Djoliba AC : La section Basket dans le gouffre

2 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

Si la section Basket du Djoliba a fait ses beaux jours pendant plus d’une décennie surtout du côté des Dames, force est de reconnaître que depuis deux saisons, la section Basket se trouve dans un gouffre total et si rien n’est fait par le nouveau conseil d’administration, on risque de ne plus parler de cette discipline au sein du club.  Et cela par la faute d’un seul homme en la personne d’Alou Sanogo qui est complètement usé et en total déphasage avec les réalités du moment. Du coup certaines  voix se sont levées pour demander purement et simplement son départ à la tête de la section Basket.

C’est le Djoliba à travers sa section Basket qui a permis au Mali de remporter  sa  première coupe africaine depuis 1960. Il s’agit de la coupe d’Afrique des clubs champions de Basket jouée à Bamako en 2005. Ce qui avait permis d’ouvrir la voie aux différentes catégories des équipes nationales féminines du Mali (Cadets, Juniors, Espoirs, Seniors). Mais hélas depuis deux saisons, la section basket est dans le gouffre à cause de l’attitude déplorable de son président en la personne d’Alou Sanogo qui ne s’accroche que par son passé. Selon notre interlocuteur, rien ne va désormais  au basket et que si jamais cette situation perdure, on ira vers une mort programmée de cette discipline.  Du coup un appel est lancé au nouveau conseil d’administration pour sauver le basket aujourd’hui  presque en ruine. « Il n’ya aucune source de motivation, les primes et les salaires des joueurs expatriés restent souvent impayés trois à six mois. Pire le président Alou reste invisible face à tous ces problèmes récurrents. Le comble quand on lui parle, il s’en moque » déclare notre interlocuteur très amer. Un autre d’enchainer « Le problème aujourd’hui c’est qu’Alou a chassé tous les grands financiers de l’époque car il avait fait croire à tous les maliens que c’est  grâce à lui seul que le Djoliba Dames a remporté la coupe en 2005 et que c’est lui seul et seul qui finance l’équipe  depuis qu’il est venu à la présidence de la section »  Selon nos investigations, il ressort que le président Alou Sanogo a cessé de s’occuper convenablement de l’équipe de basket depuis deux saisons. Ainsi la rénovation du terrain de basket, son électrification, les factures d’électricité, l’entretien du terrain, la prise de certains besoins des joueurs expatriés sont assurés par un groupe de supporters férus du basket qu’on appelle les amis du Grin Ouezzin . Ces amoureux de la balle au panier cotisent chaque mois et font des quêtes auprès des bonnes volontés se réclamant du pur sang du Djoliba et en particulier du basket. « Nous disons au nouveau conseil d’administration du Djoliba et surtout aux nouveaux venus de nous aider à sortir de ce calvaire. Sinon le Djoliba risque de rater le Top12 du championnat et de se faire précocement éliminer en coupe du Mali.  Nous disons haut et fort que le président Alou n’est au courant de rien au sein du basket » confie notre interlocuteur. En tout cas ce ne sont pas ces deux joueuses expatriées qui vont dire le contraire tant elles sont martyrisées dans leurs âme et esprit depuis leurs arrivées. Elles qui ont toutes les peines à voir leur président à plus forte raison d’être payées convenablement leurs maigres salaires. Pourtant c’est le même Alou qui est allé les chercher dans leurs pays respectifs à l’insu de tout le monde.  Le comble c’est que le président et Alou peuvent faire souvent deux à trois mois sans se parler.  « Chaque fois que je l’appelle au téléphone, il(le président Alou Sanogo) me dit qu’il est au champ ou bien qu’il en rencontre d’affaire. Souvent ce sont les supporters qui me donnent un peu d’argent.  Si je suis là, c’est parce que c’est le président qui est allé me chercher. Si ma situation ne change pas au moins qu’il me remette mon billet pour que je retourne dans mon pays » a déclaré une des expatriées. Espérons que cet appel sera bien entendu par le nouveau conseil d’administration du Djoliba et surtout trouver un président qui va s’occuper réellement de cette discipline et non celui qui aime faire des coups d’éclats pour ensuite disparaître dans la nature comme Alou Sanogo depuis deux saisons.

Affaire à suivre…

Sadou  Bocoum

SOURCE:  du   28 fév 2012.    

2 Réactions à Djoliba AC : La section Basket dans le gouffre

  1. Vincent Pellegreni

    sadou en lisant ton article, on se rencontre d’une seule chose: ta partialité. Bref on comprend aisement que tu as été approché par les amis du grin ouezzin pour tirer à bout portant sur alou sanogo. Tu aurais dû faire un très bon papier, si tu avais eu le reflexe d’un bon journaliste de rencontrer Alou sanogo, et Kéké. J’ai un article sur le djoliba du journal l’Aube, intitulé kéké et les anciens à couteaux tirés. Là le pauvre journaliste o roger sissoko a rencontré toutes les parties pour équilibrer son papier. Evite sadou de tirer sur les gens sans les consulter.

  2. Maliboro

    Connaissez vous un secteur dans lequel le Djoliba AC est bon??? Le mensonge, la calomnie, le vol, les pratiques indéscentes qui se font dans ce club ne peuvent que le conduire droit au mur.Donc nous lançons un appel pressant à l’ensemble du monde sportif pour sauver ce club sinon KK, Sanago et certains supporters vont le detruire avant de mourir.