FEMAFOOT: l’Assemblée Générale adopte un bureau de 21 membres dirigé par Mamoutou Touré dit Bavieux

9
FEMAFOOT: nouveau Bureau
FEMAFOOT: nouveau Bureau

Le nouveau bureau exécutif de la Fédération Malienne de Football (FEMAFOOT) vient de prendre fonction. L’information a été donnée, à 18h 30, à l’hôtel Olympe, par Ségui Coulibaly, président de la commission électorale.

«Ni la victoire d‘un camp, ni la défaite de l’autre». C’est en termes que Mamoutou Touré dit Bavieux, le nouveau président de la fédération malienne de football, commente son élection, tout à l’heure, à la tête du Comité exécutif de la Fémafoot. «Bavieux n’est pas ce vainqueur triomphaliste», poursuit le nouveau président qui tend la main au camp adverse. «Vous êtes compétents, ajoute-t-il, je nourris le souhait de vous voir à nos côtés pour l’amélioration du football».

Selon le président de la commission électorale, la validité du nouveau bureau ne fait aucun doute. Sur 57 voix, explique-t-il, 39 étaient présents. Le boycott de l’autre camp n’entache en rien à la légalité de la procédure, car le quorum était atteint.

Le presidium (Hotel Salam)
Le presidium (Hotel Salam)

Présent dans la salle jusqu’à l’élection du nouveau bureau, le directeur national adjoint des Sports, Aliou Maïga, quittera la salle. Suite à des pressions de son département, nous a-t-on fait savoir.

Mamadou TOGOLA (maliweb.net)

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

9 COMMENTAIRES

  1. Bonjour,
    Un seul poste pour deux candidats ! Si tous les camps disent ne jamais accepter une défaite quelque soit le domaine , autant passer par un décret présidentiel qui en la matière est incompatible avec le football. Dommage pour le football car un problème lié au seul Djoliba a été transporté sur le plan national. Un crise crée par les dirigeants du Djoliba et ils devaient le resoudre à Hèrèmakono sans mêler tout le monde.

  2. La stratégie du camp de Salaha Baby était d’empecher le vote par tous les moyens pour qu’un bureau provisoire soit mis en place car son camp savait qu’il n’a pas la majorité. Est ce que cette stratégie visait le bien du football? en tout cas depuis avant l’A G on le savait. Quand en direct sur l’ORTM on lui demandé s’il est prêt à reconnaître les résultats, il n’a fait que se plaindre de tous (FIFA, CAF, PM etc…). Mais s’il savait que c’est mal organisé il n’aurait pas dû se présenter à l’A G. Mais sentant défait, on refuse de continuer à participer. Le football malien n’aura jamais la paix avec des gens pareils, qui pensent que c’est eux qui doivent obligatoirement être aux commande.

  3. Monsieur Roi Biton De Segou on ne peut pas avancer dans cette condition, il faut que le Ministre des Sports prennent ses responsabilites tout en invalidant ce bureau mis en place par Baba Diarra qui a mis le fotball malien en declin. L’histoire doit juger Baba Diarra car le regime d’IBK a ete incapable de prendre sa responsabilite tout en soutenant Baba Diarra dans sa logique de division et de haine. Ainsi va le Mali. Un homme qui a ete defie tout le Mali, meme au temps de Moussa Traoe on n’a jamais vu cela.

    • Le gouvernement malien doit garder une neutralite’ positive dans cette affaire. Il doit observer la reaction de la CAF et celle de la FIFA avant de reagir dans un sens ou l’autre! Restons prudents et sages!!!!

  4. Après le retrait des superviseurs de la CAF et de FIFA pour renter dans leur pays, qui a supervisé cette élection ? La crise reprend de belle.

  5. Ce que je pleins c’est bien la télé qui de façon laconique donne une information d’une telle ampleur sans donner les détails. Je viens d’apprendre qu’un camp avait boycotté le vote et que le représentant du ministère n’a pas assisté à toute la procédure!!! ORTM n’était elle pas autorisée dans la salle?

  6. Une vrai fuite en avant. La crise va repartir de plus belle. J’avais cru que les uns et les autres avaient comprit mais hélas. Une Fédération sans (Djoiliba, US Kita, ASB, COB, CS7, CSK, ligues Tombouctou, Gao,Kidal, Les anciens sportifs).=, cela veut dire que dès ce Lundi, Bavieu va vivre le même calvaire que Baba ou sinon pire. Pauvre football malien. Coute que coute il faut être Président pour disposer de l’argent que génère le foot. Dommage vraiment.

  7. Il faut feliciter le nouveau president Toure’ et avancer! Pour eviter des problemes semblables dans le futur, je conseillerais une privatisation des clubs maliens. Les proprietaires desdits clubs choisiront une commission charge’e de gerer le football au niveau national. Toute cette bataille des camps existe parce que nous parlons de la gestion de plusieurs milliards de FCFA!
    Les stades peuvent etre privatise’s. Leurs prix respectifs seront determine’s en fonction de l’argent investi pour les construire. Le capital prive’ etranger sera le bienvenu mais tous les proprietaires des clubs doivenjt etre des citoyens malien (at least 51% des capitaux de chaque club appartiendront a’ des nationaux maliens!!!)
    Mes amis, les solutions existent! Just think out of the box!!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here