Disparition de Kola Cissé : Une grande perte pour le sport malien

0
Hammadoun Kollado Cissé
Hammadoun Kollado Cissé

Hammadoun Kollado Cissé a donc perdu son combat contre la maladie qui le rongeait depuis plusieurs années. L’ancien président de la Fédération malienne de football (FEMAFOOT) est décédé hier tôt le matin à l’âge de 62 ans. Kola Cissé, comme l’appelaient familièrement les supporters, restera comme l’un des grands serviteurs du sport malien en général et du football en particulier. La carrière de dirigeant sportif de Hammadoun Kollado Cissé a commencé au Racing club de Gao en 1980 où il occupera le poste de secrétaire général, avant d’intégrer le bureau de la ligue régionale de la Cité des Askias.

Au gré de ses affectations administratives (Kola Cissé était inspecteur des impôts, détenteur d’une maîtrise en sciences économiques obtenue en 1977 à l’Université de Dakar), le jeune économiste se retrouve à Yanfolila où il présidera le Comité local des sports (CLS) de 1982 à 1989. Son passage au CLS de Yanfolila sera marqué par le beau parcours de l’AS SOGEMORK en Coupe du Mali et la victoire des miniers face au Djoliba. Après Yanfolila, Kola Cissé présidera aux destinés d’un autre CLS de la troisième Région celui de Yorosso, avant d’occuper le poste de secrétaire général du Mamahira de Kati à partir de 1992. Mais avant de quitter Sikasso, le jeune économiste avait intégré le bureau de la ligue de football de la Région. Il sera l’un des grands artisans de l’accession du Mamahira en première Division en 1993, tout comme celle du Baoulé club de Dioïla 6 ans plus tard (1999). Auparavant, Kola Cissé avait intégré le bureau du comité exécutif de la Fédération malienne de football en qualité de trésorier général-adjoint (1994).

Il occupe ensuite le poste de 2è et 1er vice-président du bureau fédéral entre septembre 2004 et juin 2005, date à laquelle il deviendra président de la ligue de football de Mopti. Ce parcours conduira Kola Cissé à la tête de la Fédération malienne de football (FEMAFOOT) en 2009 et c’est sous sa présidence que les Aigles se hisseront deux fois sur la troisième marche de la CAN (2012 au Gabon et en Guinée Equatoriale et 2013 en Afrique du Sud).

Connu pour sa générosité, Kola Cissé était un grand serviteur du sport malien qui ne ménageait ni son temps, ni ses moyens pour rendre service aux autres. Lors de la campagne de 2009 pour l’élection du président de la FEMAFOOT, un ancien footballeur international et ancien sociétaire de l’AS Biton avait dit ceci : «dans ma carrière de footballeur, je n’ai jamais rencontré un dirigeant comme Kola Cissé.

Le meilleur cadeau que le monde du football malien peut lui faire aujourd’hui, c’est le porter à la tête de la fédération. Les Maliens sont reconnaissants et je suis sûr qu’il sera élu cette année (2009, ndlr) président de la fédération». Quelques semaines après ce témoignage de l’ancien international, Kola Cissé deviendra président de la FEMAFOOT à l’issue de l’Assemblée générale élective tenue à Tombouctou, la Cité des 333 Saints. Il présidera aux destinés du football malien pendant quatre ans, avant de perdre les élections en 2013 et passer le relai à l’actuel président, Boubacar Baba Diarra.

Le natif de San (il était né le 11 octobre 1953) sera très marqué par cette défaite et sans s’éloigner du monde du football, Kola Cissé restera discret jusqu’à hier matin et l’annonce de son décès des suites d’une longue maladie. Dans l’après-midi, l’ancien président de la FEMAFOOT a été conduit à sa dernière demeure au cimetière de Lafiabougou.

Dors en paix Kola !

S. B. TOUNKARA

PARTAGER