Dossier Afrobasket féminin 2017 : Afrobasket-feminin, “Bamako 2017” : Le Mali face à deux favoris dans le groupe A

1
Afrobasket-feminin,
Aigles dames

La Fédération malienne de basketball et Fiba Afrique ont organisé la cérémonie de tirage au sort de l’Afrobasket féminin “Bamako 2017” le samedi 27 mai 2017 à l’hôtel de l’Amitié de Bamako. Le tirage a été effectué par plusieurs personnalités dont les anciennes gloires du basket-ball national. Et le Mali partage la poule A avec deux grands favoris, le Cameroun (vice-champion) et l’Angola qui a connu son premier sacre continental chez les dames à Bamako en 2011 et qui est le grand favori sur les berges du Djoliba. Un regard sur les forces en présence dans ce groupe A.

 

Le Mali partage la poule A avec le Cameroun, la Tunisie, la Côte d’Ivoire, l’Angola et un pays invité. Dans ce groupe A, les Angolaises et les Camerounaises seront sans doute de redoutables rivales pour Meiya Tirera Bamba et ses coéquipières. Avec ses 15 participations (7 médailles, dont deux en or), l’Angola est donné par les pronostics comme le grand favori au bord du Djoliba.

Après deux médailles de bronze acquises en 2007 et 2009, l’Angola a finalement remporté la première médaille d’or de son histoire en 2011 à Bamako au Mali. Un exploit réédité deux années plus tard à Maputo (Mozambique). Même si les Angolaises ont terminé au pied du podium en 2015, Nadir Manuel et ses coéquipières restent de sérieuses prétendantes au titre.

Après un échec aux portes de la finale en 2013 suite à une cruelle élimination (61-57) face au Mozambique à Maputo, le Cameroun a terminé deuxième du championnat qu’il a abrité en 2015. Une défaite en finale qui a laissé un goût amer aux joueuses et aux dirigeants camerounais qui gardent toutefois l’espoir d’atteindre la plus haute marche du podium cette année.

La participation au tournoi de qualification olympique féminin 2016 à Nantes a permis de découvrir de jeunes talents qui seront encadrées par Ramses Lonlack et Priscilla Mbiandja.

Eliminée par le Nigéria lors de la course pour le Fiba Women’s Afrobasket 2015, la Côte d’Ivoire revient sur la scène continentale avec beaucoup d’ambition. “Notre objectif est de faire bonne impression au prochain FIBA Women’s Afrobasket”, a récemment déclaré son coach Simon Guillou. Pour ce faire, le technicien français compte sur Kani Kouyaté qui évolue présentement en France et d’autre joueuses expatriées comme Kariata Diaby ou les sœurs Méité.

En neuf participations, la Tunisie a deux médailles d’argent dans sa vitrine (1974 et 2001) et ce pays retrouve la plus prestigieuse compétition féminine de basket-ball en Afrique après six ans d’absence. Sa dernière apparition continentale de la Tunisie remonte  à “Bamako 2011” et elle avait terminé à la 10e place sur 12.

Une performance que les Nord-Africaines tenteront d’améliorer en s’appuyant sur des joueuses d’expérience telles Siwar Khlifa et Houda Hamrouni ainsi que des jeunes talents comme Marwa Shili et Fatma Aouinet qui ont réalisé une belle prestation au Fiba U18 Women’s African Championship 2016 au Caire, en Egypte.

La poule B est composée du Sénégal, du Nigeria, de l’Egypte, la Guinée-Conakry, du Mozambique et du pays qualifié dans la zone 4.

A noter que l’Afrobasket féminin se jouera à Bamako du 17 au 28 août 2017.

Moussa Bolly

 

ENCADRES

 AISSATA B. MAIGA, INTERNATIONALE MALIENNE AU MAROC : “Nous aurons du pain sur la planche”

 Après avoir fait les beaux jours de l’équipe féminine de basket-ball du Djoliba AC de Bamako la saison écoulée, l’internationale Aïssata Boubacar Maïga a posé cette saison ses valises à Rabat, la capitale royale du Maroc, où elle a signé pour un an avec le Fath Union Sport (Fus). Après le tirage au sort de l’Afrobasket féminin “Bamako 2017”, le 27 mai 2017, elle nous a confié ses impressions.

“Ma première impression est que nous aurons du pain sur la planche car aucune des sélections de notre poule A n’est à prendre à la légère. Et, comme vous le savez déjà, l’Angola est l’un des plus gros calibre dans le monde du basket féminin. Sans oublier les progrès faits par le Cameroun dont la sélection nationale est vice-championne d’Afrique depuis 2015 à Yaoundé. Nous aurons donc affaire à plus d’adversité avant d’atteindre les quarts. Cela peut-être aussi une bonne chose, car nous permettant de mieux identifier nos lacunes et de les corriger. C’est souvent un plus que de se frotter aux meilleurs en début de tournoi…

Nous sommes une grande nation de basket avec un effectif assez fourni. Sans compter que nous sommes le pays organisateur. C’est donc normal que le Mali soit donné favori de la compétition. A nous maintenant de nous battre pour confirmer ce pronostic qui nous est favorable…

La préparation étant la clef de toute réussite, il faudrait qu’elle soit efficace dans tous les domaines. Le staff technique et les joueuses devront également être au top et se donner à fond comme ils l’ont toujours fait. Le soutien du public, voire du peuple malien sera aussi un précieux atout pour réaliser un excellent tournoi.

Aux joueuses, je mettrais encore une fois l’accent sur la préparation. Et nous ne devons avoir qu’une seule mentalité : Gagner ! Le peuple malien mérite de vivre cette joie” !

Propos recueillis par

Moussa Bolly

AMADOU DIARRA YALCOUYE, Président de la Commission nationale d’organisation : «Nous sommes déterminés à mériter cette confiance renouvelée par FIBA-Afrique au Mali»

 

«Le Mali a été choisi par la grande famille du basketball africain pour abriter le championnat d’Afrique des Nations Afrobasket seniors féminin. Une compétition que notre capitale avait eu le privilège d’abriter en 2011. Et, six ans après, nous accueillons cet événement les bras ouverts avec la même ferveur, la même fierté et la même détermination pour mériter cette confiance renouvelée en notre nation.

C’est à la fois un honneur et une marque solidarité de FIBA Afrique à l’endroit du Mali.

La grande famille du basket africain n’a jamais tourné le dos au Mali depuis le début de cette crise. Elle a toujours été à nos côtés à travers l’organisation des compétitions comme le tournoi qualificatif de l’Afrobasket Masculin Senior «Angola 2010» ; l’organisation des grandes rencontres comme le Congrès du mi-mandat de FIBA-Afrique à en avril dernier…

Pour gagner le pari de l’organisation, nous avons besoin du soutien et de l’engagement des autorités du pays… La réussite de cet événement dépend aussi en grande partie de l’implication des Partenaires. L’Afrobasket Sénior féminin de Bamako est une belle plateforme  et une belle opportunité pour les opérateurs économiques et les partenaires du sport…

Je lance un appel à la jeunesse malienne et au Mouvement sportif national à une forte mobilisation pour permettre au Mali d’honorer cet engagement.

Mobilisons-nous pour une bonne organisation de ce championnat d’Afrique et pour réserver aux différentes délégations hôtes du Mali, un accueil chaleureux digne de la légendaire hospitalité malienne à laquelle notre pays n’a jamais dérogé…

L’histoire nous enseigne que, pour l’honneur du Mali, ses fils et ses filles sont capables s’unir sans distinction aucune, de se surpasser, de consentir tous les sacrifices. Les Maliens ont toujours su faire honneur à notre devise : Un Peuple-Un But-Une Foi !

Bienvenue à l’Afrique du basket» !

Propos recueillis par

Moussa Bolly

PARTAGER

1 commentaire

  1. Le Mali est tombé dans une poule extrêmement difficile surtout face au Cameroun et à l’Angola. Mais notre objectif est de remporter l’Afrobasket féminin 2017 et se qualifier pour la coupe du monde. Pour cela nous devrions chercher un bon effectif et faire une bonne préparation. Surtout que le Président de la fédération Malienne de basketball est en bonne entente avec le Ministère des Sports. Il doit chercher en plus du Ministère des Sports d’autres sponsors tels que Orange Mali, le groupe Airness de Malamine KONE, Wassoul’or de Aliou Boubacar DIALLO, Bramali, Randgold Resources Limited, Anglogold Ashanti, Resolute Mining, le comité national olympique du Mali et d’autres bonnes volontés.
    L’équipe nationale féminine de Basket doit chercher à faire 03 matchs amicaux en Europe contre: la France, l’Espagne, la Russie. 01 match amical en Amérique contre les États-Unis. 01 match amical en Asie contre la Chine. Les équipes que je viens de citer sont fortes tactiquement et ont beaucoup de vivacité dans leur jeu. Laissons l’équipe nationale junior féminine participée au tournoi de la francophonie à la place des seniors dames.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here