Foot africain: les fans votent pour une CAN tous les deux ans en juin

0

Trois fans de football africain sur quatre souhaitent que la Coupe d’Afrique des nations (CAN) continue d’avoir lieu tous les 2 ans, tandis que deux sur trois préfèrent que ce soit en juin plutôt qu’en janvier. C’est ce qui ressort d’un sondage mené par RFI auprès de 9000 personnes environ, alors que la Confédération africaine de football évoque l’avenir de la CAN les 18 et 19 juillet 2017. Explications.

« Non » à une Coupe d’Afrique des nations (CAN) tous les quatre ans au lieu de deux. « Oui » à une CAN en juin/juillet plutôt qu’en janvier/février. Augmenter le nombre d’équipes en phase finale ? Pourquoi pas, tant que toutes les régions du continent organisent à tour de rôle la compétition phare du football africain.

Voilà comment on pourrait résumer le résultat du sondage mené par RFI auprès de 9000 personnes environ, en anglais, français, haoussa, swahili et portugais. Des réponses auxquelles nous n’avons malheureusement pas pu ajouter les milliers d’autres laissées par les internautes sur les réseaux sociaux.

Surprise : les sondés sont favorables à une CAN en juin

Que ce soit sur nos sites, sur nos comptes Facebook et Twitter, la tendance est toutefois très nette. L’écrasante majorité des sondés (74,8%) reste attachée à une Coupe d’Afrique des nations tous les deux ans. « La CAN, c’est la vitrine de l’Afrique, la seule compétition majeure regardée en Afrique et dans le monde, estime l’un des votants, en commentaire. La jouer tous les quatre ans, c’est tuer le football sur le continent et l’effervescence qu’il suscite ».

Concernant la période durant laquelle disputer le tournoi, en revanche, surprise : près de deux personnes sur trois (60,6%) préfèrent qu’il ait lieu en juin/juillet. La Confédération africaine de football (CAF) défend pourtant depuis des années une phase finale en janvier/février. « En juin/juillet, c’est la saison pluvieuse dans la plupart des Etats africains, indique un sondé. Donc, il fait moins chaud, ce qui permettra aux joueurs de se lâcher en donnant le maximum pour leur sélection ».

Plus d’équipes, oui. Mais combien ?

Sur le nombre d’équipes à la CAN, les avis sont beaucoup plus partagés. Si conserver 16 équipes réunit le plus de suffrages (40,9%), une majorité de fans aimerait voir plus de participants en phase finale. Soit 24 (34,6%), soit 20 (20,6%). Une toute petite minorité (0,6%) plaide même pour une Coupe d’Afrique avec 32 pays…

Les internautes sont, enfin, beaucoup plus catégoriques sur le(s) pays hôte(s) de la CAN. Il doit se situer dans une région différente d’Afrique à chaque fois (73%).

La balle est dans le camp de la CAF

La Confédération africaine de football, qui réfléchit à l’avenir de ses compétitions les 18 et 19 juillet au Maroc, est évidemment consciente de tous ces résultats. Ce symposium, voulu par le nouveau président de la CAF Ahmad, doit permettre « l’écriture d’une page d’histoire dans la transformation du football africain ».

« L’actuelle équipe à la tête de la Confédération africaine de football ne doit pas nous faire croire qu’elle est au service de la Fédération internationale de football, prévient toutefois un sondé. Certes, les Africains avaient besoin de changement à la tête de cette institution. Mais pas pour détruire les acquis ».

La CAN doit-elle avoir lieu tous les quatre ans ? *

Oui. 24%

Non, c’est bien tous les deux ans. 74,8%

Pas d’avis. 1,2%
La CAN doit-elle se dérouler en juin et juillet ? *

Oui. 60,6%

Non, c’est bien en janvier/février. 36,4%

Pas d’avis. 3%
Quel est le nombre idĂ©al d’Ă©quipes en phase finale de la CAN ? *

16, comme c’est déjà le cas. 40,9%

  1. 20,6%
  2. 34,6%

Pas d’avis. 2,5%

Autre : 1,6%
La CAN doit-elle avoir lieu obligatoirement dans une rĂ©gion diffĂ©rente d’Afrique Ă  chaque Ă©dition ? *

Oui, il faut une rotation. 73%

Non. 22,3%

Pas d’avis. 3,9%

Autre : 0,8%

NB : Sondage réalisé sur les sites de RFI du 23 juin au 17 juillet.

Par David Kalfa rif.fr  Publié le 18-07-2017

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here