Football féminin, coupe de la Renaissance : L’AS MANDE sur le fil

0

«Mandékas» ont remporté l’édition inaugurale du tournoi en dominant 2-1 les Super Lionnes grâce à un doublé de leur attaquante-vedette, Bassira Touré

La finale de la première édition de la coupe de la Renaissance a été remportée par l’AS Mandé qui a dominé les Super Lionnes 2-1, samedi dernier au stade Mamadou Konaté. La finale s’est déroulée en présence de plusieurs personnalités dont le parrain, Fodé Keita, la présidente de la section du football féminin de la ligue du District, Fatou Camara et le président de la ligue de football du District, Boubacar Monzon Traoré. La première alerte de cette finale sera à l’actif des Super Lionnes. Servie dans le dos de la défense par Coumba dite Mah Ouattara, Oumou Traoré bute sur la gardienne de l’AS Mandé, Aissatou Diallo (5e min). Les Mandékas répliquent peu après le quart d’heure par Bassira Touré. Suite à un centre de Fatoumata Diarra ‘’Fatim’’ mal repoussé par le keeper d’Hamdallaye, l’avant centre de Lafiabougou envoie un missile qui survole la transversale d’Adoudou Konaté (20è min). Ce ne sera que partie remise pour l’avant centre du Mandé qui ouvre le score six minutes plus tard suite à une très belle action enclenchée par Salimata Diarra, qui efface deux joueuses d’Hamdallaye avant d’offrir un caviar à sa coéquipière (26è min, 0-1). Après ce but, les joueuses de Moustapha LaÏco Traoré réorganisent leur jeu et commencent à porter le danger devant les buts d’Aissatou Diallo. A l’image de cette belle tentative de l’internationale Fatoumata Doumbia ‘’Raul’’. Suite à un exploit personnel, celle-ci envoie un centre-tir qui échoue sur le montant gauche du keeper de l’AS Mandé. Cinq minutes plus tard, Fatoumata Doumbia (encore elle) remet les pendules à l’heure pour son équipe. A la réception d’un corner bien frappé par Fanta Kamaté, le milieu de terrain des Lionnes trompe la gardienne de Lafiabougou du talon (35è min, 1-1). On en restera là jusqu’à la pause. Au retour des vestiaires les occasions se multiplient de part et d’autre, mais aucune des deux équipes ne parvient à concrétiser. Il faudra attendre les dernières minutes du temps réglementaire pour voir Bassira Touré marquer le but de la délivrance pour les Mandékas. A la réception d’un corner de Rokiatou Samaké ‘’Rose’’ intégrée après la pause, la canonnière de l’AS Mandé place une tête imparable (83e min, 1-2). «Ca été une très belle finale, soulignera le coach de l’AS Mandé, Bougadari Sangaré. Je tiens tout d’abord à féliciter mes joueuses pour ce sacre. Le premier quart d’heure a été très difficile pour nous, mais par la suite l’équipe est bien entrée dans le match et a marqué avant la mi-temps. Après ce but, mes joueuses ont relâché ce qui a permis à l’équipe adverse d’égaliser. En deuxième période, on a subi le jeu mais l’équipe a été réaliste et a réussi à marquer en fin de partie. Nous dédions cette coupe aux supporters de l’équipe et à l’ensemble du public sportif», ajoutera le technicien de Lafiabougou. Du côté des Lionnes, le coach Moustaph Laïco Traoré est déçu du résultat, mais reste optimiste pour la suite des événements. «Cette équipe me donne beaucoup d’espoirs, dira-t-il. C’est vrai, elle a perdu la finale, mais sur l’ensemble du match, mes joueuses n’ont pas démérité. Notre effectif comprend beaucoup d’étudiantes et d’élèves, on va essayer de les motiver d’avantage. Le fait d’avoir atteint la finale est déjà une source de motivation pour ces joueuses», poursuivra Moustapha Laïco Traoré. Le parrain du tournoi Fodé Keïta a félicité les deux finalistes pour la qualité du spectacle produit, avant d’annoncer que la compétition se déroulera désormais tous les ans. «La ligue du District et le football féminin peuvent compter sur nous pour pérenniser cette compétition», a promis Fodé Keita qui ambitionne même d’étendre la compétition aux équipes de l’intérieur. «J’ai un sentiment de satisfaction totale après le bon déroulement de cette compétition, renchérira la présidente de la section football féminin de la ligue du District, Fatou Camara. Ma satisfaction est d’autant plus grande que le parrain a décidé de pérenniser le tournoi», ajoutera l’ancienne internationale, avant de témoigner sa reconnaissance à Fodé Keïta. Le vainqueur de cette première édition de la coupe de la Renaissance, l’AS Mandé a reçu une enveloppe de 250.000F cfa, contre 150.000F pour les Super Lionnes d’Hamdallaye dont la tour de contrôle de la défense, Aminata Sacko a été désignée Meilleure joueuse du tournoi. Auteurs chacune de 3 buts, Bassira Touré et Rokiatou Samaké (AS Mandé) ont reçu le trophée de co-Meilleures buteuses, tandis que leur coéquipière Aïssatou Diallo a été élue Meilleure gardienne. Quant au trophée fair play, il a été décerné à l’AS Sirènes de Sicoroni.

Boubacar THIERO

PARTAGER