou et Sikasso.

Comme on le voit, ces mutations ont pris en compte la jeunesse, le genre et l’expérience. A maintenant aux heureux bénéficiaires de ces promotions de se montrer à la hauteur des attentes du gouvernement et surtout de tous les acteurs du développement de la jeunesse et de nos disciplines sportives.

Moussa Bolly

C.C.MJ


PARTAGER