Entretien exclusif avec le capitaine des Aigles Seydou Kéïta : -“Le mot d’ordre pour nous, c’est de faire le maximum pour battre la Guinée”. -“L’absence de Soumaïla est un handicap, mais nous espérons que Germain nous portera chance”

11
Seydou Keita avec notre confrère Alou B HAIDARA
Seydou Keita avec notre confrère Alou B HAIDARA

Dans l’entretien exclusif qu’il a bien voulu nous accorder hier à Mongomo, le capitaine des Aigles du Mali, Seydou Kéïta est conscient de l’enjeu du dernier match de poule contre le Syli national de la Guinée, ce mercredi à partir de 18 heures (GMT). Selon lui, le mot d’ordre, après les deux matches nuls face au Cameroun et à la Côte d’Ivoire, n’est autre que de gagner contre la Guinée. Il s’agit de faire le maximum pour réaliser un bon résultat synonyme de qualification pour les quarts de finale. S’agissant de l’absence de Soumaïla Diakité pour faute de blessure, il précisera que ce serait un handicap pour l’équipe puisqu’il est le gardien titulaire. Mais, son souhait le plus ardent que  Germain Berthé apporte la chance aux Aigles du Mali.

L’Indépendant : Salut Seydou, en tant que capitaine de l’équipe du Mali, comment voyez-vous votre dernier match contre la Guinée ce mercredi ?

Seydou Kéîta : je pense que c’est un match décisif parce que celui gagne  jouera les quarts de finale. C’est donc une rencontre capitale pour le Mali et la Guinée. Nous avons envie de passer la phase de poule et de jouer les quarts de finale. Nous avons beaucoup de regret aujourd’hui par rapport aux deux matches contre le Cameroun et la Côte d’Ivoire. Sur ces deux matches, nous avons banalement perdu quatre points. C’est regrettable, sinon, on allait se qualifier aujourd’hui. C’est pour vous dire que nous avons une déception par rapport aux deux matches. Nous avons vraiment envie d’offrir cette qualification à tout le peuple malien.

Etes-vous confiant ?

Nous allons jouer contre la Guinée, qui a fait le même parcours similaire que nous. Elle a fait deux matches nuls contre la Côte d’Ivoire et le Cameroun. Je pense que les chances de qualifications seront très équilibrées entre les deux équipes parce que la Guinée est une bonne équipe aussi. Mais, nous allons faire plus d’efforts. Nous allons tout donner pour remporter ce match. En tout cas, nous sommes très confiants.

Quel est l’état d’esprit du groupe, après les deux matches nuls ?

Il faut reconnaitre qu’après le nul face au Cameroun, tout le monde était déçu. Mais, contre la Côte d’Ivoire aussi, c’était très difficile. On pensait déjà à la victoire, malheureusement, nous avons fait match nul, à quelques minutes de la fin. Nous avons fournis beaucoup d’efforts, même si, nous avons reculé un peu en deuxième mi-temps. Je pense que c’est très normal parce que les ivoiriens ont  renforcé leur attaque (Ndlr: avec l’entrée en jeu de Max Alin Gradel). Et nous, il fallait défendre notre but. Je pense que nous avons tenu bon jusqu’à ce but de Gradel. Peut-être que c’est une erreur qu’on pouvait éviter. Mais, il faut des erreurs pour qu’il y’ait des buts en football.

Je pense que nous avons commencé à oublier ces deux matches. Il faut se concentrer sur le prochain. Je pense que l’état d’esprit du groupe est bon à présent.

Avez-vous échangé avec Kasperzack, après le match contre la Côte d’Ivoire ?

Oui, j’ai échangé avec le sélectionneur, mais pas sur le match. Nous avons parlé d’autres choses. Nous n’avons pas trop commenté le match parce qu’il était très déçu. Et moi, j’étais abattu. Il fallait donner le temps pour faire des analyses justes afin de prendre les meilleures décisions pour la suite.

Au sein de l’équipe, quel est le mot d’ordre pour se qualifier ?

Dans notre tête, il s’agit de se qualifier quels que soient les résultats des trois matches. Après les deux nuls, nous n’avons d’autres objectifs que de gagner face à la Guinée. Pas de calcul. Pour cela, il faut que nous soyons solidaires et que nous jouions bien au ballon jusqu’à la fin du match. Il s’agit de fournir des efforts. En faisant cela, je suis sûr que nous allons décrocher notre qualification. Mais, le mot d’ordre, c’est de faire le maximum pour battre la Guinée.

 

Quel est l’état de santé de Soumaïla Diakité ?

Je pense que c’est dur pour notre gardien titulaire. Soumaïla souffre beaucoup, après sa blessure contre la Côte d’Ivoire. Il est très important pour nous surtout dans cette phase de la compétition. Bon, s’il  est blessé, nous n’allons pas joué à dix sans gardien de but. Il sera remplacé par un autre gardien en la personne de Germain Berthé. Nous espérons que lui, nous apportera la chance aussi. Souvent, c’est comme ça.

 

L’absence de Soumaïla est un handicap pour les Aigles ?

Bien sûr. C’est un joueur très important qui peut apporter quelque chose à l’équipe. S’il n’est pas là, je pense que c’est un handicap pour nous. Mais, cet handicap, il faut tout faire pour le régler. C’est pourquoi, j’espère que Germain fera le maximum. Je suis convaincu qu’il nous portera chance pour ce match.

C’est vrai qu’il n’a pas beaucoup d’expérience  dans ce genre de compétition. C’est un jeune qui aime travailler. Et il écoute surtout les conseils des uns et des autres. Je prie Dieu que ce match se passe bien pour lui.

Propos recueillis à Mongono par notre envoyé spécial,  par  Alou B HAIDARA

PARTAGER

11 COMMENTAIRES

  1. Incha Allah la qualification c’est tous sque nous voulons et finir premier du groupe sa sera super, en attaque faut faire du changement donnant la chance à diaby a la place de mustapha yatabare et faire rentre Mohamed traore un peux plutôt je trouve qui son sous estime alors que,c’est les 2 meilleur attaquant qu’on a j’espère qui donnera la chance à eux contre la Guinée

  2. En réalite,le mali a une chance de se qualifier pour le quart de final,mai il faut croire que la Guinée a des potenciels ,sur l' offensif puisque cette génération constructive veux créer des surprises.

  3. Bonne chance aux aigles surout une priere special a Germain pour relever le defi et depasser nos attente et la confiance qui a ete porte en lui.

  4. bonne chance aux aigles si non vraiment je suis peur de ce match sans soumaila ;berthé est bon pour le moment il n,est pas beaucoups d,experience par raport a soumaila , soumaila est devenue l,homme de confiance des joueures que nous aide

  5. …M Cbly, suis d´accord en partie avec vs…ms je pense aussi qu´il ya eu des scores pires au football au nôtre. L´essentiel maintenant est que ces jeunes joueurs sentent la chaleur des Maliens en, devant et derrière eux et c´est ds l´unité qu´on obtient qlqch, pas tjrs nécessairement des gds moyens que vs préconisez! La qualification est possible face à la Guinée, et les Maliens doivent le faire savoir à leus siens…

  6. En Football quand on met de petit moyen, on obtient de petit résultat; le Mali ne veut pas mettre de grand moyen dans son football, raison pour laquelle, il n’obtiendra rien de bon.
    Les jeunes joueurs sont exceptionnels quand on prend individuellement les joueurs, nos jeunes sont les meilleurs, mais comme il s’agit d’un jeu collectif, il faut que ces jeunes restent ensemble longtemps pour qu’ils se comprennent mieux avant les compétitions, si les dirigeants du football maliens ne comprennent pas ça c’est tant pis pour eux. C’est vraiment dommage.

Comments are closed.