Femme/sport/presse : Assa Soumaré Dicko intègre la CAF

0
Un vibrant hommage a été rendu à Dicko Assa Soumaré (à gauche) première présidente de l’Ufresa-Mali et Commissaire CAF
Un vibrant hommage a été rendu à Dicko Assa Soumaré (à gauche) première présidente de l’Ufresa-Mali et Commissaire CAF

Première femme journaliste au Mali et pionnière en Afrique, notre consœur Dicko Assa Soumaré Dicko vient d’être nommée Commissaire de match de football féminin à la Confédération africaine de football (Caf). Elle rejoint ainsi la présidente de la Commission centrale de football féminin de la Fédération malienne de football (Fémafoot), Mme Fatou Camara.

Journaliste sportive à l’Office de radiodiffusion télévision du Mali (Ortm), Assa Soumaré est donc nommée Commissaire de match du football féminin à la Confédération africaine de football (Caf). Un honneur pour la presse sportive malienne et une légitime reconnaissance pour cette pionnière qui a ouvert la voie du journalisme sportif à ses sœurs du Mali et du continent. Et lors de son premier gala pour distinguer les sportives qui se sont illustrées en 2015, un vibrant hommage a été rendu à Dicko Assa Soumaré par l’antenne malienne de l’Union des femmes reporters sportives de l’Afrique (Ufresa-Mali) qui lui a remis un diplôme de reconnaissance. C’était le 23 janvier 2016 au Palais des Sports de l’ACI 2000.

Née en 1968 à Bamako, Assa Soumaré a été pendant longtemps l’unique femme journaliste sportive du Mali. Membre de l’Association des journalistes sportifs du Mali (Ajsm), membre fondatrice de l’Union des femmes reporters sportifs de l’Afrique (Ufresa), Mme Dicko a été aussi vice-présidente de l’Ufresa et présidente de l’Ufresa-Mali dont elle est aujourd’hui la présidente d’honneur. L’image qu’on a fréquemment de cette douce et joviale dame, c’est celle d’une consœur engagée, dynamique et courageuse avec un déconcertant franc-parler. C’est une journaliste qui assume ses opinions. Une amazone qui a activement contribué à l’émergence de la jeune génération dans la presse sportive au Mali, voire en Afrique.

«Femme de cœur et d’esprit, cette promotion est l’aboutissement de plusieurs années de dur labeur», reconnaît Mah Traoré, une jeune consœur de la place. Cette consécration comme Commissaire de match du football féminin à la Caf lui permet de rejoindre sa sœur Fatou Camara. Une double présence qui honore le Mali.

Gageons que cela va exhorter les responsables du football malien ainsi que les décideurs et les sponsors à accorder plus d’importance au foot féminin malien, ainsi qu’à soutenir la presse sportive féminine à hauteur de souhait !

Moussa BOLLY

PARTAGER