Fédération malienne de football: La chasse aux sorcières se poursuit

1 réaction [-] Texte [+] Email Imprimer

Kola CISSE, Femafoot

Après avoir évincé Mamadou Sidy Haïdara (chef du personnel de la Femafoot), le président de la Fédération malienne de football poursuit la purge à quelques mois de la fin de son mandat. La 2ème victime se nomme Sadia Cissé, conseiller sportif du président.

La campagne pour la succession au président de la Femafoot est bien ouverte. C’est le président sortant lui-même, Hammadoun Kolado Cissé, qui a donné le ton officiellement la semaine dernière. C’est l’heure des règlements de comptes. Comme pour faire savoir que : «Si tu n’es pas avec moi, tu es contre moi».

Le malheureux chef du personnel, Mamadou Sidy Haïdara en a fait les frais. Considéré comme un pro-Amadou Diakité (membre du C.E de la CAF et candidat à sa propre succession),  Monsieur Haïdara a été évincé de son poste par le président Cissé. De sources bien introduites, M. Haïdara a été mis à la disposition de la Direction technique nationale pour nécessité de service. Quelle plaisanterie ! Hier lundi, 17 décembre 2012, une deuxième tête est tombée : Sadia Cissé, Conseiller sportif du président.

Il a reçu sa décision d’abrogation de sa nomination comme Conseiller sportif datant de juin 2005, sous la présidence de Salif Kéïta. Le président Cissé aurait fait savoir à Sadia Cissé que la campagne est ouverte et qu’il n’est pas avec lui. D’où son remerciement. En fait, Sadia Cissé, ancien joueur du Djoliba et ancien international, est membre du Comité Exécutif du Djoliba. A ce titre, Sadia a des affinités avec le candidat déclaré du Djoliba pour la présidence de la Femafoot, le Général Boubacar Diarra.

A moins de sept mois de la fin de son mandat prévue pour le 11 juillet 2013, le président Hammadoun Kolado Cissé donne un signal fort à tous ses adversaires. Après avoir tiré sur le Stade malien de Bamako, il vient d’envoyer un missile dans le jardin du Djoliba AC, son allié principal depuis son arrivée au pouvoir.

Au moment où tout le monde prône une union sacrée autour de nos sélections nationales et de nos clubs en Coupes Africaines, le président de la Femafoot s’adonne à cœur joie à l’exclusion.

Au vu de tout ce qui précède, une question reste en suspend : à qui le prochain tour ?

CHAMPION

 

Renouvellement du bureau du Comité Exécutif de la CAF : Hammadoun Kolado Cissé votera-t-il contre Amadou Diakité ?

 

C’est la principale interrogation que les Maliens se posent, tant l’attitude du président de la Femafoot, Hammadoun Kolado Cissé, laisse planer de sérieux doute sur ses intentions réelles à soutenir et à défendre le candidat du Mali, Amadou Diakité qui veut se succéder à lui-même au Comité Exécutif de la Confédération africaine de football (CAF).

Les propos du Sénégalais Me Augustin Senghor, également candidat au même poste qu’Amadou Diakité, ainsi que le déplacement sur Dakar le week-end dernier du président de la Femafoot, Hammadoun Kolado Cissé, confirmeraient cette hypothèse.

«Ma candidature à cette instance s’explique par la confiance accordée par mes pairs de la Zone Ouest A de l’Union des Fédérations Ouest-Africaines de Football (UFOA)», avait laissé entendre, Senghor à l’APS.

«Sans qu’on ne soit candidat, ils ont accepté de nous porter à la présidence de la Zone, laquelle doit élire un candidat au  Comité exécutif de la CAF», a-t-il déclaré à l’Agence de Presse Sénégalaise (APS).

Si le président de la Femafoot donne carte blanche à Me Augustin Senghor, quel sera alors la valeur du communiqué du CE de la Femafoot qui a choisi notre compatriote Amadou Diakité comme candidat au CE de la CAF et qui a décidé de le soutenir de toutes ses forces ? Affaire à suivre !

MASS 

 
SOURCE:  du   18 déc 2012.    

Une Réaction à » Fédération malienne de football: La chasse aux sorcières se poursuit

  1. justinloo

    «Si tu n’es pas avec moi, tu es contre moi». Ainsi va le Mali. Kolado sait comment il a été (imposé) élu. Pas étonnant! Dans es condition que penser de échéance à venir pour le MALI :?: