Temps Forts >
Nord du Mali : Quand la drogue passe sous les yeux de la Minusma et de Barkhane

Nord du Mali : Quand la drogue passe sous les yeux de la Minusma et de Barkhane ... (17)

Le président IBK lors de la journée du paysan 2015 : « La Minusma n’est pas là pour lutter contre les rebelles, mais pour nous aider à stabiliser et réconcilier le pays »

Le président IBK lors de la journée du paysan 2015 : « La Minusma n’est pas là pour lutter contre ... (8)

Yaya Jammeh: Si l’Union européenne tue un Gambien, Bilahi, walahi, talahi, je vais riposter

Yaya Jammeh: Si l’Union européenne tue un Gambien, Bilahi, walahi, talahi, je vais riposter ... (11)

Mali: les chefs militaire et de la police de la Minusma échappent à la mort

Mali: les chefs militaire et de la police de la Minusma échappent à la mort ...

il y a 3 années
 Le Katois

Finale de la Coupe de la CAF : Le Djoliba AC tentera de rentrer dans l’histoire dimanche prochain

Decrease Font Size Increase Font Size Taille Police Imprimer

Les Rouges de Bamako ont laissé le public sportif malien sur sa soif dimanche passé en réalisant un match nul (2-2) contre les Congolais d’AC Léopards de Dolisie. Tout reste encore à jouer le 25 novembre prochain en terre congolaise. Une mission difficile pour nos représentants, mais pas impossible.

Dans un Stade du 26 Mars plein comme un œuf, les Djolibistes ont un peu déçu. On s’attendait qu’ils enflamment le terrain, mais ils ont péché par excès de confiance. Et c’est fort logiquement que les visiteurs ont ouvert la marque à la 21ème minute par le biais de Rochel-Fernand Kivouri. L’égalisation djolibiste interviendra à la 34ème minute par Alou Bagayoko.

A la 74ème minute, le Djoliba AC de Bamako reprendra l’avantage grâce à Salif Coulibaly, avant de se faire rattraper au score à la 87ème par Seda-Héritier Ngouelou. Deux buts partout, c’est ce score qui a sanctionné cette finale aller de la Coupe CAF qui était officiée par l’arbitre central sud-africain, Bennett Daniel, assisté de ses compatriotes  Molefe Enock, Siwela Thusi et Hlungwani Victor.

Certes, ce score de deux buts partout n’est pas mal en soi. Mais, il faudra aux locataires de Hérémakono carburer dur au Congo pour pouvoir remporter le trophée et inscrire en lettres d’or leurs noms dans les annales du football continental.

Tous nos vœux de succès accompagnent les poulains de Conti.

Basile ESSO

L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.