Foot féminin, finale de la coupe du Mali : Ce sera AS Mande-Real

0

On connaît désormais le nom des deux finalistes de la deuxième édition de la coupe du Mali. Il s’agit de l’AS Mandé et du Réal qui se sont qualifiés en dominant, respectivement les Super Lionnes (6-0) et l’USFAS (3-2), jeudi au stade Ouezzin Coulibaly.


Comme il fallait s’y attendre, la deuxième rencontre USFAS-Réal a donné lieu à une belle empoignade entre les deux équipes.
On s’en souvient, lors de la deuxième journée du carré d’as du championnat du District, les Réalistes avaient été battues sur ce même score de 3-2 par les détentrices du trophée. Cette défaite est restée au travers la gorge de l’internationale espoir, Binta Diarra dite La Vieille et ses coéquipières qui voulaient à tout prix prendre leur revanche. C’est donc mission accomplie pour les pensionnaires de Djicoroni-Para qui ont créé la sensation en éliminant les Militaires détentrices du trophée et sacrées championnes du District il y a deux semaines. Il n’ y a pas eu de round d’observation pour cette rencontre qui a commencé à cent à l’heure.
Dès le coup d’envoi, les deux équipes se sont lancées dans la bataille à corps perdu. Très rapidement, Hawa Tangara débloque le tableau d’affichage pour le Réal d’une tête imparable (11è min). Peu avant la demi heure de jeu, la canonnière de l’USFAS, Oumou Touré réplique à l’attaquante du Réal et remet les pendules à l’heure pour son équipe (25è min, 1-1).
Dans la foulée, Oumou Tangara double la mise pour les militaires suite à un exploit personnel (34è min, 2-1). Mais la joie des joueuses du coach Labass Sogoré sera de courte durée puisque Hawa Tangara (encore elle) remet les deux équipes à égalité avant la mi-temps (38è min, 2-2).
A la reprise les occasions sont nombreuses mais aucune des deux équipes n’arrive à trouver la faille. Dans les arrêts de jeu, coup de théâtre : alors que l’on s’acheminait tranquillement vers les prolongations Kébé Traoré offre le but de la victoire au Réal. Suite à un coup franc bien exécuté, l’internationale espoir envoie le cuir au fond des filets de la gardienne Fatoumata Karentao (90è min+2, 2-3). « Seul le travail paye, j’avais demandé à mes joueuses de jouer à terre parce que l’USFAS est une équipe solide physiquement. Dieu merci, les consignes ont été respectées et voilà le résultat », analysera le technicien du Réal, Oumar Guindo ‘’Koplan’’.
Du côté de l’USFAS, la déception est grande, mais le technicien Labass Sogoré semble encaissé le coup. « C’est le football, on ne peut pas gagner tous les jours. Il faut reconnaître que l’adversaire était plus engagé que nous. Le Réal c’est une bonne équipe tout comme les autres équipes qui se sont qualifiées pour ces demi-finales. Je souhaite une bonne chance au Réal pour la finale », dira l’entraîneur usfasien qui rêvait de réaliser le doublé coupe-championnat du District. Avant la confrontation entre l’USFAS et le Réal, le public avait d’abord assisté à l’explication entre l’AS Mandé et les Super Lionnes. Un match qui a tourné à la démonstration pour les Mandékas larges vainqueurs 6-0. D’entrée de jeu, les vice-championnes du District ont ouvert le score par Fatoumata Kansaye dont la reprise de la tête s’est logée au fond des filets de la gardienne, Adoudou Konaté (6è min ; 1-0). Peu avant la demi-heure, Bintou Koïté double la mise pour l’AS Mandé (26è min ; 2-0), avant de passer le relai à Fatoumata Diarra ‘’Fatim’’ (38è min ; 3-0). Au retour des vestiaires, les Mandékas inscrivent trois nouveaux buts, œuvre de Fatim Diarra (72è min) et Bassira Touré (76è et 80è min). Une véritable humiliation pour les Super Lionnes.
« Je pense que cette victoire est logique vue la physionomie du match. Les filles ont respecté les consignes et elles ont joué avec engagement et détermination.
L’année dernière, nous avons raté la première édition après avoir réalisé un parcours sans faute en championnat et remporté le titre de championnes du District. Cette année, on est présent au rendez-vous ; je remercie le bon Dieu qui a guidé nos pas vers la finale », soulignera le coach de l’AS Mandé.
« Je félicite l’AS Mandé pour sa victoire, dira le technicien des Lionnes, Moustaph Laïco Traoré. Aujourd’hui, on a vu une bonne équipe de l’AS Mandé, une équipe très soudée. Toutefois, je dois dire que mes joueuses n’ont pas démérité ; elles ont donné tout ce qu’elles avaient dans les tripes, mais ça n’a pas marché. Depuis plusieurs mois, les Lionnes sont en difficulté, mais nous allons nous préparer pour la saison prochaine », conclura Moustapha Laïco Traoré.

Jeudi 23 août au stade Ouezzin Coulibaly
AS Mandé-Super Lionnes : 6-0
Arbitrage de Fatou Sacko assisté de Djénèba Dembélé et Kadidiatou Doumbia.
Buts de Fatoumata Kansaye (6è min), Bintou Koïté (26è min), Fatoumata Diarra (38è et 72è min) et Bassira Touré (76è et 80è min).
USFAS-Réal : 2-3

Arbitrage de Kankou Coulibaly assistée de Mariam Coulibaly et Aminata Traoré.
Buts de Oumou Touré (25è min) et Oumou Tangara (34è min) pour l’USFAS ; Hawa Tangara (11è et 38è min) et Kébé Traoré (90è+2 min) pour le Réal.
Boubacar Thiéro

PARTAGER