Djoliba, Jonas Komlan : «c’est le match le plus important de la saison»

0

JonasL’entraîneur du Djoliba, Jonas Komlan le dit sans détours : cette finale de la Coupe du Mali est le match le plus important de la saison pour le Djoliba. «Le Djoliba n’a plus que la coupe du Mali pour le reste de la saison. C’est tout ce qui nous reste et nous devons impérativement gagner pour prétendre aux coupes africaines des clubs l’année prochaine», souligne le technicien de Hérémakono. Mais si Jonas Komlan martèle à qui veut l’entendre que son seul mot d’ordre reste la victoire, il est également conscient de la délicatesse de la mission qui attend ses joueurs face à la meilleure équipe du moment.

 

 

«Nous jouerons pour la victoire, tout en sachant qu’on aura en face le champion du Mali en titre, sans doute l’adversaire le plus coriace de la place. Ca va être très difficile», prévient l’entraîneur djolibiste. Arrivé à la tête du team de Hérémakono au moment où l’équipe avait les pires difficultés en championnat et était au bord de la crise, Jonas Komlan a eu le mérite de redonner confiance au groupe mais le technicien sait qu’une grande partie de son avenir passe par cette finale de la Coupe du Mali. «Le niveau de l’équipe a beaucoup progressé, comparé à celui du début de saison, note-t-il.

 

 

Notre objectif était de remporter le championnat et d’atteindre la phase de poules de la Ligue des champions d’Afrique. Mais le début de saison a été très difficile et l’équipe n’a pu atteindre ses deux objectifs majeurs. Même pour la Coupe du Mali on ne pensait pas pouvoir atteindre la finale. En fait, la confiance est revenue au fil des matches et nous essayerons de poursuivre sur cette lancée».

 

 

L’entraîneur de Hérémakono pense que cette finale contre les nouveaux champions du Mali se jouera au niveau du mental, mais il ne néglige pas les autres détails. «C’est une finale de rêve. Le Djoliba et le Stade malien sont les deux meilleures équipes du moment. A mon avis, la partie va se jouer au niveau du mental, mais il ne faut négliger aucun détail. Entre le Djoliba et le Stade malien, tout est possible, surtout à ce niveau de compétition», ajoutera Jonas Komlan. Le milieu de terrain international, Idrissa Naman Laïco Traoré abonde dans le même sens, mais insiste surtout sur les enjeux de la rencontre pour les Rouges. «Le Stade malien, rappelle-t-il, a déjà le ticket de la coupe d’Afrique en poche. La pression sera de notre côté parce que nous avons impérativement besoin de ce trophée pour se qualifier à la coupe d’Afrique.

 

 

Il faut impérativement gagner». Le Stade malien a fait une saison pleine, appuiera son entraîneur et sa présence en finale n’a surpris personne. Et Jonas Komlan d’ajouter : «pour espérer gagner contre cette équipe, nous devons évoluer à notre meilleur niveau en misant sur nos qualités. Sur un match, tout est possible et nous jouerons nos chances à fond». A l’instar de son homologue stadiste, l’entraîneur du Djoliba plaide également pour le fair-play sur le terrain et dans les gradins et ce, quel que ce soit le résultat de la finale. «Je demande aux supporters de respecter les décisions des arbitres et de supporter leurs équipes dans le fair-play.

 

 

Il y aura les plus hautes autorités du pays dans la loge officielle, les joueurs et les supporters doivent avoir un comportement irréprochable. En clair, chacun doit avoir à l’esprit que la Coupe du Mali est avant tout une fête. Jeudi, le Djoliba et le Stade malien seront des adversaires pendant 90 minutes, mais des ennemis», conclura Jonas Komlan.

 

 

Espérons que le message des deux entraîneurs sera reçu cinq sur cinq par les supporters et qu’il n y aura aucun incident cet après-midi sur et en dehors du terrain.

S. B. T.

PARTAGER