Football – CAN 2017 : le Ghana remercie les frères Ayew

0
André Ayew, buteur décisif sur penalty pour mener le Ghana vers les demi-finales. © ISSOUF SANOGO / AFP / Issouf SANOGO
André Ayew, buteur décisif sur penalty pour mener le Ghana vers les demi-finales. © ISSOUF SANOGO / AFP / Issouf SANOGO

Longtemps malmenés par la RD Congo, les Black Stars s’en sont remis aux deux anciens Marseillais pour l’emporter (2-1) et se hisser en demi-finale.

Le Ghana a de nouveau rendez-vous en demi-finale d’une Coupe d’Afrique. Ce n’est pas une surprise, ni une nouveauté, puisque les Black Stars en sont désormais à 6 présences de rang dans le dernier carré d’une CAN. Pourtant ce dimanche, rien n’a été facile face à la surprenante et ambitieuse RD Congo. Mais à l’arrivée, ce sont quand même eux qui ont eu le dernier mot (2-1) et retrouveront le Cameroun jeudi (20 heures). Pour la manière, il faudra repasser. Mais c’est peu dire que les Ghanéens n’en ont cure, eux qui trustent le statut du perdant magnifique depuis déjà tant d’années sur la scène continentale.

Face à des Léopards qui ont fourni une prestation dans la lignée de leur phase de poules, aboutie et sans complexes, les Ghanéens sont passés par tous les sentiments. L’impuissance d’abord, durant 45 minutes à sens unique qui auraient dû voir les Congolais prendre les devants. Mbokani, qui a trouvé le poteau après une mésentente Razak-Amartey (8e) avant de solliciter Razak (40e) peut en témoigner. Le Ghana a joué à un rythme de sénateur, ne proposant aucun changement de rythme, et le premier tir cadré signé André Ayew (46e) est venu marquer une rupture nette dans les intentions des Black Stars après la pause.

Deux mi-temps, deux physionomies

Matampi a enfin été sollicité, s’interposant sur un coup-franc vicieux d’Atsu renvoyé (50e) puis devant Partey (51e). Mais de façon presque cynique, c’est bien le Ghana qui a maximisé ses temps forts pour construire une victoire à l’expérience. Jordan Ayew a ouvert le score sur une chevauchée solitaire conclue d’une belle frappe (0-1, 63e), et l’égalisation méritée de Mpoku, auteur d’un tir splendide (1-1, 68e) n’a pas suffi à faire douter les Ghanéens.

Surs de leur force, ils ont repris l’avantage de façon définitive sur un penalty transformé par André Ayew, consécutif à une faute sur Atsu (1-2, 78e). En dépit d’une ou deux frayeurs qui traduisent une fébrilité défensive toujours présente, les Black Stars ont tenu le choc. Ils ont désormais rendez-vous avec le Cameroun pour une demi-finale entre deux nations phares du continent.

 Le Point Afrique – Publié le 29/01/2017 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here