Fémafoot: Boubacar Baba Diarra fait le point des acquis du Protocole d’accord

4
Fémafoot: Boubacar Baba Diarra fait le point des acquis du Protocole d’accord
Boubacar Baba Diarra, président Femafoot lors de la conférence de presse ce matin

Pour résoudre la crise au sein du football, un protocole d’accord a été signé le 27 avril dernier entre la Fédération Malienne de football (Fémafoot) et un collectif de clubs et de ligues. Boubacar Baba Diarra, président de la Fémafoot a fait le point de la mise en œuvre de ce protocole.

Le Mali suspendu par la FIFA. Une chose que les acteurs du foot ne veulent plus voir arriver à notre pays. Pour cela, les signataires du protocole veillent sur l’accord. En ce qui la concerne, la Fédération Malienne de Football a fait part de ses acquis à la presse. C’était ce jeudi à son siège.

«Dans le souci de rechercher la paix et la concorde dans le football et par respect donc des engagements souscrits, nous avons mis en œuvre toutes les recommandations qui nous incombaient au terme du Protocole signé», a indiqué Boubacar Baba Diarra, président de la Fémafoot.

Dès le 28 avril, le Comité exécutif de la Fémafoot dit avoir levé toutes les sanctions à l’encontre de ses protagonistes. Aussi, à partir du 02 mai toutes les actions et recours judiciaires, au niveau national et international, ont été levés. Cependant, le président de la Fémafoot dénonce la non-réciprocité de cette action par l’autre partie. Dans deux correspondances adressées, le  17 mai dernier, au président du suivi du protocole, la Fémafoot «appelle à sa bienveillante attention pour le respect des termes de l’accord par toutes les parties».

Répondant aux journalistes, le président de la Fémafoot assure de la bonne collaboration entre sa structure et le ministère des Sports. «On est tous Maliens. On est obligé d’aller ensemble, de dépasser nos divergences. Avec le ministre, on s’est bien compris. Chacun travaille pour l’avancement du foot au Mali», a indiqué Boubacar Baba Diarra.

Mamadou TOGOLA/Maliweb.net

PARTAGER

4 COMMENTAIRES

  1. Le 12 juin baba et son bureau doivent débarrasser le plancher sinon le collectif doit poursuivre sa plainte au TAS car il a raison avec ces bandits au col blanc qui jouent chaque fois au plus malins avec les gens. Vive Poulo le ministre des sports le plus titré que le Mali ait jamais eu.

  2. si le mali a été suspendu c est la faute a poulo comme vous dite le ministre de sport c est un nul baba diarra a prouver les enfants sont revenu avec la coupe le mali a le record aujourd’hui en Afrique parce que il est la bravo baba diarra on te remercie.
    .

  3. Sincèrement, nous ne voulons plus un bras de fer entre les deux protagonistes sinon les trois, compris Poulo (protagoniste par procuration).
    Pour une fois au Monde, qu’ils pensent aux textes qui régissent le football dans notre Pays.
    Ce n’est pas à la FIFA de nous apprendre le respect de nos textes.
    Nous devons démontrer par les faits qu’on est un État souverain et non dans les discours comme sait le faire son Excellence Poulo.
    Le Mali a été assez humilié sur la seine Internationale par la faute de ses dirigeants.
    Nous aimons, tous nous taper la poitrine en disant qu’on est pays souverain, qu’on a pas de leçon à recevoir de qui que se soit. Oui c’est bon ! c’est vrai !
    Mais faudrait-il le prouver aussi par actes, dignes d’un état souverain.

  4. Le Président de la FEMAFOOT Boubacar Baba DIARRA avance ne recule pas surtout que vous travaillez avec les textes de la CAF et de la FIFA. Un conseil aussi que je voudrais bien vous donnez, mettez votre Direction Technique national au travail avec à la tête le très expérimenté Mohamed MAGASSOUBA pour chercher des matchs amicaux avec les grandes nations de football pour nos différentes sélections nationales avant chaque matchs officiels. Les entrainements seuls ne peuvent pas supplier aux matchs amicaux. N’attendez rien du Ministère des Sports avec à sa tête le Ministre Housseyni Amion GUINDO car il ne va rien vous donnez. Notre selection nationale senior a la chance de se qualifier pour la coupe du monde Russie 2018. Pour les 04 matchs restants il suffit qu’elle engrange 10 points sur 12. Avec déjà 01 point engrangé en 02 matchs, nous pourrions nous qualifier avec 11 points. Celà ne peut se faire qu’avec un bon effectif et beaucoup de matchs amicaux. Le Ghana, le Sénégal, le Burkina Faso et le Cameroun sont des bons sparings partenaires. L’état Malien paye Alain GIRESSE donc mettez-le dos au mur surtout qu’il n’a pas une bonne intention vis à vis du Mali. Avec la qualification à la coupe du monde Russie 2018, un bon début aux éliminatoires de la CAN 2019 au Cameroun et le trophée de la CAN cadette 2017 gagné au Gabon toutes ces querelles inutiles vont cesser et vous allez rempiler pour un second mandat à la tête de la FEMAFOOT. Que Dieu vous aide le Président de la FEMAFOOT Boubacar Baba DIARRA pour amener le Mali à la coupe du monde 2018 en Russie et à la CAN 2019 au Cameroun.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here