Finale aller de la coupe CAF : Le Djoliba AC tenu en échec par l’AC Léopard (2-2)

2 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

En finale  aller de la  Coupe de la Confédération Africaine de Football (CAF), le Djoliba AC de Bamako a concédé, dimanche,  le nul à domicile face à l’AC Léopards (2 buts partout), au Stade du 26 mars. Un résultat qui n’arrange surtout pas l’équipe du président Karounga Kéïta dit Kéké. L’équipe de Hèrèmakono est désormais dos au mur. C’est dire qu’elle doit obligatoirement gagner à Brazzaville, ou faire un nul en marquant deux buts, pour amener les Congolais à l’épreuve des tirs au but. Une mission commando très difficile, mais pas impossible.

Après une brillante qualification lors du match retour en demi-finale face à l’équipe soudanaise d’AL Hilal, le Djoliba AC devrait impérativement s’imposer à domicile face à l’équipe congolaise de l’AC Léopards  en match aller de la finale de la compétition, sous peine de se mettre en danger avant la finale retour prévue le 25 novembre prochain à Brazzaville. Hélas, les poulains du coach Alou Badra Diallo dit Konty ont concédé un match nul  (2 buts partout) le dimanche dernier au stade du 26 mars de Bamako.

Pourtant, l’équipe malienne avait donné une forte impression lors du premier quart d’heure de jeu avec quelques occasions nettes, sans trouver la faille à cause de la maladresse des attaquants. Ainsi peinant à imposer véritablement  son rythme de jeu, l’équipe de Hèrèmakono se fait surprendre à la 20ème mn de jeu. Sur une contre-attaque Kivoury Fernand trompe la vigilance de Sory Ibrahim Bangoura pour battre Aly Yirango.

Il a fallu attendre la 35ème mn pour voir la réaction des sociétaires de Hèrèmakono. Suite à un mouvement d’ensemble déclenché par le canonnier Alou Bagayogo, Mahamane Cissé est fauché dans les 16,5m. L’arbitre sud africain siffle un coup de pied de réparation. La sentence est donnée par Alou Bagayoko, qui permet à son équipe de revenir au score. Les deux protagonistes se séparent à la mi-temps sur ce score nul d’un but partout.

Au retour des vestiaires, les rouges de Bamako reviennent avec un autre mental, en assiégeant le camp congolais. Mais les attaquants  du Djoliba  manquent de lucidité et butent toujours sur une défense congolaise très solide.

Après quelques remplacements effectués par le coach Alou Badra Diallo, les rouges parvinrent à prendre l’avantage à la 73ème mn. Sur un corner rapidement joué par Sory Ibrahim Bangoura, Lassine Diarra trouve la tête de Salif Coulibaly monté aux avant-postes, qui catapulte la balle au fond des filets du portier  congolais.

Alors que nous nous acheminons vers la fin du match, l’égalisation de l’AC Léopards survient à la 87ème mn par l’entremise de Seda-Héritier Ngouelou, qui permet à son équipe de prendre une option sérieuse avant le match retour, puisque la rencontre  se termina sur ce score nul de deux buts partout. Un résultat qui n’arrange pas du tout les affaires du Djoliba AC.

L’équipe de Hèrèmakono est désormais dos au mur. C’est dire qu’elle doit obligatoirement gagner à Brazzaville, ou faire un nul en marquant deux buts, pour amener les Congolais à l’épreuve des tirs au but. Une mission commando très difficile, mais pas impossible.

                              SIC

 

Alou Badra Diallo dit Konty, coach du Djoliba

« Rien n’est perdu. Il faudra attendre le retour »

L’entraineur du Djoliba AC, Alou Badra Diallo était très énervé lors de la conférence de presse, après le match. Il avait même de la peine à s’exprimer devant les journalistes. « Je pense que mes joueurs ont manqué de réalisme comme lors du match retour de la demi-finale contre Al Hilal du Soudan. Nous avons manqué beaucoup d’occasions de but. Maintenant, c’est le regret total après le match nul (2 buts partout).

Je pense que rien n’est perdu pour le moment. Il faudra attendre le match retour. En matière de football, tout est possible. Nous avons besoin des bénédictions de tout le monde.  Notre ambition, c’est d’offrir ce trophée au peuple malien » a-t-il déclaré.

L’entraîneur de l’AC Léopards du Congo, quant à lui, s’est dit méfiant malgré le bon résultat obtenu face au Djoliba. « Je pense que le Djoliba dispose d’une équipe formidable. Nous avons joué trois matches, il reste maintenant à faire  l’analyse de ces rencontres avant la finale retour. Je pense que tout est possible » a-t-il souligné. 

     A.B.HAIDARA     

 

 
SOURCE:  du   20 nov 2012.    

2 Réactions à Finale aller de la coupe CAF : Le Djoliba AC tenu en échec par l’AC Léopard (2-2)

  1. tienkelen

    Même si le coach a raison de s’énerver. Il doit prendre ses responsabilités face à l’histoire en la chance à Cheick SY et Rafan au match retour. Car Aly Yirango fait trop d’erreurs ces derniers temps et B Bangoura gache trop d’occasion de buts

  2. Il faut le dire

    Le coach a raison de s’énerver. A ce niveau de la compétition, on ne tombe pas la ou on doit marquer des buts, rater les tirs la ou on doit les marquer. Ils ont jouer trop fébrile contrairement au match de demi finale. Peut être qu’on oublie que c’est l’adversaire qui est d’un autre calibre. Il s’agit d’aller rester ferme sur pied et ne pas tomber et faire des rates si vous voulez nous ramener la coupe. Sinon on va vous féliciter d’avoir atteint la finale et une fois de plus un repêché de la league des champion aura plie devant les qualifies directs de la coupe CAF. Je souhaite que le djoliba mette fin a cette tradition.