DJIBRIL KEÏTA, DéTENTEUR DE LA COUPE DU MALI de basket

0


Qui est Djibril Kéïta ?

Djibril Kéïta est un basketteur et un mannequin de 32 ans

Vous êtes un doyen de l’équipe. Comment avez-vous évolué chez les Noirs et Blancs ?

J’ai débuté chez les Noirs et Blancs quand j’avais 17 ans et, depuis, j’y suis toujours resté.

Nous sommes à la fin de la saison et vous venez de remporter la Coupe du Mali. Quels sentiments vous animent actuellement?

Sentiments de joie énorme. Tous les efforts de saison viennent ainsi d’être récompensés. C’est un grand plaisir pour moi. Je remercie les joueurs, l’encadrement et les supporters.

Le dernier match contre l’AS Police a été dur…

Oui très dur. A la limite dangereux. Avec les Policiers, il faut s’attendre à tout sauf à un jeu de demoiselles. Au départ, les jeunes étaient crispés. Ils n’ont pas l’habitude de jouer devant un si grand public. Mais, à la longue, nous avons compris qu’il fallait jouer avec notre expérience.

C’est là que le coach m’a donné des directives. Avec le système mis en place, nous les avons lâchés. Je crois que nous les avons battus avec notre technique. Depuis le premier quart-temps, nous avons commencé à creuser l’écart par le jeu élémentaire, passe et va. Quand on a la balle, on évite l’adversaire et on entre dans la bouteille.

Quel est le match qui vous a-t-il le plus marqué cette saison ?

Cette finale de Coupe du Mali, bien sûr. Savez-vous, pendant la saison, on se fixe deux objectifs, à savoir le championnat et la Coupe. Nous ne sommes pas champions, mais nous sommes détenteurs de la Coupe. Vraiment, c’est ce match que je garderai comme élément de référence pour la saison 2005-2006.

Lequel voudriez-vous vite oublier pour la saison 2005-2006 ?

Au fait, je suis arrivé un peu en retard cette saison. Mon premier match était contre le Sigui de Kayes et que nous avons gagné.

Nous avons gagné le match contre la Commune I en quart de finales. En demi-finales, nous avons créé la surprise en battant le Stade Malien. Nous voilà détenteurs de la Coupe. Pratiquement, j’ai gagné tous le matches auxquels j’ai participé. Je n’ai pas de match que je regrette.

Djibril Kéïta pense-t-il raccrocher ?

Pas du tout. C’est ce que je pensais, mais mes coéquipiers veulent que je continue, malgré mon âge assez avancé. Je me demande souvent si je suis le plus âgé ou s’ils sont plus vieux que moi. Je réussis souvent certaines choses qu’ils sont incapables de faire. Je crois que Djibril Kéïta a encore quelques saisons devant lui.

Paul MBEN

PARTAGER