Foot féminin, championnat du District : Les lionnes font parler leur expérience

0

Foot fémininLes joueuses d’Hamdallaye ont remporté le choc au sommet de la 4è journée face au Réal dominé 4-2 dans son fief. De son côté, l’AS Mandé a dicté sa loi devant Super club étrillé 7-0

 

La 4è journée du championnat s’est achevée samedi avec le duel au sommet entre le Réal et les Super Lionnes. La rencontre s’est déroulée  sur le terrain des Scorpions à Djicoroni-Para, en présence de plusieurs dizaines de supporters et des responsables des deux équipes. Au terme d’une partie plaisante et engagée,  les Super Lionnes d’Hamdallaye se sont imposées 4-2. Chaque équipe a eu sa période de domination. La première période a été à l’avantage des visiteuses qui iront à la pause avec deux buts d’avance, mais à la reprise Binta Diarra «La Vieille» et ses coéquipières reprendront les choses en main en égalisant à 2-2. Seulement voilà, les Lionnes ont plus d’un tour dans leur sac et elles le prouveront dans l’ultime quart d’heure en inscrivant, coup sur coup, deux buts aux 79è et 80è minutes.

Après le coup d’envoi du match les Réalistes avaient sonné la première alerte notamment par Aïchatou Traoré. Malheureusement pour les pensionnaires de Djicoroni-Para, l’attaquante manquera de concentration dans le dernier geste, alors que tous les spectateurs voyaient la balle au fond des filets des Lionnes (3è min). Les Réalistes regretteront cette occasion manquée puisque dans  la minute suivante, les visiteuses ouvrent le score par Coumba Ouattara après un excellent travail de l’internationale Malado Maïga (0-1, 4è min).  Ce but matinal va beaucoup contrarier les joueuses du coach Abdoul Karim Guindo, qui répliquent par Aïchata Traoré (11è min) puis par l’internationale Awa Tangara dont le coup franc s’écrase sur la barre transversale de la gardienne Adoudou Konaté (15è min).  Combatives mais trop brouillonnes, les Réalistes se font encore piéger à quelques minutes de la mi-temps. Suite à un contre rapide Oumou Koné met sur orbite Fatoumata Doumbia «Raul» qui trompe Awa Keïta de l’intérieur du pied droit (0-2, 41è min). C’est sur ce score de 2-0 que la capitaine Lalla Dicko et ses coéquipières iront à la pause.

A la reprise les pensionnaires de Djicoroni Para montrent un autre visage. Mieux organisées et quadrillant bien le terrain, elles imposent leur rythme à la rencontre et obligent les Lionnes à courir derrière le ballon. Résultat : une dizaine de minute suffira aux joueuses du coach Abdoul Karim Guindo pour trouver le chemin des filets.  Servie par une coéquipière, Awa Tangara s’infiltre dans la surface adverse et bat Adoudou Konaté de l’intérieur du pied (1-2, 55è min). Galvanisées par cette réduction du score et soutenues par un public presque acquis à leur cause, les Réalistes se déchaînent et multiplient les alertes dans la surface adverse. Finalement, ce qui devait arriver arriva peu avant l’entame du dernier quart d’heure. Aïchatou Traoré égalise pour les siennes d’un joli tir qui ne laisse aucune chance à Adoudou Konaté (2-2, 70è min).

Les Réalistes venaient de réussir le plus difficile, mais il restait encore un gros quart d’heure à négocier face aux Lionnes. L’équipe avait fait des efforts surhumains pour revenir au score et toute la question était de savoir si «La Vieille» et ses camarades allaient physiquement tenir le coup face aux Lionnes. La réponse ne tardera pas à venir : à la 79è minute, Oumou Koné marque d’une frappe sèche (2-3), avant que Coumba Ouattara ne corse l’addition en inscrivant le quatrième but des visiteuses (2-4, 80è min). Score final : 4-2 pour les Lionnes qui prennent ainsi la tête de la poule avec 12 points, soit 3 unités de plus que leur victime du jour et désormais ancien leader du groupe.

 

Sur le terrain Chaba Sangaré de Lafiabougou, l’AS Mandé n’a pas fait de détails face à Super club balayé 7-0. Le festival offensif des Mandékas commencera à la 25è minute avec l’ouverture du score par Bintou Koïta (1-0). Peu après la demi-heure, l’intenable Fatim Diarra double la mise pour son équipe (2-0, 35è minute), avant Bassira Touré ne tue définitivement le suspense en fin de première période (3-0, 43è minute). Au retour des vestiaires les joueuses de Lafiabougou poursuivent leur démonstration en inscrivant trois nouveaux buts dont un doublé de l’attaquante internationale des Aigles, Bassira Touré (65è et 75è minutes). Les deux autres buts des Mandékas portent les signatures de l’internationale guinéenne, Awa Néné Konté «Kaka» (82è minute) et Fatim Diarra (86è minute). Les joueuses de Lafiabougou se rachètent ainsi du revers subi à domicile face à l’USFAS lors de la précédente journée (1-2).

-FORFAIT GENERAL DE L’AS BADEMA ?-A l’instar de l’AS Mandé, l’équipe militaire a également empoché les points de la victoire mais sans combattre puisque l’AS Badema a encore déclaré forfait. C’est la troisième fois que les Oranges de Niamakoro signent forfait, ce qui signifie que cette équipe est désormais out pour le reste du championnat.

En tout cas le règlement de la compétition est clair : trois forfaits signifient forfait général. Théoriquement, le sort de l’AS Badema est donc scellé depuis samedi dernier et cette équipe ne peut plus prétendre participer au championnat. On ne connaît pas les raisons qui ont poussé les Oranges à signer trois forfaits en quatre journées, mais selon toute vraisemblance, il s’agit d’un problème d’effectif.

Une chose est sûre, l’équipe de Niamakoro a été totalement décimée cette année avec les départs de la quasi-totalité des cadres vers d’autres clubs du District. Entre autres départs enregistrés  cette année par l’AS Badema on peut citer Mariam Traoré «Drogba», Kadiatou Doumbia «Bato», Kadiatou Koné «Dinho», Fatoumata Diarra, Mariam Koné. Sans compter les joueuses qui se sont mariées et qui ont été contraintes de raccrocher : Adjaratou Kansaye, Assétou Traoré «Assy», Mariam Diallo. A l’inter saison le comité directeur de l’AS Badema et celui de l’AS Alliance, l’autre équipe de la Commune VI, avaient décidé de fusionner pour permettre au District VI d’avoir une équipe compétitive. Mais cette tentative de fusion a échoué à la grande déception des supporters et des responsables du District VI qui sont convaincus qu’aucune des deux formations ne peut seule rivaliser avec l’élite.

 

Djènèba Bagayoko

Samedi 12 avril au terrain Réal

Réal-Super Lionnes : 2-4.

Buts de Awa Tangara (55è min), Aïchatou Traoré (70è min) pour le Réal; Coumba Ouattara (4è et 80è min), Fatoumata Doumbia (41è min) et Oumou Koné (79è min) pour les Super Lionnes.

Les Résultats

AS Mandé-Super club : 7-0

Santoro UFC-AS Alliance :4-0

Réal- Super Lionnes : 2-4

AS Badema- USFAS (forfait AS Badema)

Amazones CV-AS Sirènes (forfait AS Sirènes)

Exemptés : AS Saramagna et Malisadio

PARTAGER