Fédération Malienne de Natation : Le vrai visage du président Mamourou Bouaré, démasqué

0
13

Favoritisme, injustice, mépris total, arrogance, chantage, népotisme ; voilà autant de maux et de pratiques  qui minent la Natation malienne depuis un certain temps. Après plus d’une année de gestion, le président de la fédération malienne de Natation se trouve aujourd’hui dans le collimateur des meilleurs nageurs du Mali.

 

Pourtant l’arrivée de Mamourou  Bouaré à la tête de la fédération malienne de Natation avait été accueillie par tous les fans de cette discipline.  Mais hélas une fois fortement installée à la présidence, M. Bouaré a commencé à montrer son vrai visage.  Et depuis c’est la descente aux enfers qui commence pour les nageurs. Selon nos informations lors du  cinquième championnat disputé à Kayes, au lieu de 10.000 FCFA prévus  comme prime, c’est 2000 FCFA qui a été remis à chaque nageur. Aussi après la compétition, les vainqueurs des différentes catégories n’ont reçu aucun franc de leur victoire. Mais ce qui est dramatique surtout c’est lorsque le président a demandé à ces nageurs de plier bagages pour Bamako aussitôt après la fin des compétitions. Tout simplement il ne voulait pas passer une nuit de plus pour pouvoir empocher à lui seul le reste de l’argent. Mais c’est que ces nageurs ignoraient, c’est que le président n’est pas là pour eux mais pour ses propres intérêts. La preuve il est rentré à Bamako sans les nageurs qui étaient obligés de venir à arrivée- payé. Il ressort que les nageurs étaient mal logés et ne mangeaient pas à leur faim du tout. D’ailleurs avant la tenue de ce championnat à Kayes, le président et son trésorier étaient déjà dans le collimateur de certains membres du bureau qui se sentaient écartés. « Dire que c’est que Mamourou qui se promenait partout entre les différentes piscines de Bamako avec ces belles phrases lors de sa campagne et voir ces agissements maintenant, c’est tout simplement triste. Je ne reconnais pas du tout l’homme aujourd’hui » déclare un maître- nageur. Selon nos informations, le président et son trésorier sont en train de faire main basse sur tout depuis un certain temps (Stages internationaux, argent issu des sponsors et de bonnes volontés etc).  Aux dernières nouvelles, pour masquer sa mauvaise gestion des fonds destinés au championnat national tenu à Kayes, le président Bouaré est en train de faire chanter les nageurs. C’est ainsi qu’il a réuni les membres du bureau fédéral pour vouloir  traduire ces nageurs au conseil de discipline afin de pouvoir les suspendre. Ce dont une partie des membres ont refusé de se plier à la seule volonté du président Mamourou Bouaré.  En tout cas si le ministre de la jeunesse et des sports n’intervient pas rapidement, on risque d’assister à une nouvelle crise au sein d’une fédération sportive. En attendant ces nageurs sont  décidés à aller jusqu’au bout pour demander le départ du président qu’ils qualifient de suceur de sang. 

 

Abdoulaye Konaté  

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.